1887

Perspectives des migrations internationales 2018

image of Perspectives des migrations internationales 2018

L'édition 2018 des Perspectives des migrations internationales analyse les évolutions récentes des mouvements et des politiques migratoires dans les pays de l'OCDE et dans quelques pays non-OCDE et observe l'évolution de la situation des immigrés sur le marché du travail dans les pays de l'OCDE, avec une attention particulière cette année sur la qualité de l’emploi des immigrés ainsi que sur leur concentration dans certains secteurs et professions. Le rapport comprend également deux chapitres spéciaux, l'un sur la contribution des flux récents de réfugiés à la main-d’œuvre et le second sur le travail illégal des étrangers. Le rapport comprend comme chaque année des notes par pays et une annexe statistique.

French English

.

Suisse

L’immigration en Suisse diminue depuis 2014, et cette tendance s’est poursuivie en 2017. Selon les statistiques nationales, quelque 138 000 personnes ont immigré en Suisse de manière permanente — dont 25 200 changements de statut. L’immigration a diminué d’environ 4 % par rapport à 2016, bien que l’immigration par habitant demeure élevée en comparaison internationale. L’émigration ayant, elle, légèrement augmenté, le solde migratoire a nettement diminué, de 12 %. La libre circulation en provenance des pays de l’UE, soit 100 000 personnes environ, continue de représenter la grande majorité de l’immigration permanente, bien que la baisse de l’immigration et la hausse de l’émigration aient été plus marquées que pour les pays hors UE. L’immigration pour raisons professionnelles – motif principal de la grande majorité des flux de libre circulation – représentait près de la moitié de l’ensemble des flux (47%), suivie de l’immigration pour raisons familiales (31 %). Les Allemands continuent d’être les plus représentés parmi les nouveaux immigrés (20 000, ‑1 200 par rapport à 2016), suivis des Italiens (15 500, ‑2 700 par rapport à 2016) et des Français (14 000, +300 par rapport à 2016). Les Allemands étaient de loin la première nationalité d’émigration (14 500), avec un solde migratoire d’environ 4 500.

French English

Tables

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error