1887

Gérer les migrations économiques pour mieux répondre aux besoins du marché du travail

image of Gérer les migrations économiques pour mieux répondre aux besoins du marché du travail

Cette publication présente de nouvelles illustrations de l’influence des migrations internationales en Europe et dans quelques autres pays de l’OCDE sur la population active ; sur les niveaux d’éducation ; et sur l’évolution de la distribution des professions  au cours de la dernière décennie. Elle analyse les compétences dont disposent les migrants et la façon dont elles sont utilisées sur la base d’une revue approfondie de la littérature ; et présente de nouvelles analyses des données européennes et américaines , canadiennes  et de l’OCDE en général en se basant sur les données de l’Évaluation des compétences des adultes – PIAAC. Enfin, plusieurs chapitres  discutent du rôle que les migrations internationales pourraient jouer pour répondre aux besoins de main-d’oeuvre présents et futurs en Europe, aux États-Unis et dans l’Union européenne. Ces travaux montrent que si les migrations peuvent contribuer de façon importante à l’accroissement de la population active, leur capacité à contrer les effets du vieillissement de la population dépendront de la capacité des pays à mettre en adéquation les besoins en main-d’oeuvre avec les caractéristiques des migrants. Dans ce domaine, des efforts doivent être réalisés pour mieux utiliser les compétences des migrants et adapter les systèmes de gestion des migrations de travail aux besoins des employeurs.

French English

.

Mesure, utilisation et rendement des compétences des immigrés

revue de la littérature

Ce chapitre compare les compétences des immigrés et des autochtones dans les pays de l’OCDE et évalue si la politique en matière d’immigration est efficace pour attirer des compétences dans les pays d’accueil. Il passe en revue les travaux universitaires sur les rendements des compétences des immigrés en termes de devenir professionnel, et notamment d’emploi, d’inadéquation des compétences, et de salaires. Il souligne également l’importance de prendre en compte différentes mesures des compétences, ainsi que le pays où ces compétences ont été acquises. Le chapitre examine deux séries de facteurs expliquant l’infériorité des rendements des compétences des immigrés par rapport aux rendements des compétences des autochtones : d’une part, il se pourrait que les immigrés possédant des compétences similaires à celles des autochtones soient en réalité moins productifs dans le pays d’accueil ; d’autre part, il se pourrait que les employeurs préfèrent embaucher des autochtones plutôt que des immigrés. Les questions et les enjeux clés sont présentés en conclusion.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error