Gestion de l'enseignement supérieur

ISSN :
2307-1974 (en ligne)
ISSN :
1013-8501 (imprimé)
DOI :
10.1787/23071974
Cacher / Voir l'abstract

Publié antérieurement sous le titre Revue internationale de gestion des établissements d’enseignement supérieur, le journal Gestion de l'enseignement supérieur est publié trois fois par an par le Programme de l'OCDE sur la gestion des établissements d'enseignement supérieur (IMHE). Il analyse ce domaine à travers des articles et rapports sur l'assurance qualité, les ressources humaines, le financement et l'internationalisation. C'est aussi une source d'information sur les activités et événements organisés par le Programme IMHE de l'OCDE. Disponible également en anglais.

Egalement disponible en: Anglais
 
 
 

Volume 17, Numéro 1 You do not have access to this content

Date de publication :
13 déc 2005
DOI :
10.1787/hemp-v17-1-fr
Egalement disponible en: Anglais

Cacher / Cacher / Voir les résumés Articles

Sélectionner Sélectionner Date TitreCliquez pour accéder
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec003.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/construire-l-avantage-dans-la-societe-du-savoir_hemp-v17-art3-fr
  • LIRE
Construire l'avantage dans la société du savoir
Fumi Kitagawa
A partir de l'analyse des contextes propres à plusieurs pays de l'OCDE, on examine dans cet article l'évolution rapide de l'environnement japonais, caractérisée par la transformation en 2004 des universités nationales en entités « constituées en société ». L’auteur examine le rôle des universités dans la société du savoir à la lumière de l'émergence de nouveaux systèmes de recherche et d'apprentissage, conditionnés par les forces combinées de la mondialisation et de la régionalisation. Ce changement juridique historique a des effets divers sur les rapports entre l'État et les universités. On part en général du principe que les universités sont appelées à fonctionner dans un environnement plus concurrentiel, caractérisé par les diminutions du financement public, et qu'il sera donc de plus en plus nécessaire de trouver des sources de financement externes, ainsi que des méthodes de gestion plus efficientes et plus réactives. Le Gouvernement japonais accentue l'ouverture du système d'enseignement supérieur sur la société et l'entreprise, ce qui se traduit par de nouvelles formes de concurrence et de collaboration au titre des partenariats stratégiques locaux et mondiaux. L'effet de ces nouveaux rapports présente quatre dimensions principales : l'économie, les ressources humaines, la gouvernance et la collectivité. Partant de la notion théorique de « l'avantage construit », on met en évidence dans cet article les capacités spatiales de mise en réseau du savoir des établissements et des agents aux niveaux local, national et mondial. Les universités mettent au point de nouvelles stratégies de mise en réseau du savoir, tandis que les mécanismes futurs de décision et d'évaluation méritent d'être étudiés de près.
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec004.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/la-recherche_hemp-v17-art4-fr
  • LIRE
La recherche
John W. Houghton
Cet article traite de l'évolution des méthodes de recherche dans le contexte du numérique et de ses répercussions sur le développement de l'infrastructure du domaine. L'examen de la documentation, les indicateurs quantitatifs des activités de recherche et nos propres études sur le terrain en Australie permettent de penser que l'on assiste actuellement à la naissance d'un nouveau mode de production du savoir qui engendre des changements dans les méthodes de recherche et de nouveaux besoins au niveau de l'accès à l'information et de la diffusion. Des adaptations seront nécessaires pour prendre ces changements en compte, mais on entrevoit déjà de nouvelles possibilités qui permettront d'accéder à l'information et de la diffuser d'une manière économique et durable. Pour saisir cette chance, il faut toutefois adopter une démarche globale et s'occuper de la création, de la production et de la diffusion de l'information spécialisée, de la gestion des droits et des accès à l'information, des systèmes d'examen et d'évaluation ainsi que de la structure sous-jacente en tant que composantes d'un système unique d'infrastructure de la recherche et de la communication de ses travaux.
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec005.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/l-innovation-aux-pays-bas_hemp-v17-art5-fr
  • LIRE
L'innovation aux Pays-Bas
Esther I. Stiekema
Lorsque les objectifs de la Convention de Lisbonne ont été formulés en 2000, le Gouvernement néerlandais a décidé que les Pays-Bas leur donneraient la priorité. En 2010, les Pays-Bas devraient être l’une des économies les plus florissantes d’Europe dans une région (l’Europe) dont l’économie, fondée sur la connaissance, serait elle-même la plus compétitive du monde.
Dans cette perspective, un consortium composé de l’industrie et des universités néerlandaises (VNO-NCW et VSNU), de l’Académie royale des sciences, de l’Organisation néerlandaise pour la recherche scientifique (NWO) et de l’Organisation néerlandaise pour la recherche appliquée (NTO), a conseillé au Gouvernement d’instituer une plate-forme pour l’innovation, placée sous la présidence du Premier ministre. Cette plate-forme a connu des débuts impressionnants, encore qu’elle vise essentiellement à la résolution de problèmes politiques à long terme. Pour encourager et favoriser le transfert de connaissances entre la science et l’industrie à court terme, des mesures plus spécifiques s’imposent.
La Confédération de l’industrie et des employeurs néerlandais (VNO-NCW) et l’Association des universités aux Pays-Bas (VSNU) travaillent ensemble à définir des lignes directrices pour des projets en collaboration. Leur ambition est de faciliter l’intelligence des différences et des similitudes dans les objectifs respectifs de la science et de l’industrie. Les similitudes dans les objectifs sont le point de départ de principes clairs visant à régir des questions telles que la publication, l’honnêteté intellectuelle et le financement. Ces principes directeurs ne sont pas censés être des contrats types ; ils visent plutôt à signaler des points importants à prendre en considération lors de l’établissement des contrats individuels.
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec006.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/l-emergence-d-un-nouveau-paradigme-pour-l-universite-et-la-reforme-du-systeme-universitaire-en-coree_hemp-v17-art6-fr
  • LIRE
L'émergence d'un nouveau paradigme pour l'université et la réforme du système universitaire en Corée
Hyun-Chong Lee
La société du XXIe siècle se caractérise par le rôle essentiel des connaissances, la mobilité dans l’enseignement et l’enseignement virtuel. C’est autour de ce nouveau paradigme que s’articulera la restructuration du système universitaire de la Corée. Pour mettre en place un système d’enseignement efficace et concurrentiel, la réforme du système universitaire est indispensable. La restructuration des universités devrait être axée sur la réforme de l’organisation et de la gestion de l’enseignement. En bref, la stratégie d’innovation dans ce domaine consiste à concilier 1) tradition et modernité, 2) spécialisation et diversification, 3) accroissement de la quantité et amélioration de la qualité, 4) dimension nationale et dimension internationale.
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec007.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/mission-civique-et-responsabilite-sociale_hemp-v17-art7-fr
  • LIRE
Mission civique et responsabilité sociale
Helena Kantanen
La question posée est la suivante : quelle est la mission civique de l'université de recherche dans une société moderne ? Quel défi pose-t-elle aux spécialistes des relations publiques qui y travaillent ?
Le Conseil finlandais pour l'évaluation de l'enseignement supérieur, organe spécialisé du ministère de l'Éducation, a effectué plusieurs évaluations en mettant l'accent sur le rôle régional des universités finlandaises. En février 2004, la législation finlandaise sur les universités a été modifiée pour faire de la mission civique la troisième fonction essentielle des universités, en parallèle avec la recherche et l'enseignement. Ce changement peut être perçu à la fois comme un défi et comme la reconnaissance des spécialistes des RP qui travaillent dans les universités finlandaises.
On tente dans cet article de préciser le concept de mission civique et de trouver des correspondances éventuelles avec le concept de responsabilité sociale de l'entreprise.
  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec002.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/gestion-institutionnelle-et-implication-dans-la-societe-du-savoir_hemp-v17-art2-fr
  • LIRE
Gestion institutionnelle et implication dans la société du savoir
John Goddard
Dans cet article, nous faisons valoir que l'implication externe auprès des entreprises et de la collectivité constitue un important défi pour la gestion des établissements d'enseignement supérieur (EES). Le monde extérieur à l'université, celui des affaires, de l'administration centrale et locale, de la santé, de la protection sociale, de même que les secteurs de la culture et de la vie collective demandent de plus en plus aux EES d'apporter une réponse institutionnelle, et non individuelle, aux défis et aux possibilités auxquels ils sont confrontés dans leurs domaines respectifs. Cette attente n'est nulle part plus évidente qu'à l'échelle de la ville ou de la région. En effet, par le biais de leur enseignement et de  leur recherche, les EES peuvent largement contribuer à réconcilier les différents aspects de la politique de développement - notamment l'innovation, les qualifications et l'insertion sociale - et de tisser ainsi un lien essentiel entre l'universel et le particulier. Mais pour s'acquitter de ce rôle extérieur, il faut une gouvernance institutionnelle et une intégration interne solides.

Dans cet article, ces questions sont traitées sous l'angle de la politique et de la pratique, notamment à propos de l'exploitation du savoir en Finlande et au Royaume-Uni.

  13 déc 2005 Cliquez pour accéder: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/8905012ec001.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/education/choix-et-responsabilites_hemp-v17-art1-fr
  • LIRE
Choix et responsabilités
Michael Gibbons
Dans l’allocution principale qu’il a prononcée à l’ouverture de la Conférence générale 2004 de l’IMHE, à Paris, l’auteur a tenté d’exposer les changements qui interviennent dans la société. Ces changements définissent un nouveau contexte, cadre des choix et décisions pour les établissements. Trois éléments principaux caractérisent le nouveau contexte : un glissement vers la droite de la réflexion politique, une intensification de la concurrence, le rôle plus central joué par le savoir dans la génération des innovations. Les politiques actuelles encouragent les universités à moins compter sur les crédits de l’État, elles les incitent à se considérer comme les fournisseurs d’une gamme plus large de services éducatifs, et à devenir des acteurs au niveau mondial. Dans ce contexte, la concurrence s’intensifie et se manifeste souvent en même temps sur un mode statique et sur un mode dynamique. La concurrence dynamique donne naissance à nombre d’accord de collaborations ; et pour que les universités prospèrent, elles n’ont guère d’autres choix que de travailler entre elles pour mettre au point et instaurer des modes et des modèles nouveaux d’enseignement et de recherche.
Ajouter à ma sélection