1887

Le financement des PME et des entrepreneurs 2012

Tableau de bord de l'OCDE

image of Le financement des PME et des entrepreneurs 2012



L'accès au financement représente l’un des défis les plus importants pour les entrepreneurs et pour la création, survie et croissance des petites entreprises. Pour relever ce défi, les gouvernements se heurtent depuis longtemps à un obstacle majeur freinant l'élaboration d'une politique efficace : l’insuffisance de preuves et de données. Des données de meilleure qualité sont nécessaires pour comprendre les besoins de financement des PME et des entrepreneurs et pour prendre des décisions politiques institutionnelles et publiques en connaissance de cause.

Cette première édition du « Financement des PME et des entrepreneurs 2012. Tableau de bord de l'OCDE » constitue une étape importante pour venir à bout de cet obstacle.  Pour ce faire, elle établit un cadre international et complet pour assurer le suivi de l’accès au financement des PME et des entrepreneurs au fil du temps. Comprenant 18 pays (Canada, Chili, Danemark, Finlande, France, Hongrie, Italie, Corée, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Thaïlande, Royaume-Uni et les États-Unis), le Tableau de bord de l'OCDE présente des données pour  plusieurs indices de condition de financement par emprunts ou par capitaux propres. Pris ensemble, ces indices constituent un outil pour les gouvernements et autres parties prenantes pour comprendre les besoins de financement des PME, soutenir l’élaboration et l’évaluation de mesures politiques et assurer un suivi des conséquences liées aux réformes financières sur l’accès au financement des PME.

French English

.

Finlande

En 2010, les PME représentaient 99.4 % (107 934 PME) des entreprises finlandaises et employaient quelque 60 % de la population active. Plus de 83 % d’entre elles étaient des microentreprises comptant de 1 à 9 salariés. Le total des prêts accordés aux entreprises a diminué au cours de la période triennale ans considérée (2007-09), mais a rebondi en 2010. Les prêts aux PME ont connu une baisse plus rapide encore entre 2007 et 2009 et ne se sont pas redressés en 2010. De ce fait, leur part dans le total des prêts a chuté, passant de 27.1 % (2007) à 14.4 % (2010)La Banque de Finlande précise que  le système de collecte de données auprès des IFM a été modifié avec effet à compter de juin 2010. Par conséquent, les chiffres publiés ne sont pas parfaitement comparables avec les données antérieures. Les différences peuvent être liées à une plus grande précision de la collecte des données, à la modification des définitions statistiques (par exemple à l’extension de la définition des découverts bancaires et crédits sur carte de crédit pour y intégrer les crédits renouvelables) et à la collecte de données détaillées auprès de l’ensemble des IFM  (Banque de Finlande, www.suomenpankki.fi, novembre 2011).. Les PME ayant été ainsi confrontées à des conditions de crédit plus difficiles que les grandes entreprises, certaines d’entre elles ont sollicité l’aide de l’État. Comme on pouvait s’y attendre dans un contexte de récession, les prêts à long terme accordés aux PME ont connu une plus forte baisse que les prêts à court terme. Leur part dans l’ensemble des prêts aux PME est passée de 78.9 % (2007) à 74 % (2010).

French English

Tables

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error