1887

Faciliter les échanges et l'ajustement structurel les Philippines

L'expérience des économies non membres

Le document ci-après présente la deuxième des quatre études de cas menées dans le cadre d'un programme de recherche plus général consacré aux échanges et aux ajustements structurels dans plusieurs pays non-membres de l'OCDE ; ces travaux font suite à l'étude intitulée Les échanges et l'ajustement structurel : les enjeux de la mondialisation (OCDE, 2005), qui définissait les mesures nécessaires à la réussite de l'ajustement structurel dans le domaine des échanges. Le présent document porte sur la libéralisation du commerce aux Philippines à partir des années 1980. Le rapport comprend sept grandes sections : introduction (partie 1) ; historique de la politique économique des Philippines à compter des années 1970 (partie 2) ; aperçu général de la structure de l'économie (partie 3) ; examen détaillé de la libéralisation des échanges aux Philippines, réalisée en trois phases - 1981-1988 (premières réformes), 1991-1993 (deuxième phase) et 1994-1996 (troisième phase) - (partie 4) ; aperçu global des ajustements structurels apportés dans les domaines de l'agriculture et des produits manufacturés (partie 5) ; étude détaillée de quatre secteurs - électronique, agroalimentaire, ciment et délocalisation des processus d'affaires (partie 6) ; enseignements tirés, opportunités et défis concernant la poursuite de la libéralisation (partie 7). Bien que la libéralisation ait considérablement progressé depuis les années 1980, y compris dans le domaine de la politique commerciale, l'économie des Philippines n'a d'abord affiché que des performances peu enthousiasmantes. Après une période de croissance dans les années 1990, la crise asiatique est survenue et les réformes n'ont commencé à porter leurs fruits que récemment. Parmi les enseignements tirés au fil des années, on peut citer : l'importance d'un environnement politique et macroéconomique stable, la nécessité de taux de change appropriés, la nécessité d'une suppression rapide des restrictions quantitatives qui pèsent sur la réforme des échanges et d'une déréglementation prochaine des investissements directs étrangers (IDE). Il est vrai que certaines difficultés subsistent, mais l'on s'attend à des résultats plus convaincants à l'avenir si les réformes se poursuivent.

French English

Keywords: zones franches d’exportation, ciment, politiques de taux de change, Philippines, instabilité macroéconomique, électronique, substitution aux importations, sous-traitance des processus d’affaires, échanges, barrières douanières, services informatiques, agroalimentaire, ajustement structurel, libéralisation
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error