Réduire ou repenser la mobilité urbaine quotidienne ?

Rapport de la cent-deuxième table ronde d'économie des transports tenue à Paris les 9-10 mai 1996

European Conference of Ministers of Transport

Selon des enquêtes menées dans plusieurs villes européennes, au moins 30 pour cent des déplacements automobiles pourraient être transférés vers un mode de transport écologique. Mais comment parvenir à un tel transfert modal ? L'important est de penser autrement. Dans certaines villes, par exemple, l'information et la sensibilisation ont permis d'infléchir durablement et pour un faible coût les choix des usagers {a priori} tournés vers l'automobile. Si chaque automobiliste renonçait à utiliser sa voiture deux fois par trimestre, on retrouverait le niveau d'usage de la voiture d'il y a 15 ans. En matière de transport public, l'objectif idéal serait d'assurer une haute qualité de service que les usagers seraient alors disposés à payer. Établir systématiquement un "bilan" transport avant toute nouvelle implantation d'activité consacrerait l'importance de l'environnement pour la société... En fait, il existe de nombreuses pistes pour modifier la tendance actuelle. La {Table Ronde 102} a réuni les meilleurs experts européens de ces questions et dégagé les principales actions politiques envisageables dans un futur immédiat pour réconcilier la ville et les transports.

French English