1887

Les impôts sur les salaires 2018

image of Les impôts sur les salaires 2018

Cette publication phare annuelle contient des informations détaillées sur les impôts payés sur les salaires dans les pays de l’OCDE. Elle couvre les impôts sur le revenu et les cotisations de sécurité sociale payés par les salariés, les cotisations de sécurité sociale et taxes sur les salaires versées par leurs employeurs, et les transferts en espèces perçus par les ménages qui exercent un emploi. L’objectif est de montrer comment ces taxes et prestations sont calculées dans chaque pays membre et d’examiner leurs impacts sur le revenu des ménages. Les résultats permettent aussi de faire des comparaisons internationales quantitatives des coûts de main-d’œuvre et de la situation globale vis-à-vis de l’impôt et des prestations des célibataires et des familles à différents niveaux de revenus. Cette publication présente des taux effectifs moyens et marginaux d’imposition sur les coûts de main-d’œuvre pour huit types de ménages représentatifs dont le niveau du salaire et la composition diffèrent (célibataires, parents isolés, couples avec un ou deux salaires et avec ou sans enfant). Les taux moyens d’imposition mettent en évidence le pourcentage de la rémunération brute ou des coûts de main d’oeuvre représenté par les impôts et les prélèvements sociaux, avant et après transferts en espèces, et les taux marginaux d’imposition correspondent à la partie d’une augmentation minime de la rémunération brute ou des coûts de main d’œuvre reversée sous la forme d’impôts.

L’édition 2018 des Impôts sur les salaires inclut une étude spéciale intitulée « Différences dans les revenus disponisbles des foyers avec ou sans enfants ».

Note : La partie III, Informations détaillées par pays, n’est disponible que dans la version anglaise de cette publication.

French English

.

Résumé

Dans les pays de l’OCDE, l’impôt sur le revenu et les cotisations de sécurité sociale représentent un peu plus d’un quart du salaire brut pour le salarié moyen, un ratio resté relativement stable durant les deux dernières décennies. En moyenne, le taux moyen net d’imposition des personnes physiques (TMNIPP), qui correspond à la somme de l’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) et des cotisations de sécurité sociale (CSS) payés par les salariés, diminuée des prestations en espèces, était égal à 25.5 % du salaire brut des travailleurs célibataires rémunérés au salaire moyen dans les pays de l’OCDE en 2017. La Belgique, avec 40.5 %, présentait le taux le plus élevé, le Danemark et l’Allemagne étant les deux seuls autres pays affichant des taux supérieurs à 35 %. Les taux les plus faibles étaient relevés au Chili (7 %) et au Mexique (11.2 %), la Corée étant le troisième pays dont le taux était inférieur à 15 %.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error