1887

Trouver ses marques 2018

Les indicateurs de l'intégration des immigrés

image of Trouver ses marques 2018

Cette publication réalisée conjointement par l’OCDE et la Commission européenne présente une comparaison internationale exhaustive de l'intégration des immigrés et de leurs enfants entre tous les pays de l’UE, de l’OCDE ainsi que de certains pays du G20, au travers de 74 indicateurs d'intégration organisés autour de trois grands thèmes : marché du travail et compétences, conditions de vie, engagement civique et intégration sociale. Pour mettre la comparaison dans son contexte, un chapitre est aussi consacré aux caractéristiques des populations immigrées et des ménages immigrés. Trois chapitres spéciaux sont enfin consacrés aux différences par genre; aux jeunes d’origine immigrée et aux ressortissants de pays tiers dans l’Union européenne.

French German, English

.

Disparités entre les femmes et les hommes en matière d'intégration des immigrés

Une analyse comparative des résultats des femmes et des hommes immigrés – mais aussi de ceux des immigrés et des personnes nées dans le pays – permet de mieux comprendre les enjeux de l’intégration et de promouvoir des solutions adaptées. Selon le vécu des immigrés, qui est souvent différent selon le sexe, l’interaction avec la société d’accueil ne sera pas la même, ce qui aura un impact sur les résultats en termes d’intégration. De plus, les femmes immigrées ont moins de chances d’être entrées au motif du travail. En effet, elles quittent plus souvent que les hommes leur pays au titre des migrations familiales, ce qui renforce les inégalités entre les sexes sur les plans de l’emploi et de la situation sociale.Mais des disparités entre les sexes existent aussi parmi les personnes nées dans le pays. En conséquence, les différences de situation entre les femmes et les hommes immigrés n’indiquent pas nécessairement une intégration plus ou moins réussie, mais elles peuvent aussi être l’expression de préjugés sexistes persistants sur le marché du travail du pays d’accueil et dans la société elle-même, ou encore refléter des choix différents selon le sexe. Le présent chapitre examine les indicateurs clés de l’intégration pour évaluer les différences de résultats entre les femmes et les hommes. Il commence par une vue d’ensemble de la population féminine immigrée (indicateur ) et par une comparaison des niveaux d’études (indicateur ). Il s’intéresse ensuite aux différences de situation sur le marché du travail : taux d’emploi, de participation et de chômage (indicateurs  et ), puis aux niveaux d’inactivité subie (indicateur ). Il analyse dans la section qui suit les caractéristiques des emplois occupés par les immigrés, en étudiant d’abord les heures de travail et en particulier le travail à temps partiel – une problématique spécifiquement féminine dans de nombreux pays (indicateur ) – et par la suite le niveau de qualification de ces emplois (indicateur ). Le chapitre examine en outre dans quelle mesure les diplômes et le niveau d’éducation correspondent au niveau de qualification des emplois occupés (indicateur ). La dernière section dépasse le milieu du travail pour étudier les expériences de discrimination vécues par les femmes et les hommes sur la base de leur nationalité, de leur origine ethnique ou de leur « race » (indicateur ).

French English, German

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error