1887

Adopter une approche territoriale dans les politiques de sécurité alimentaire et nutritionnelle

image of Adopter une approche territoriale dans les politiques de sécurité alimentaire et nutritionnelle

La sécurité alimentaire et la nutrition sont des préoccupations majeures au niveau international, en particulier dans les zones rurales. Ces sujets ont attiré beaucoup d’attention ainsi que de nombreux investissements, toutefois, les résultats ont jusqu’à présent été mitigés. Dans certains pays les moyennes nationales ont progressé, mais pour autant, de nombreux citoyens souffrent toujours d’insécurité alimentaire, ces derniers sont souvent concentrés géographiquement. L’insécurité alimentaire et la pauvreté sont fortement liées et ont une forte dimension territoriale.  Afin de résoudre ces problèmes durablement, les réponses en termes de politiques publiques doivent être adaptées aux défis de chaque territoire en adaptant une approche multidimensionnelle qui prenne en compte la disponibilité d’aliments, leur accessibilité, leur utilisation et stabilité. Ce rapport, sur la base de cinq études de cas   ainsi que du Nouveau Paradigme Rural de l’OCDE, propose une démarche effective pour lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition.

French English

.

Une approche territoriale aux politiques de sécurité alimentaire et nutritionnelle : Étude de cas de la Côte-d'Ivoire

L’approche de la côte d’Ivoire en matière de développement rural a longtemps été axée sur le développement de l’agriculture. Depuis le conflit civil, le gouvernement s’est fondé sur une approche sectorielle de la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) et du développement rural. Les politiques en cours sont centrées autour de l’organisation, la gestion et « l’institutionnalisation » d’un certain nombre de chaînes de création de valeur du secteur agricole. L’insécurité alimentaire de la Côte d’Ivoire est concentrée géographiquement. La malnutrition chronique est plus élevée dans les régions les plus au nord du pays et, en particulier, dans les régions du Nord (39,3 %), Nord-Est (39,3 %), Ouest (34,2 %) et Nord-Ouest (31,8 %). Les niveaux les plus bas de malnutrition chronique sont dans la région de la capitale Abidjan (17,9 %). Les ménages qui sont touchés par la malnutrition chronique ont tendance à être ceux qui dépendent de l’agriculture de subsistance ou de la production d’objets artisanaux et ceux dont le chef de famille a le niveau d’éducation le plus faible. Des outils innovants de politiques publiques seront nécessaires pour gérer le développement rural et la sécurité alimentaire au cours des prochaines décennies. Ces outils doivent tenir compte des différences régionales et être en mesure de coordonner les actions des différents secteurs, en se concentrant non seulement sur l'intensification et la diversification des productions agricoles mais aussi en priorisant des activités non agricoles.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error