1887

2010 Études économiques de l'OCDE : Hongrie 2010

image of Études économiques de l'OCDE : Hongrie 2010

Cette édition 2010 de l’examen périodique de l'OCDE consacré à l’économie de la Hongrie comprend les chapitres suivants :  retour à une croissance durable, viabilité de la réforme budgétaire, intensification de la stabilité financière par une meilleure réglementation et rôle accru de l’éducation dans la croissance.

French English

.

Renforcer la contribution de l'enseignement à la croissance

Les grandes réformes structurelles qui ont suivi la période communiste ont doté la Hongrie d’un système d’enseignement qui devrait en principe déboucher, compte tenu de nombre de ses caractéristiques, sur de bons résultats et une utilisation efficiente des ressources. De fait, en proportion du PIB, les coûts sont voisins de la moyenne de l’OCDE, tandis que les jeunes élèves obtiennent des résultats supérieurs à la moyenne dans les évaluations internationalement comparables. Mais ces performances relativement satisfaisantes se dégradent avec l’âge. Les élèves de 15 ans n’obtiennent que des résultats moyens aux épreuves du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), et la proportion d’adultes ayant fait des études supérieures, bien qu’en hausse, est encore faible. Phénomène plus préoccupant, le système scolaire ne prépare pas de façon adéquate les jeunes sortant de l’école, en particulier ceux issus de milieux défavorisés, à entrer dans le monde du travail. Encourager un plus grand nombre de familles défavorisées à préscolariser plus longtemps leurs enfants, repousser l’âge auquel les élèves doivent choisir le type d’enseignement secondaire qu’ils veulent suivre et relever le niveau de la formation professionnelle permettrait d’améliorer la situation, de même qu’un effort soutenu pour rehausser la qualité moyenne des enseignants. L’existence de fortes primes salariales pour les adultes qui ont fait des études supérieures, alors que le nombre de diplômés est relativement faible, donne à penser que l’enseignement supérieur devrait être développé et que les étudiants devraient contribuer davantage au financement de leurs études.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error