1887

2006 Études économiques de l'OCDE : Japon 2006

image of Études économiques de l'OCDE : Japon 2006

L'édition 2006 de l'Étude économique consacrée périodiquement par l'OCDE au Japon s'ouvre sur une évaluation des performances récentes et des perspectives de l'économie japonaise. Sont ensuite examinés les principaux enjeux de la politique économique de ce pays, à savoir mettre un terme à la déflation et conforter la santé du secteur bancaire, progresser sur la voie de l'assainissement budgétaire, faire face à l'accentuation des inégalités de revenus et de la pauvreté, améliorer le système d'innovation, et créer des conditions plus favorables aux entrées d'investissements directs et de travailleurs étrangers.

French English

.

Renforcer l'intégration du Japon dans l'économie mondiale afin de profiter plus pleinementde la mondialisation

La mondialisation qui s’opère par le biais du commerce international, de l’investissement direct étranger (IDE) et des flux internationaux de ressources humaines est un moteur essentiel de la croissance économique. Cependant, le Japon est un cas à part parmi les pays de l’OCDE, se classant au dernier rang du point de vue de la pénétration des importations, de la part de l’IDE dans le PIB et de la proportion de travailleurs étrangers dans l’emploi, autant d’héritages des politiques menées au cours de son développement après la guerre. Des réformes aideraient le Japon à mieux exploiter les ressources que constituent les biens, les services, les capitaux, la technologie et la main-d’oeuvre de provenance étrangère. Compte tenu des liens étroits entre les flux d’échanges, d’investissements et de main-d’oeuvre, il importe d’adopter une approche globale consistant à i) réduire les obstacles à l’IDE et aux importations, en particulier dans l’agriculture, par le biais de négociations commerciales multilatérales et d’accords commerciaux régionaux, ii) assouplir la réglementation des marchés de produits, notamment dans le secteur des services, iii) ouvrir complètement le marché des fusions-acquisitions aux entreprises étrangères; et iv) alléger les contrôles pour l’entrée de travailleurs étrangers, notamment dans les métiers non techniques.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error