1887

Les échanges et l'ajustement structurel

Les enjeux de la mondialisation

image of Les échanges et l'ajustement structurel

Les échanges et l'ajustement structurel : Les enjeux de la mondialisation recense les conditions à remplir pour réaffecter avec succès la main-d’œuvre et le capital à des emplois et des usages plus efficients face à l’émergence de nouvelles sources de concurrence, au progrès technologique et à la réorientation des préférences des consommateurs. L’ouvrage s’intéresse en outre aux moyens de limiter les coûts d’ajustement pour les individus, les collectivités, et la société tout entière. Fondé sur des études de cas sectorielles spécifiques, cet ouvrage analyse les enjeux de l’ajustement et le cadre d’action dans les pays développés et en développement. Il formule des recommandations concrètes sur les bonnes pratiques.

French English

.

Études de cas sectoriels

Ce chapitre étudie quelques cas d’échanges et d’ajustement structurel dans le domaine de l’agriculture. D’abord, une étude comparative de plusieurs pays analyse les évolutions potentielles des prix relatifs et des rendements des facteurs qui sont susceptibles d’accompagner des réductions générales de la protection des échanges agricoles et non agricoles. Le chapitre examine ensuite des exemples de produits agricoles dans plusieurs pays : le commerce des avocats entre le Mexique et les États-Unis, l’industrie laitière en Australie, le secteur agroalimentaire au Chili, l’industrie des fleurs coupées au Kenya et la réforme agricole en Nouvelle-Zélande. Quelques conclusions générales se dessinent, mais il est essentiel de distinguer les pays selon leur niveau de développement. Dans plusieurs études de cas, les mesures de réforme incluaient une réduction du rôle joué directement par les pouvoirs publics dans la production, l’acquisition, la commercialisation et la fixation des prix des produits agricoles. En revanche, toutes les études ont mis en évidence la contribution importante des pouvoirs publics à la création d’un environnement propice au succès de l’ajustement. Cet environnement favorable incluait à la fois des mesures de portée générale et l’octroi d’un soutien attentif à certains secteurs. Une politique macro-économique stable mais accommodante, notamment pour le taux de change, a été considérée comme un facteur déterminant du succès de l’ajustement dans l’économie agricole de la Nouvelle-Zélande et du Chili. En revanche, dans les secteurs de l’avocat au Mexique et des fleurs coupées au Kenya, les pouvoirs publics ont joué un rôle fondamental en favorisant le développement d’infrastructures sectorielles privées pour la commercialisation. La politique commerciale agricole est rarement menée isolément. Pour mettre en oeuvre des réformes remédiant à la distorsion des échanges, il ne faut généralement pas se contenter d’ajuster les instruments de soutien au commerce et les aides nationales. Dans certains cas, on peut répondre au besoin d’ajustement structurel en ayant recours à des instruments de politique sociale générale : assurance-chômage, éducation et formation pour les travailleurs dont l’emploi a été supprimé, aide au déménagement, etc.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error