5. Compétences dans le monde numérique

Élèves forts et élèves faibles en sciences et mathématiques, enquête PISA, 2015
En pourcentage des élèves de 15 ans
picture

Source: Calculs de l’OCDE, d’après OCDE, Base de données de l’enquête du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) 2015, juillet 2017. Davantage de données via StatLink. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933721155

Le saviez-vous ?

La proportion d’individus présentant une bonne aptitude à la résolution de problèmes en environnement à forte composante technologique est trois à quatre fois plus élevée chez les jeunes actifs, hommes et femmes, que chez leurs aînés en fin de carrière.

De solides compétences cognitives, jointes à la capacité de résoudre des problèmes et d’apprendre et penser de manière créative, sont essentielles pour s’adapter aux transformations rapides, de grande ampleur et de vaste portée, induites par le numérique.

En moyenne, 6 % des élèves de 15 ans dans la zone OCDE sont très performants en sciences et en mathématiques, si l’on en croit les résultats de l’enquête réalisée 2015 au titre du Programme de l’OCDE pour l’évaluation internationale des acquis des élèves (PISA). Deux tiers de ces jeunes démontrent également de solides capacités en lecture. À l’inverse, environ 17 % sont à la peine dans au moins deux de ces trois domaines. Le Canada, l’Estonie, la Finlande et le Japon sont les seuls pays où la proportion d’élèves très performants est au moins aussi élevée que celle d’élèves peu performants (de 8.5 % à 11.6 % des élèves obtiennent de bons résultats tandis que 6.3 % à 8.5 % se situent en bas de l’échelle de notation).

L’instruction reçue et les compétences acquises dans le jeune âge influent en règle générale sur le niveau de performance professionnelle. Les différences observées, dans les pays couverts par le Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC), entre les actifs âgés de 25 à 34 ans et ceux âgés de 55 à 65 ans tendent à mettre en évidence l’action positive de l’éducation sur les compétences. Partout, les jeunes travailleurs se montrent plus aptes à résoudre des problèmes que ne le sont leurs aînés. Les différences entre générations sont souvent plus marquées chez les femmes que chez les hommes. Les jeunes femmes relèvent d’ailleurs très sensiblement la moyenne dans les pays où 30 % seulement des travailleurs, sinon moins, s’avèrent tout à fait, ou passablement, capables de résoudre des problèmes dans un environnement à forte composante technologique. C’est le cas, par exemple, en Slovénie, en Grèce et en Turquie, où 47 %, 30 % et 24 % d’entre elles, respectivement, démontrent de bonnes aptitudes à cet égard, contre 34 %, 19 % et 15 % des hommes de la même génération.

En ce qui concerne la disposition à l’apprentissage et la créativité, les différences liées à l’âge et au sexe sont plus marquées entre les pays qu’au sein des pays, ce qui souligne l’influence de facteurs tels que la culture et les conventions sociales dans la formation de la personnalité.

Définitions

Les élèves très performants sont, parmi les élèves âgés de 15 ou 16 ans, ceux qui se sont classés en haut de l’échelle de compétences (soit aux Niveaux 5 et 6), les élèves peu performants n’ont pas atteint le Niveau 2 lors de l’évaluation PISA 2015.

La résolution de problèmes en environnement à forte composante technologique désigne des épreuves auxquelles on a soumis des travailleurs âgés de 25 à 34 ans et de 55 à 65 ans démontrant un niveau de compétences intermédiaire ou élevé (c’est-à-dire des individus atteignant le Niveau 2 ou 3 à l’évaluation PIAAC) qui consistaient à résoudre des problèmes liés à l’utilisation des technologies de l’information et des communications. L’indicateur disposition à l’apprentissage et créativité correspond à des traits de personnalité et est construit à partir de six questions du PIAAC.

Résolution de problèmes en environnement à forte composante technologique, 2012 ou 2015
Pourcentage d’actifs obtenant un résultat moyen ou élevé, selon le sexe, individus âgés de 25 à 34 ans et de 55 à 65 ans
picture

Source: Calculs de l’OCDE, d’après la base de données du Programme international pour l’évaluation des compétences des adultes (PIAAC), juin 2017. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933721174

Disposition à l’apprentissage et créativité, 2012 ou 2015
Résultats moyens selon le sexe, actifs âgés de 25 à 34 ans et de 55 à 65 ans
picture

Source: Calculs de l’OCDE, d’après base de données du Programme international pour l’évaluation des compétences des adultes (PIAAC), juin 2017. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933721193

Mesurabilité

L’âge des participants au Programme pour l’évaluation internationale des acquis des élèves (PISA) de l’OCDE est compris entre 15 ans et trois mois et 16 ans et deux mois. Ces élèves doivent être scolarisés, depuis six années au moins, sans considération du type d’établissement fréquenté, du programme suivi ou du régime d’enseignement (temps plein ou temps partiel). Les données PISA les plus récentes dont on dispose ont été réunies au cours de l’année scolaire 2015 : plus d’un demi-million d’élèves, représentant 28 millions de leurs contemporains dans 72 pays et économies différents, ont passé un examen international d’une durée de 2 heures. Les chiffres concernant la résolution de problèmes en environnement à forte composante technologique sont ceux d’un sous-ensemble de pays participant au PIAAC, l’Espagne, la France et l’Italie n’ayant pas pris part à ce volet de l’évaluation. L’indicateur relatif à la disposition à l’apprentissage et la créativité a été développé à partir d’une analyse factorielle exploratoire de pointe. Il repose sur six questions en rapport avec l’ouverture à la nouveauté et la pensée créative, comme « Met en œuvre des idées nouvelles dans la vie réelle » ou « Aime apprendre de nouvelles choses ». La méthodologie détaillée est exposée par Grundke et al. (2017).