1887

Les perspectives du transport interurbain de personnes

Rapprocher les citoyens

image of Les perspectives du transport interurbain de personnes

La croissance économique, les échanges et la concentration des populations dans de grandes cités vont intensifier la demande pour des services de transports interurbains. La nécessité de contenir effectivement les impacts environnementaux des transports s’en trouvera renforcée. Notre capacité à répondre à la demande de transports dépendra de l’habileté avec laquelle nous innoverons, nous relèverons le défi de la congestion et nous améliorerons la qualité des services de transports. Les innovations technologiques et réglementaires dessineront le futur des transports.

Le Symposium a rassemblé des experts éminents de la recherche en transports du monde entier pour se pencher sur l’avenir des transports interurbains de personnes. Un premier ensemble de rapports analyse les déterminants de la demande pour de tels transports et en tire des conclusions sur le futur devenir de cette demande. Les autres rapports abordent les questions de politique des transports qui sont déterminantes à cet égard : où investir dans les lignes ferroviaires à grande vitesse, comment réglementer pour s’assurer de l’efficacité des services de transports, comment assigner les infrastructures de transport à différents types d’usagers et comment contenir l’empreinte environnementale des transports en agissant sur la répartition modale et l’amélioration de ces mêmes performances modales.

French English

.

Évolution du transport interurbain de voyageurs - Transport international aérien de passagers de demain

International Transport Forum

Les bourses mondiales ont encore fléchi à la mi-juin 2009 quand la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International (FMI) ont annoncé qu’il faudrait encore du temps pour sortir de la crise économique actuelle. La Banque Mondiale a déclaré que l’économie mondiale allait se contracter de 2.9 pour cent au lieu des 1.7 pour cent prévus précédemment. La Banque semble donc plus pessimiste que le Fonds Monétaire International qui ne prédit qu’une contraction de 1.3 pour cent pour cette année suivie d’une progression de 2.4 pour cent en 2010. La Banque Mondiale pronostique en outre un recul de 3 pour cent, au lieu des 2.4 pour cent prédits en mars, pour les États-Unis, la plus grande puissance économique du monde. Le PIB du Japon devrait accuser un recul de 6.8 pour cent, supérieur donc aux 5.3 pour cent précédemment annoncés, tandis que l’économie de la zone euro pourrait perdre 4.5 pour cent, au lieu des 2.7 pour cent précédemment prévus. Le commerce mondial devrait diminuer de 9.7 pour cent, alors que le recul annoncé en mars n’était que de 6.1 pour cent.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error