1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2011

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2011

La dix-septième édition des Perspectives agricoles, élaborée conjointement pour la septième fois avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations Unies, présente des projections en termes de production, consommation, échanges, stocks et prix, ainsi qu’une évaluation de l’évolution récente des marchés, des questions et des incertitudes pour un certain nombre de produits de base y compris, pour la première fois, les produits de la pêche et de l’aquaculture.

Le rapport souligne le fait que des prix moyens plus élevés sont attendus et peuvent encourager les investissements nécessaires pour que la production réponde à la demande croissante. Toutefois, un niveau élevé des prix soulève également des préoccupations importantes concernant l’augmentation de l'insécurité alimentaire.

La volatilité des prix crée une incertitude et des risques pour les producteurs, les négociants, les consommateurs et les gouvernements. Elle est de ce fait une priorité importante des discussions du G20 sur l'agriculture. Cette édition examine les déterminants de cet état de fait et propose des suggestions aux décideurs politiques afin de les aider à réduire et à mieux gérer la volatilité.

French English, Spanish

.

Produits laitiers

Après une forte hausse en 2007, une chute spectaculaire en 2008, puis un brusque rebond en 2009, les prix internationaux des produits laitiers se sont à peu près stabilisés à un niveau élevé pendant la majeure partie de 2010. Ils ont enregistré une vive poussée vers la fin de l’année et début 2011, mais sont restés en deçà des sommets atteints en 2007/08, exception faite des prix du beurre qui ont battu des records (Océanie). La vigueur des marchés des produits laitiers peut sans doute être attribuée en grande partie à la fois à la forte demande qui prévaut en Russie et dans le Sud-est asiatique, et aux disponibilités réduites en Océanie. Les importations de lait en poudre de la Chine ont explosé, stimulées par la hausse des revenus mais aussi par les problèmes de sécurité des aliments mis en relief par les incidents relatifs au lait frelaté. Venant s’ajouter aux autres facteurs qui influent sur les prix, la forte augmentation des prix des céréales et de l’énergie a mis sous tension les coûts de l’alimentation du bétail et a freiné l’accroissement de l’offre. L’économie laitière mondiale entre dans une décennie de prix relativement élevés, de demande soutenue de lait et de produits laitiers, mais aussi de hausse des coûts de production et, peut-être, de nouvelle instabilité des marchés. La période des perspectives démarre sous les auspices de troubles géopolitiques en Afrique du Nord et au Moyen- Orient, des retombées incertaines de la tragédie où un tremblement de terre a plongé le Japon et de l’accommodation de l’économie mondiale à la hausse des coûts de l’énergie.

French Spanish, English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error