1887

Gérer les migrations économiques pour mieux répondre aux besoins du marché du travail

image of Gérer les migrations économiques pour mieux répondre aux besoins du marché du travail

Cette publication présente de nouvelles illustrations de l’influence des migrations internationales en Europe et dans quelques autres pays de l’OCDE sur la population active ; sur les niveaux d’éducation ; et sur l’évolution de la distribution des professions  au cours de la dernière décennie. Elle analyse les compétences dont disposent les migrants et la façon dont elles sont utilisées sur la base d’une revue approfondie de la littérature ; et présente de nouvelles analyses des données européennes et américaines , canadiennes  et de l’OCDE en général en se basant sur les données de l’Évaluation des compétences des adultes – PIAAC. Enfin, plusieurs chapitres  discutent du rôle que les migrations internationales pourraient jouer pour répondre aux besoins de main-d’oeuvre présents et futurs en Europe, aux États-Unis et dans l’Union européenne. Ces travaux montrent que si les migrations peuvent contribuer de façon importante à l’accroissement de la population active, leur capacité à contrer les effets du vieillissement de la population dépendront de la capacité des pays à mettre en adéquation les besoins en main-d’oeuvre avec les caractéristiques des migrants. Dans ce domaine, des efforts doivent être réalisés pour mieux utiliser les compétences des migrants et adapter les systèmes de gestion des migrations de travail aux besoins des employeurs.

French English

.

Tendances démographiques, besoins du marché du travail et migrations

La question de la contribution démographique et économique qu’apportent les migrants aux pays d’origine et aux pays d’accueil est sujette à controverse. Les statistiques sur l'apport démographique des migrations peuvent être présentées sous différentes perspectives : les flux ou les effectifs, en tenant compte de la première génération d'immigrés ainsi que de leurs enfants. Ces chiffres reflètent des perspectives temporelles différentes quant à la contribution des migrations à la croissance de la population et à la structure par âge. En termes de croissance démographique, les migrations sont en équilibre avec le baby-boom et l'augmentation de l'espérance de vie, et les effets de ces deux phénomènes sont souvent négligés. Dans le cas de la France, de 1946 à 2014, les migrations internationales ont contribué à environ un tiers de l’accroissement de la population.

Les migrations peuvent-elles contrebalancer les effets du vieillissement des populations en termes de besoins de main-d'oeuvre? Bien que les arguments utilitaires soutiennent généralement l’idée que les immigrés peuvent répondre au phénomène du vieillissement démographique, les migrations de travail ne peuvent toutefois jouer qu’un rôle limité (dans de de nombreux pays d’immigration de longue date, les migrants au titre de la famille ou humanitaires sont relativement plus nombreux que les migrants de travail) et temporaire (comme les migrants âgés).

L’histoire des migrations au cours des trois derniers siècles révèle un grand écart permanent entre deux visions extrêmes : une restriction stricte des migrations aux migrations de travail afin de combler les besoins à court terme de l’économie, ou des mesures favorisant les migrations d’installation. Le principal défi pour la politique migratoire est de trouver une forme qui concilie ces deux visions.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error