1887

Concurrence entre les ports et les liaisons terrestres avec l'arrière-pays

image of Concurrence entre les ports et les liaisons terrestres avec l'arrière-pays
Cette publication de la série Tables Rondes examine les défis stratégiques et réglementaires que pose l’évolution rapide de l’environnement portuaire. L’innovation technologique et organisationnelle, ainsi qu’une très forte expansion des échanges, ont en effet radicalement transformé le secteur portuaire au cours des dernières décennies. Bien que les ports desservent aujourd’hui des arrière-pays qui s’étendent profondément à l’intérieur des continents, la concurrence interportuaire ne cesse de s’intensifier, affaiblissant le pouvoir de négociation des ports dans la chaîne logistique. L’accroissement du débit portuaire se heurte à une résistance de plus en plus forte des collectivités locales en raison de la pollution et de la congestion qu’il entraîne. La réglementation locale est justifiée, mais sa mise en œuvre est compliquée par la répartition du pouvoir de négociation entre les parties prenantes. Des autorités d’un niveau plus élevé seraient en mesure de formuler des politiques plus efficaces.

French English

.

Réponse à l'augmentation du trafic portuaire

Enseignements à tirer du vécu des ports de los angeles/long beach et d'autres ports américains et de leur hinterland

International Transport Forum

La croissance rapide du commerce international de ces deux dernières décennies a eu ses avantages, mais a aussi un coût. Ce coût affecte de plus en plus les grandes agglomérations (aggravation de la congestion, pollution de l’air) et leurs habitants réclament des solutions. La congestion et la pollution de l’air associées à ce développement du commerce international se sont à ce point aggravées dans la région de Los Angeles que le trafic portuaire pourrait y être réglementé plus strictement par l’État et les autorités locales. Les ports américains ont toujours joui d’une autonomie étendue et leur rôle de moteur du développement économique est largement reconnu par les dirigeants locaux. La tendance récente à la réglementation de leur activité marque donc un tournant important dans l’attitude des pouvoirs publics. Le rapport commence par retracer l’évolution du trafic portuaire et son incidence sur les grandes métropoles américaines pour analyser ensuite la réaction de l’opinion publique à l’augmentation progressive de l’impact de ce trafic. Il examine, en prenant la Californie du Sud pour exemple, la réaction des ports, des exploitants de terminaux et des secteurs apparentés à la modification du régime réglementaire. Il s’étend sur deux scénarios, à savoir : 1) l’adoption par l’État d’un règlement instaurant un régime d’accès « sur rendez-vous » ou imposant un allongement des heures d’ouverture des grilles ; et 2) le programme OFFPeak d’ouverture prolongée des grilles en dehors des heures de pointe. Les résultats sont explicités à l’aide d’un cadre d’économie politique. Le rapport décrit les principaux acteurs économiques ainsi que leur position concurrentielle et explique les principaux aspects du système réglementaire américain qui les affectent. Il constate que les acteurs qui occupent une position de force dans la chaîne d’approvisionnement du commerce international ont réussi à repousser plusieurs tentatives de réglementation de leurs activités d’exploitation ou à réagir à celles qui ont abouti en sauvegardant leurs intérêts économiques. L’analyse a révélé que les « acteurs dominants », à savoir les ports, les exploitants de terminaux, les compagnies maritimes et leurs gros clients, continueront à peser d’un grand poids sur les mesures prises pour résoudre les problèmes environnementaux liés aux échanges. 

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error