1887

Chronique ONU

French English

Les composantes de la prévention

L’appel lancé par le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres pour la prévention de la violence est à la fois opportun et essentiel pour construire des sociétés et un monde harmonieux. En réalité, le monde nous entraîne exactement dans la direction opposée. Avant de rechercher les mesures correctives à prendre pour renforcer cet appel urgent, les réalités sur le terrain indiquent non seulement l’ampleur des atrocités, de la déprédation et de la dépossession mais tendent à confirmer qu’elles ont franchi toutes les limites humanitaires. Cet article traite des mesures qui laissent entrevoir une lueur d’espoir au bout du tunnel. Au cours de la deuxième décennie du XXIe siècle, les dangers qui menacent notre planète ont été amplifiés sous des formes que l’on ne pouvait pas imaginer. Les préoccupations les plus urgentes sont, par ordre de priorité, la prolifération nucléaire, la diminution catastrophique des parcelles vierges dans le monde, la croissance démographique atteignant des niveaux très au-delà des limites de capacité de charge de la planète, les pandémies, le réchauffement climatique et, enfin et surtout, les avancées technologiques et génétiques qui pourraient modifier la nature et la survie même de notre espèce. Mais le moment n’est pas encore venu de se décourager et de baisser les bras. En effet, les réponses – des initiatives réalisables dans des délais reconnaissables – sont là, mais nous devons faire un immense effort pour inverser le déclin de la planète et offrir aux futures générations l’espoir d’une existence qui ne s’apparente pas à un enfer sur la Terre.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error