1887

Les impôts sur les salaires 2005

image of Les impôts sur les salaires 2005

Les impôts sur les salaires fournit des données sans équivalent concernant l’impôt sur le revenu versé par les salariés et les cotisations de sécurité sociale qui s’appliquent sur les salariés et les employeurs dans les pays de l'OCDE. Cette publication annuelle précise également quelles prestations sont payées en espèces aux familles. Les montants des impôts et des prestations y sont détaillés pour huit types de ménages représentatifs dont la composition et le niveau du salaire diffèrent. Les résultats mettent aussi en évidence la pression fiscale moyenne et marginale qui s'exerce sur les ménages disposant d'un ou de deux salaires, ainsi que les coûts de main-d'oeuvre pour les employeurs. L'édition de cette année inclut une Étude spéciale intitulée "Le travail à temps partiel et les impôts sur les salaires".

French English

.

Méthodologie de base et principaux résultats

Cette section expose brièvement la méthodologie utilisée dans la présente étude, qui n’est consacrée qu’aux salariés. Par hypothèse, leur revenu annuel d’activité est égal à une fraction donnée du salaire brut moyen des travailleurs adultes à temps complet des industries, qu’ils effectuent ou non un travail manuel dans les secteurs C à K inclusivement conformément à la classification internationale type par industrie de toutes les branches d’activité, Révision 3 (CITI Rév. 3)1 concernant chaque économie de l’OCDE, également désigné sous le nom de salaire moyen. Des hypothèses additionnelles sont formulées concernant d’autres éléments de la situation personnelle de ces salariés, afin de permettre la détermination de leur situation au regard de l’impôt et des transferts sociaux. Les impôts pris en compte dans le présent rapport se limitent à l’impôt sur le revenu des personnes physiques, aux cotisations de sécurité sociale et, aux taxes sur les salaires (regroupées dans le présent rapport avec les cotisations patronales de sécurité sociale pour le calcul des taux d’imposition), payables sur le salaire brut. Par conséquent, aucun impôt sur le revenu pouvant être dû au titre des revenus non salariaux, de même qu’aucun autre type d’impôt – par exemple, l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur le patrimoine net et les impôts sur la consommation – n’est pris en compte dans le présent rapport. Les prestations prises en compte sont celles versées par les administrations publiques sous la forme de transferts en espèces, généralement au titre des enfants à charge.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error