1887

Panorama de la société 2019

Les indicateurs sociaux de l'OCDE

image of Panorama de la société 2019

Le présent ouvrage est la neuvième édition de Panorama de la société, recueil d’indicateurs sociaux de l’OCDE. Ce rapport s’efforce de répondre à la demande croissante de données quantitatives sur le bien-être social et ses tendances. Cette édition actualise certains indicateurs figurant dans les précédentes éditions publiées depuis 2001 et introduit plusieurs nouveaux indicateurs. Cette édition couvre 25 indicateurs au total. Y sont présentées des données pour les 36 pays membres de l’OCDE. Les données pour l’Argentine, le Brésil, la Colombie, le Costa Rica, la Chine, l’Inde, l’Indonésie, la Fédération de Russie, l’Arabie Saoudite et l’Afrique du Sud sont inclues séparément lorsqu’elles sont disponibles.

On trouvera dans le présent rapport un chapitre spécialement consacré aux lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) : combien sont-ils, comment s'en sortent-ils en termes de résultats économiques et de bien-être, et quelles politiques peuvent améliorer leur inclusion. Le rapport comprend également une section spéciale basée sur l’enquête de 2018 de l’OCDE intitulée Des risques qui comptent, sur la perception qu'ont les gens des risques sociaux et économiques et sur la manière dont ils pensent que les gouvernements gèrent ces risques. Le rapport fournit également un guide pour aider les lecteurs à comprendre la structure des indicateurs sociaux de l’OCDE.

French English

.

Migrations

Chaque année, les nouveaux flux migratoires permanents représentent moins de 1 % de la population dans presque tous les pays de l’OCDE (). Seuls la Suisse et le Luxembourg enregistrent, depuis longtemps, des taux beaucoup plus élevés, s’établissant à 1.5 % et 3.4 % respectivement en 2016. Les flux migratoires permanents ont considérablement augmenté en Allemagne et en Suède ces dernières années, plaçant ces deux pays parmi les cinq plus grands pays d’immigration de l’OCDE en proportion de leur population. Au sein de l’UE, de nombreux immigrés permanents viennent d’autres pays de l’UE au titre des dispositions de la libre circulation. La part des immigrés originaires de pays tiers dans les pays de l’UE reste relativement faible bien qu’elle soit passée de 0.22 % sur la période 2010 15 à 0.36 % en 2016.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error