1887

Les indicateurs de l'intégration des immigrés 2015

Trouver ses marques

image of Les indicateurs de l'intégration des immigrés 2015

Cette publication réalisée conjointement par l’OCDE et la Commission européenne présente la première grande comparaison internationale sur les résultats des immigrés et de leurs enfants entre tous les pays de l’UE et de l’OCDE, au travers de 27 indicateurs d'intégration organisés autour de cinq grands thèmes: emploi, éducation et compétences, inclusion sociale, citoyenneté active et cohésion sociale (chapitres 5 à 12). Trois chapitres contextuels présentent les caractéristiques démographiques, celles spécifiques à la population immigrée ainsi que la composition des ménages immigrés (chapitre 2 à 4). Deux chapitres spéciaux sont dédiés à des groupes spécifiques. Les jeunes issus de l’immigration, dont les résultats sont souvent pris comme référence pour évaluer le succès ou l’échec de l’intégration, constituent le premier groupe. Le second groupe est formé par les ressortissants de pays tiers dans l’Union européenne, et constitue un groupe cible des politiques d’intégration de l’Union européenne.

French English, German

.

Compétences cognitives et formation des adultes immigrés

Les compétences cognitives des adultes conditionnent fortement leur parcours professionnel. Elles influencent la manière dont les immigrés trouvent leur place au sein de la société et accroissent les chances de leurs descendants d’accéder à une éducation de qualité. Bien que les compétences d’un individu soient un élément déterminant de son intégration économique et sociale, elles ne peuvent cependant pas être appréhendées per se comme un indicateur d’intégration ou de réussite dans la société d’accueil mais plutôt comme une indication de sa capacité à réussir. En effet, la formation initiale, de même qu’une part des compétences développées à l’âge adulte, ont souvent été acquises dans le pays d’origine, avant la migration. Le pays d’accueil a par conséquent un rôle limité en matière d’éducation des immigrés formés à l’étranger.Le rôle du pays d’accueil peut toutefois être déterminant en matière d’accès à la formation tout au long de la vie. La formation continue permet de compléter la formation initiale pour mieux répondre aux besoins du marché du travail. Les immigrés, y compris les diplômés du supérieur, auront du mal à libérer leur potentiel de compétences si ce dernier est entravé par une mauvaise maîtrise de la langue du pays d’accueil ou un manque de connaissance du fonctionnement du marché du travail.Ce chapitre commence par présenter et comparer le niveau d’éducation atteint respectivement par les immigrés et les adultes nés dans le pays () pour ensuite évaluer le niveau de littératie dans la langue du pays d’accueil tel qu’il est mesuré par le Programme pour l’évaluation des compétences des adultes de l’OCDE (PIAAC, ). Enfin, l’accès à la formation à l’âge adulte () est examiné, avec une attention particulière accordée à la formation liée à l’emploi (). Pour une discussion sur les problématiques soulevées par ces indicateurs, se reporter à la section  Limites de la mesure  à la fin du chapitre.

French German, English

Tables

Graphs

More
This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error