Réduire les coûts de gestion des produits chimiques

Réduire les coûts de gestion des produits chimiques

Comment l'OCDE aide les gouvernements et l'industrie You do not have access to this content

French
Click to Access: 
    http://oecd.metastore.ingenta.com/content/9710072e.pdf
  • PDF
  • http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/environment/reduire-les-couts-de-gestion-des-produits-chimiques_9789264087026-fr
  • READ
Author(s):
OECD
Publication Date :
01 June 2010
Pages :
50
ISBN :
9789264087026 (PDF)
DOI :
10.1787/9789264087026-fr

Hide / Show Abstract

L’industrie chimique, qui comprend les produits chimiques industriels, les produits pharmaceutiques, les pesticides, les additifs alimentaires et les cosmétiques, est l’un des plus grands secteurs industriels mondiaux. Nombre de produits chimiques font l’objet d’échanges internationaux. Des exigences différentes selon les pays peuvent être à l’origine d’efforts redondants et de coûts significatifs pour l’industrie chimique, et peuvent  créer des obstacles aux échanges. En convenant de méthodes d’essais et de la qualité à atteindre en matière de données et en partageant la charge de travail que représentent les essais et évaluations de sécurité des produits chimiques, les pays obtiennent ensemble des résultats écologiquement durables et économiquement efficaces. 

Pour les essais d’hygiène et de sécurité non cliniques, par exemple, les résultats des études réalisées sur un produit chimique dans un pays de l’OCDE doivent être acceptés par les autres, du moment qu’elles ont été menées conformément aux Lignes directrices de l’OCDE pour les essais et aux Principes de l’OCDE relatifs aux bonnes pratiques de laboratoire. L’industrie chimique peut ainsi éviter les dépenses occasionnées par la duplication des essais pour des produits commercialisés dans plusieurs pays.

Ce rapport analyse le système rigoureux et complet d’évaluation et de gestion des produits chimiques, qui aide les pouvoirs publics et les industriels à économiser près de 150 millions EUR par an grâce à un « partage de la charge de travail » auquel l’OCDE apporte son concours.

Also available in: English