1887

Perspectives des migrations internationales 2015

image of Perspectives des migrations internationales 2015

Cette publication analyse les évolutions récentes des flux et politiques migratoires dans les pays de l’OCDE et quelques pays non-OCDE et les évolutions récentes de la situation des immigrés sur les marchés du travail des pays de l’OCDE. Cette édition comporte également un chapitre spécial sur « les nouvelles tendances des migrations internationales de médecins et d’infirmiers à destination des pays de l’OCDE », des notes par pays et une annexe statistique.

 

French English

.

République tchèque

D’après les informations du ministère de l’Intérieur et de la Police des étrangers, pour la première fois depuis 2001, la République tchèque a connu en 2013 un solde migratoire négatif : les flux de sorties se sont élevés à 31 000 personnes, soit 1 000 de plus que les flux d’entrées. Ainsi les sorties de migrants ont-elles renoué avec leur niveau d’avant la crise (après avoir atteint 33 000 en 2006, elles avaient à peine dépassé 20 000 entre 2007 et 2012). Par contraste, les entrées de migrants – 30 000 en 2013 – sont restées bien inférieures aux niveaux d’avant la crise. Les groupes d’arrivants les plus importants en 2013 venaient de République slovaque (6 000 personnes), d’Ukraine (4 000) et de la Fédération de Russie (3 000), tandis que les sortants les plus représentés étaient les Ukrainiens (11 000), les Tchèques (4 000) et les Russes (3 000). Les flux nets les plus importants ont été une sortie nette de 7 000 Ukrainiens et une entrée nette de 5 000 Slovaques.

French English

Tables

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error