Essai n° 406: Sensibilisation de la peau

Cette méthode fournit des informations sur les dangers pour la santé qui peuvent résulter d’une exposition à une substance d’essai par injection intradermique et/ou une application épidermique. Dans cette Ligne directrice, les méthodes préférées sont le test de maximisation chez le cobaye (GPMT) de Magnusson et Kligman, qui utilise un adjuvant, et le test de Buehler (sans adjuvant).

Cette Ligne directrice utilise principalement des cobayes, mais récemment des modèles de souris ont été développés pour évaluer le potentiel de sensibilisation. Pour le GPMT, au moins 10 animaux pour le groupe traité et 5 pour le contrôle doivent être utilisés. Pour le test de Buehler, 20 animaux minimum sont employés dans le groupe traité et au moins 10 pour le contrôle. Les animaux testés sont premièrement exposés à la substance d’essai. Après une période de repos, la période d’induction (10-14 jours), pendant laquelle une réponse immunitaire peut être développée, les animaux sont exposés à une dose déclenchante. Le GPMT dure environ 23-25 jours, le test de Buehler pendant environ 30-32 jours. La concentration de la substance d’essai employée pour chaque induction doit être systématiquement bien tolérée et doit être la plus élevée à causer une irritation moyenne à modérée de la peau ; pour la dose déclenchante la dose non irritante la plus élevée doit être employée. Toutes les réactions cutanées et les résultats inhabituels doivent être observés et notés (d'autres procédures peuvent suivre pour clarifier des réactions douteuses).

French English