1887

Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2011

image of Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2011

La dix-septième édition des Perspectives agricoles, élaborée conjointement pour la septième fois avec l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) des Nations Unies, présente des projections en termes de production, consommation, échanges, stocks et prix, ainsi qu’une évaluation de l’évolution récente des marchés, des questions et des incertitudes pour un certain nombre de produits de base y compris, pour la première fois, les produits de la pêche et de l’aquaculture.

Le rapport souligne le fait que des prix moyens plus élevés sont attendus et peuvent encourager les investissements nécessaires pour que la production réponde à la demande croissante. Toutefois, un niveau élevé des prix soulève également des préoccupations importantes concernant l’augmentation de l'insécurité alimentaire.

La volatilité des prix crée une incertitude et des risques pour les producteurs, les négociants, les consommateurs et les gouvernements. Elle est de ce fait une priorité importante des discussions du G20 sur l'agriculture. Cette édition examine les déterminants de cet état de fait et propose des suggestions aux décideurs politiques afin de les aider à réduire et à mieux gérer la volatilité.

French English, Spanish

.

Dossier spécial : Quels sont les déterminants de la volatilité des prix ?

L’année dernière, les Perspectives agricoles comportaient une évaluation de la volatilité, de la transmission des prix et des moyens d’action susceptibles non seulement de rendre les marchés plus transparents et plus efficaces, mais aussi de permettre de faire face aux implications de la volatilité, surtout sur les consommateurs pauvres. En août 2010, deux mois après la parution des Perspectives agricoles, les nouveaux épisodes de prix élevés et volatils anticipés s’étaient déjà réalisés, suite à des déficits de récoltes (voir le chapitre sur les céréales) et à certaines mesures, qui ont impacté les marchés à tel point que début de 2011, les prix sont remontés précipitamment vers les niveaux de 2007-08. La communauté internationale s’est beaucoup inquiétée de la volatilité, si bien que le G20, lors du sommet de Séoul en novembre 2010, a demandé à ce « que la FAO, le FIDA, le FMI, l’OCDE, la CNUCED, le PAM et la Banque mondiale travaillent avec les parties prenantes clé à définir des options, à soumettre au G20, visant à mieux atténuer et gérer les risques associés à la volatilité des prix des denrées alimentaires et d’autres denrées agricoles, sans toutefois fausser les comportements du marché, le but final étant de protéger les plus vulnérables ».

French English, Spanish

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error