Échanges, investissement et développement : Pour la cohérence des politiques

Le développement devrait pouvoir progresser plus rapidement que jamais dans la nouvelle économie mondiale. Si l'ouverture des économies en développement aux échanges et à l'investissement est une condition nécessaire pour instaurer une croissance élevée et durable en participant à l’économie mondiale, ce n’est en aucun cas une condition suffisante. Enclencher une dynamique de croissance durable requiert des politiques économiques saines et obéissant aux principes du marché, des politiques sociales d'accompagnement adaptées, ainsi qu'une bonne gestion des affaires publiques. Mais comme l'a démontré la crise financière asiatique, des carences dans ces trois domaines peuvent fragiliser des économies en développement même très performantes. Les pays de l'OCDE ont un rôle central à jouer pour faciliter les efforts que mènent les pays en développement pour tirer parti de tous les avantages de l'ouverture aux échanges et à l'investissement. Le principal objectif de cette étude est de déterminer comment les pays de l'OCDE peuvent promouvoir la cohérence des politiques en : améliorant le cadre dans lequel s'inscrivent les flux internationaux d'investissement et de capitaux ; en prenant en compte les préoccupations environnementales ; et en facilitant la participation des pays en développement à la société mondiale de l'information. Pour être couronnée de succès, il est nécessaire que la cohérence des politiques prenne délibérément en compte les besoins et les intérêts des pays en développement, afin d'en faire des acteurs de l'économie mondial efficaces, plutôt que vulnérables et marginaux. Pour en savoir plus Echanges, investissement et développement : Optimiser les bénéfices de l'ouverture des marchés

French English