L'offre de transports

Les limites de la (dé)réglementation

European Conference of Ministers of Transport

La déréglementation et la privatisation dans le secteur des transports ont certes entraîné, en général, des gains de productivité, mais les espoirs suscités par les réformes ne se sont pas tous matérialisés. En particulier, la réforme de la fourniture de services d’infrastructure n’a pas mobilisé des capitaux privés comme prévu. En outre, les relations contractuelles se sont révélées moins stables et leur efficience s’est moins améliorée que l’on ne s’y attendait. Dans l’optique du débat actuel sur les résultats des réformes, la table ronde était axée sur les questions suivantes : 

  • Où se situent les limites de la déréglementation ?
  • Quels sont les facteurs cruciaux qui nécessitent une réglementation ?
  • Quel est le rôle des coûts de transaction associés à la réglementation ?
  • Quel est le coût de la réglementation ?

French English