1887

Perspectives des migrations internationales 2016

image of Perspectives des migrations internationales 2016

L’édition 2016 des Perspectives des migrations internationales analyse les évolutions récentes des mouvements et politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et dans quelques pays non-OCDE et observe l’évolution de la situation des immigrés récents sur le marché du travail dans les pays de l’OCDE. Le rapport comprend deux chapitres spéciaux : « L’incidence économique des migrations : de l’importance de l’échelon local » et « Les migrations internationales dans le sillage des chocs environnementaux et géopolitiques : quelles mesures les pays de l’OCDE peuvent-ils prendre ? » ainsi que des notes par pays et une annexe statistique.

French English

.

Suède

Les données des registres de la population (qui excluent les demandeurs d’asile et les travailleurs temporaires) indiquent que l’immigration n’a jamais été aussi élevée qu’en 2015 (134 000 arrivées, soit une hausse de 5.7 % par rapport à l’année précédente) et que l’émigration a -augmenté de 9 % pour atteindre 55 800 départs. Les -émigrés suédois ont représenté 30 % de l’émigration totale. L’émigration nette des Suédois a augmenté en 2015 pour atteindre 4 100 sorties (4 000 en 2014), tandis que l’immigration nette des étrangers s’est élevée à 82 500 entrées (79 700 en 2014). Les ressortissants syriens ont été les plus nombreux à immigrer en Suède (28 000 individus, +29 % par rapport à 2014), suivis des ressortissants suédois de retour au pays (20 400, -2 %), des Érythréens (7 600, +28 %) et, enfin, des apatrides et des Polonais (5 500 indi-vidus dans les deux cas). Les entrées de Somaliens et d’Afghans ont fortement baissé, de 17 % et 12 % respectivement.

French English

Tables

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error