1887

Assurer le bien-être des familles

image of Assurer le bien-être des familles

Tous les gouvernements des pays de l’OCDE veulent donner aux parents une plus grande liberté de choix dans leurs décisions professionnelles et familiales. Ce recueil analyse les différentes formes d’aides publiques aux familles. Il cherche à répondre aux questions suivantes : les prestations au titre de la famille sont-elles en progression et comment évoluent-elles selon l’âge de l’enfant ? La crise a-t-elle eu une incidence sur les aides publiques aux familles ? Quelle est la meilleure façon d’aider les adultes à avoir le nombre d’enfants qu’ils souhaitent? Quels sont les effets des dispositifs de congé parental sur l’offre de main d’oeuvre féminine et sur le bien-être des enfants ? Les frais de garde d’enfants sont-ils un frein à l’emploi parental et comment la flexibilité au travail peut-elle le favoriser ? Pour les mères quel est le meilleur moment pour reprendre le travail après la naissance d’un enfant ? Enfin, quelles sont les mesures les plus adaptées pour réduire la pauvreté des familles monoparentales ?

French Korean, Spanish, English

.

Importance relative des outils des politiques familiales

offre globale de prestations, dépenses par âge et familles ayant de jeunes enfants

Dans les pays de l’OCDE, les dépenses publiques au titre des prestations familiales représentent, en moyenne, un dixième des dépenses sociales publiques nettes totales. Depuis le milieu des années 90, les dépenses au titre des prestations en nature (en particulier, des services de garde d’enfants) ont eu tendance à augmenter, tandis que les dépenses au titre des transferts monétaires ont été relativement stables, bien qu’ils restent la forme la plus importante de prestations familiales. C’est avant l’âge de trois ans, et le plus souvent immédiatement après la naissance, que les risques de pauvreté pour les familles ayant de jeunes enfants sont les plus élevés. Dans les deux tiers environ des pays de l’OCDE, certaines familles peuvent s’attendre à connaître un épisode profond ou persistant (deux années consécutives ou plus) de pauvreté si l’un des parents cesse de travailler. Un examen des dépenses en fonction de l’âge des enfants révèle également que dans bien des pays c’est aux dépenses d’éducation que l’on donne la priorité et que bien souvent ce sont les familles ayant de grands enfants qui en profitent le plus. Pendant la récente période de crise, les politiques familiales ont été revues à la hausse dans le cadre des plans de relance mais à présent que les pays s’engagent dans un processus d’assainissement budgétaire, les ressources destinées aux politiques familiales s’en trouvent également affectées.

French English

This is a required field
Please enter a valid email address
Approval was a Success
Invalid data
An Error Occurred
Approval was partially successful, following selected items could not be processed due to error