1887

Panorama de la santé 2013

Les indicateurs de l'OCDE

image of Panorama de la santé 2013

Cette nouvelle édition du Panorama de la santé présente les données comparables les plus récentes sur la performance des systèmes de santé dans les pays de l’OCDE. Dans la mesure du possible, elle présente aussi des données pour l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, la Fédération de Russie, l’Inde et l’Indonésie. L’édition 2013 contient de nouveaux indicateurs sur les inégalités en matière de santé, les facteurs de risque chez les enfants, le marché pharmaceutique, la qualité et l’accès aux soins. Chaque indicateur est présenté dans un format qui se veut le plus clair possible : des graphiques illustrent les variations entre pays et dans le temps, des analyses brèves tirent les principaux enseignements des données présentées, et un encadré méthodologique mentionne la définition de l'indicateur et les limitations éventuelles de la comparabilité des données.

French Korean, English

.

Consommation d'alcool chez les adultes

Le bilan sanitaire d’une consommation nocive d’alcool, en termes de morbidité et de mortalité, est extrêmement lourd dans la plupart des régions du monde (Rehm et al., 2009 ; OMS, 2011d). La consommation d’alcool a de nombreuses conséquences négatives sur la santé, de même que sur le plan social ; elle accroît, entre autres, le risque d’apparition de certains cancers, d’AVC et de cirrhose du foie. De plus, l’exposition du fœtus à l’alcool augmente le risque d’anomalies congénitales et de déficiences intellectuelles. L’alcool est également une cause de décès et de handicaps dus à des accidents et traumatismes, des agressions, des actes de violence, des homicides et des suicides. On estime qu’il cause plus de 2.5 millions de morts chaque année dans le monde (OMS, 2011d). Selon l’OMS, 4 % de la charge mondiale de morbidité est imputable à l’alcool, responsable de quasiment autant de décès et d’incapacités que le tabac et l’hypertension (Rehm et al., 2009). Aux États-Unis, la consommation excessive d’alcool est la troisième cause de mortalité, avec 80 000 décès par an et la perte de 2.3 millions d’années potentielles de vie (CDC, 2012). Les dépenses de santé liées à ce problème sont estimées à 25.6 milliards USD aux États-Unis (Bouchery et al., 2006). Dans la Fédération de Russie, l’abus d’alcool a fortement contribué à l’augmentation du nombre de décès prématurés et au recul de l’espérance de vie observée dans les années 90 (OCDE, 2012c).

French English

Graphs

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error