Essai n° 485: Toxicologie génétique: Essai de translocation héréditaire chez la souris

L'essai de translocation héréditaire chez la souris détecte les changements chromosomiques structurels et numériques des cellules germinales de mammifères, mis en évidence dans la descendance de première génération.

Les types de changements de chromosome détectés dans ce système d'essai sont des translocations réciproques. Les porteurs des translocations et les femelles XO montrent une fertilité réduite, ce qui permet de sélectionner la descendance de première génération pour l'analyse cytogénétique. On observe cytogénétiquement des translocations dans des cellules méiotiques en diacinèse métaphase I des individus mâles. L'essai est habituellement réalisé par l'analyse de la progéniture masculine de première génération. 500 mâles environ de première génération par niveau de dose sont nécessaires. Un niveau de dose, habituellement la dose la plus élevée liée à la production d’effets toxiques minimaux, est administré par intubation orale ou injection intrapéritonéale. Deux programmes de traitement sont possibles, l'administration unique de la substance d'essai ou l'administration de la substance d'essai 7 jours/semaine pendant 35 jours. La substance d'essai peut être sous forme solide, liquide, vapeur ou gazeuse. Pour tester des hétérozygotes de translocation, l’essai de fertilité de progéniture de première génération, ou l’analyse cytogénétique de toute la descendance masculine de première génération sont possible. Une substance d'essai ne produisant ni une augmentation statistiquement significative du nombre de translocations observées pour au moins un des points de l’essai, ni une augmentation du nombre de translocations observées, liée à la dose, statistiquement significative, est considérée non mutagène dans ce système.

French English