1887

Les indicateurs de l'intégration des immigrés 2015

Trouver ses marques

image of Les indicateurs de l'intégration des immigrés 2015

Cette publication réalisée conjointement par l’OCDE et la Commission européenne présente la première grande comparaison internationale sur les résultats des immigrés et de leurs enfants entre tous les pays de l’UE et de l’OCDE, au travers de 27 indicateurs d'intégration organisés autour de cinq grands thèmes: emploi, éducation et compétences, inclusion sociale, citoyenneté active et cohésion sociale (chapitres 5 à 12). Trois chapitres contextuels présentent les caractéristiques démographiques, celles spécifiques à la population immigrée ainsi que la composition des ménages immigrés (chapitre 2 à 4). Deux chapitres spéciaux sont dédiés à des groupes spécifiques. Les jeunes issus de l’immigration, dont les résultats sont souvent pris comme référence pour évaluer le succès ou l’échec de l’intégration, constituent le premier groupe. Le second groupe est formé par les ressortissants de pays tiers dans l’Union européenne, et constitue un groupe cible des politiques d’intégration de l’Union européenne.

French English, German

.

Le logement des immigrés

Les conditions de logement sont déterminées par un grand nombre de facteurs, tels que les ressources financières et la taille de la famille. Les conditions de logement des immigrés dépendent également de certaines circonstances, y compris de leur catégorie d’entrée.Les immigrés qui arrivent pour rejoindre un membre de leur famille sont supposés bénéficier dès leur entrée d’un logement adapté, étant donné que les procédures de regroupement familial sont dans la plupart des pays assorties de conditions de ressources, de surface et/ou de nombre de pièces disponibles. À l’inverse, ceux arrivés dans d’autres conditions n’ont parfois pas les moyens financiers ni le temps de trouver un logement décent. Les lois du marché – prix de l’immobilier et normes des logements disponibles à ces prix – restreignent le choix des logements disponibles pour les immigrés qui disposent, en moyenne, de revenus plus faibles. Enfin, le risque d’accéder à un logement de mauvaise qualité est d’autant plus grand chez les immigrés qu’ils ont parfois une certaine méconnaissance du fonctionnement du marché locatif, et qu’ils éprouvent plus de difficultés à accéder au crédit. Ils peuvent également être victimes de discrimination par les propriétaires. Les allocations de logement et l’octroi de logements sociaux peuvent être également un moyen d’accéder à des logements plus grands et de meilleure qualité, mais les ménages immigrés dans le besoin ne sont pas nécessairement admissibles à ces aides et les demandes peuvent prendre un certain temps avant que les nouveaux arrivants puissent en bénéficier.Quatre indicateurs sur le logement sont présentés dans ce chapitre : le mode d’occupation (), le niveau de surpeuplement (), les conditions plus générales de logement () ainsi que son coût (). La section  Limites de la mesure  à la fin du chapitre traite de certaines des questions soulevées par ces indicateurs.

French English, German

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error