1887

L'extension des chaines d'approvisionnement internationales

Le rôle des économies émergentes dans la fourniture de services informatiques et de services aux entreprises

La délocalisation des services de soutien aux entreprises et des services des technologies de l’information (STI) – qu’il s’agisse d’approvisionnement interne ou d’approvisionnement externe à l’étranger – révolutionne les pratiques des entreprises. Le présent document traite de l’expansion des chaînes d’approvisionnement internationales et de la montée de la Chine, de la République tchèque, de l’Inde et des Philippines en tant qu’exportateurs de services de soutien aux entreprises et de STI. Il présente aussi une analyse de la nature et des facteurs de ces échanges et expose les défis économiques et commerciaux qu’entraînent ces mutations. Dans ce contexte sont présentées certaines des conséquences, pour le marché du travail, du développement des échanges entre les pays de l’OCDE et les pays tiers. L’analyse révèle que, dans les quatre économies émergentes susmentionnées, les secteurs des services de soutien aux entreprises et des STI sont structurés de façons très différentes : les entreprises chinoises et tchèques approvisionnent essentiellement leurs marchés intérieurs tandis que les entreprises indiennes et philippines fournissent principalement les marchés étrangers. Du point de vue des exportations, elles approvisionnent aussi des zones géographiques différentes : la Chine exporte principalement vers le Japon, la République tchèque vers l’Union européenne, les Philippines vers les Etats-Unis et l’Inde vers les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Plusieurs des grandes entreprises nationales des quatre pays sont en train d’établir une présence importante sur des marchés étrangers, en particulier dans d’autres pays émergents, afin de développer leurs capacités et d’exploiter l’avantage comparatif local. Cela fait bien ressortir le fait que les pays ont des atouts divers selon leur situation géographique et que l’IDE lié aux services de soutien aux entreprises et aux STI entre économies émergentes se développera sans doute rapidement dans l’avenir. Les quatre pays sont confrontés à des contraintes du côté de l’offre. La pénurie de personnel chevronné dans ce secteur en Chine, en République tchèque et aux Philippines freine la croissance. De nombreuses entreprises ont du mal à faire face à des taux élevés de rotation du personnel et d’inflation salariale. Les restrictions réglementaires sont relativement peu nombreuses mais n’en affectent pas moins certaines entreprises. Dans le secteur des STI, les mouvements temporaires de personnel peuvent poser de graves difficultés aux exportateurs nationaux. Le problème est particulièrement aigu dans le secteur indien des STI, qui est tributaire de l’envoi de professionnels pour des visites de plus longue durée dans les locaux des clients. La lenteur et l’imprévisibilité des procédures de délivrance de visas d’affaires et de permis de travail, ainsi que les limitations imposées par les systèmes de quotas au nombre de permis de travail accordés, posent des problèmes opérationnels. Dans le secteur des services de soutien aux entreprises et, dans une moindre mesure, dans le secteur des STI, la législation relative à la confidentialité et la sécurité des données peut avoir un effet négatif sur la délocalisation vers l’étranger. Cependant, les nouvelles réglementations ont également créé des débouchés commerciaux entièrement nouveaux, notamment dans le domaine des transcriptions médicales.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error