1887

2013 Études économiques de l'OCDE: Slovénie 2013

image of Études économiques de l'OCDE: Slovénie 2013

Études économiques de l'OCDE : Slovénie 2013 examine les développements récents, la politique et les perspectives économiques de ce pays. Ce rapport étudie plus en détail la restructuration des banques et des dépenses de protection sociale.

French English

.

Restructurer les dépenses de protection sociale

La viabilisation des finances publiques est un enjeu majeur en Slovénie. Pourtant, la maîtrise des dépenses laisse à désirer et les dépenses sociales publiques ont fortement augmenté durant la crise – nettement plus que la moyenne de la zone OCDE. Malgré de récentes avancées de la réforme du système de retraite, la Slovénie reste confrontée à de fortes pressions financières liées au vieillissement. Une réforme du rôle protecteur de l’État contribuerait à l’assainissement budgétaire, améliorerait la qualité de l’ajustement budgétaire et relèverait les défis de la viabilité des finances publiques sur le long terme. Cette réforme pourrait être menée sans amplifier significativement les inégalités de revenus, qui sont faibles en Slovénie. Malgré des améliorations récentes, les transferts monétaires ne semblent pas suffisamment soumis à conditions de ressources. Alimentés en partie par de généreux transferts sociaux, les taux moyens effectifs d’imposition des inactifs ou des chômeurs qui retrouvent un emploi sont élevés et pourraient être encore réduits progressivement. L’analyse des frontières d’efficience laisse entrevoir une possibilité d’améliorer l’efficience des dépenses sans déteriorer pour autant la qualité des services en nature dans les domaines de l’enseignement secondaire, des soins de santé et de l’administration publique. On note des surcapacités dans l’enseignement préscolaire et obligatoire, et l’allocation des services de l’enseignement supérieur est régressive. La fourniture de soins de santé pourrait gagner en qualité grâce à une rationalisation des soins dispensés dans le cadre d’une hospitalisation et à une meilleure efficience des soins primaires, ce qui générerait des économies à moyen terme. Un nouveau relèvement de l’âge effectif de la retraite et la réforme du financement des soins de santé et de la prise en charge de la dépendance sont les grandes priorités de l’action publique afin de contenir la pression que le vieillissement de la population exerce sur les dépenses.

French English

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error