1887

Panorama de la santé 2017

Les indicateurs de l'OCDE

image of Panorama de la santé 2017

Cette nouvelle édition du Panorama de la santé présente les données comparables les plus récentes pour les principaux indicateurs relatifs à la santé et à la performance des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE. Les pays candidats et les principaux pays partenaires (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Colombie, Costa Rica, Fédération de Russie, Inde, Indonésie et Lituanie) ont également été inclus dans la mesure du possible. Sauf indication contraire, les données présentées dans cette publication sont tirées des statistiques nationales officielles.

Cette édition contient des nouveaux indicateurs, particulièrement dans le domaine des facteurs de risque pour la santé. Elle place aussi une plus grande emphase sur l’analyse des tendances temporelles. Parallèlement à l'analyse par indicateur, cette édition propose des instantanés et une série de tableaux de bord qui résument les performances comparatives des pays, ainsi qu’un chapitre spécial sur les principaux facteurs à l’origine des gains d’espérance de vie.

French Spanish, English

.

Sources des financements de santé

Dans tous les pays de l’OCDE, les différents régimes de financement des biens et services de santé dépendent de diverses sources de recettes. Les dispositifs publics, par exemple, se voient généralement allouer une part des recettes publiques (p. ex. impôts sur le revenu et sur les sociétés, taxe sur la valeur ajoutée, etc.). L’assurance maladie sociale est le plus souvent financée par les cotisations sociales versées par les employeurs et les salariés. Toutefois, une part variable des recettes de ces dispositifs peut également provenir des transferts publics. Les principales sources de recettes des régimes d’assurance maladie privée sont les prépaiements obligatoires ou volontaires, qui prennent habituellement la forme de primes régulières versées dans le cadre d’un contrat d’assurance. Les paiements directs proviennent exclusivement des revenus des ménages. Certains dispositifs de financement de la santé (p. ex. dispositifs à but non lucratif ou d’entreprise) peuvent également percevoir des dons ou des revenus supplémentaires tirés d’investissements ou de biens loués. Les dispositifs résidents de financement peuvent également percevoir des transferts de l’étranger dans le cadre d’une coopération bilatérale avec des gouvernements étrangers ou d’autres partenaires de développement. Toutefois, ces transferts ne jouent aucun rôle dans la grande majorité des pays de l’OCDE.

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error