États-Unis

Place du tourisme dans l’économie

Le secteur des voyages et du tourisme apporte une contribution majeure à l’économie des États-Unis, dont il représente 2.7 % du PIB. En 2016, les exportations au titre des voyages et du tourisme ont compté pour 33 % de l’ensemble des exportations de services et 11 % des exportations totales de biens et services.

Selon les comptes satellites des voyages et du tourisme, la contribution du secteur à la production économique totale des États-Unis a atteint 1 500 milliards USD en 2016 (894 milliards USD de production directe et 646 milliards USD de production indirecte provenant des activités annexes). Le secteur compte parmi les plus gros employeurs du pays ; on y recensait plus de 7.6 millions d’emplois en 2016, dont 1.2 million liés aux exportations au titre des voyages et du tourisme.

Les États-Unis ont accueilli un nombre record de 75 millions de touristes internationaux en 2016. Les principaux marchés émetteurs sont le Canada et le Mexique, suivis du Royaume-Uni, du Japon et de la Chine. En 2016, les touristes internationaux ont collectivement dépensé 245 milliards USD pour se rendre aux États-Unis et visiter le pays. Le principal marché d’exportation au titre des voyages et du tourisme, en termes de contribution (dépenses en USD), a été la Chine, suivie des quatre autres pays susmentionnés.

Gouvernance et financement du tourisme

La gouvernance des voyages et du tourisme aux États-Unis est fortement décentralisée. Les pouvoirs publics gèrent ces questions au niveau national, régional, local et étatique. Il s’agit notamment du gouvernement fédéral, des exécutifs des États et des Destination Marketing Organisations (organismes de commercialisation des destinations, ou DMO).

Au niveau fédéral, le National Travel and Tourism Office (NTTO), qui relève de l’International Trade Administration (ITA) du Department of Commerce (DOC) des États-Unis, assure la fonction de centre de liaison au sein du gouvernement fédéral et représente les États-Unis dans les instances intergouvernementales, dont l’OCDE et la Coopération économique pour l’Asie-Pacifique. Le NTTO est la source des statistiques officielles sur le tourisme et s’emploie à renforcer la compétitivité des États-Unis dans le secteur. De plus, le NTTO travaille en étroite collaboration avec l’U.S. Commercial Service de l’ITA à l’occasion des missions américaines organisées sur plus de 70 marchés étrangers afin de promouvoir les exportations au titre des voyages et du tourisme.

La Corporation for Travel Promotion (CTP), créée en 2010 et agissant sous le nom de Brand USA, est une société à but non lucratif dont la mission est de promouvoir les voyages à destination des États-Unis et de collaborer avec les autorités américaines pour faire connaître les formalités d’entrée aux États-Unis s’appliquant aux visiteurs étrangers. Le conseil d’administration de Brand USA est nommé par le Secretary of Commerce, et le NTTO est l’organe de liaison officiel des autorités avec Brand USA.

L’administration fédérale n’édicte pas de réglementation distincte pour le secteur des voyages et du tourisme, mais certains secteurs, comme celui des transports, sont réglementés au niveau fédéral. Le Department of Commerce fait fonction d’intermédiaire entre le secteur privé et d’autres organismes fédéraux pour coordonner les mesures concernant ces branches d’activités. Les États et les collectivités locales peuvent réglementer l’organisation des voyages et l’activité touristique sur leur territoire.

Le processus de réflexion sur les politiques mené par le Department of Commerce associe :

  • le Travel and Tourism Advisory Board (TTAB) américain – constitué de 32 représentants d’entreprises privées et d’organismes du secteur des voyages et du tourisme, chargés de communiquer au Secrétaire au Commerce les informations utiles à l’action publique ;

  • le Tourism Policy Council (TPC) – un conseil interorganismes établi par la loi, dont la mission est de veiller à ce que le processus décisionnel au niveau fédéral prenne en considération l’intérêt touristique national. Il a pour fonction principale de coordonner les politiques nationales et les programmes des organismes fédéraux qui ont un effet significatif sur les voyages et le tourisme internationaux, les loisirs et les ressources patrimoniales nationales. Le TPC examine et étudie les recommandations du TTAB et apporte des éclairages complémentaires, du point de vue du secteur public, sur les questions ayant trait aux voyages et au tourisme dans le pays.

États-Unis : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après le Department of Commerce des États-Unis, 2018.

Le NTTO bénéficie d’une part de crédits alloués par le Congrès au Department of Commerce. Il commercialise en outre des rapports et des données de recherche afin de générer des recettes supplémentaires, et des accords interorganismes lui procurent aussi des financements. Son budget de fonctionnement pour l’exercice 2016 s’est élevé à près de 5.6 millions USD toutes sources confondues.

La participation du TTAB est financée par les membres du secteur privé et celle du TPC par les agences concernées.

Brand USA est financée par un prélèvement sur les taxes versées au Système d’autorisation électronique de voyage (ESTA) par les étrangers qui se rendent aux États‐Unis depuis les pays qui participent au programme d’exemption de visa. Chaque année, Brand USA reçoit ainsi jusqu’à 100 millions USD venant répliquer les contributions du secteur privé.

Politiques et programmes liés au tourisme

Les États-Unis continuent d’appliquer la stratégie nationale de 2012 en matière de voyages et de tourisme, dont l’objectif est de créer d’ici fin 2021 davantage d’emplois sur le territoire en attirant chaque année 100 millions de visiteurs internationaux qui, selon les estimations, dépensent 250 milliards USD. Elle encourage en outre les ressortissants des États-Unis à voyager dans le pays et ses territoires pour découvrir toute la richesse de l’offre nationale. À mi-parcours de la mise en œuvre de la stratégie, le pays a pratiquement atteint l’objectif de dépenses et les autorités travaillent avec le secteur privé à l’évaluation d’un nouvel objectif. Pour être à la hauteur de leurs ambitions et veiller à l’instauration de conditions propices à la croissance, les autorités concentrent leur action sur la promotion, la facilitation des voyages, l’expérience vécue par les visiteurs, une approche gouvernementale intégrée et les études.

Améliorer la sûreté et la sécurité des voyages à destination des États-Unis

Pour garantir la sûreté et la sécurité des voyageurs et du pays, les États-Unis exigent l’application de nouvelles mesures de sécurité à l’ensemble des vols commerciaux en provenance de l’étranger. Ces mesures seront progressivement instaurées et consistent notamment à renforcer les contrôles sur les appareils électroniques et à contrôler plus attentivement les passagers. Elles sont également destinées à atténuer la menace d’attaques de l’intérieur.

Les États-Unis souhaitent également encourager les compagnies aériennes et les aéroports à adopter des méthodes de contrôle plus pointues, notamment en utilisant à meilleur escient des chiens pour détecter les explosifs et des technologies de contrôle de pointe aux postes de contrôle. Dans l’intervalle, le pays travaillera en étroite collaboration avec des partenaires internationaux pour mettre en place des améliorations plus généralisées de la lutte contre le terrorisme, notamment un meilleur partage de l’information, davantage d’échanges de listes de surveillance des terroristes et des contrôles de sécurité plus poussés des voyageurs à travers le monde.

Si les États-Unis mettent spécifiquement l’accent sur l’amélioration de la sécurité des vols à destination de leur territoire, ils espèrent que d’autres nations s’efforceront elles aussi d’accroître les normes de sécurité afin que tous les pays soient protégés des menaces actuelles et émergentes.

Plusieurs mesures ont été prises pour accroître la part des États-Unis dans les voyages sur de grandes distances, notamment des efforts de commercialisation des destinations ; des améliorations apportées aux processus de délivrance des visas ; le développement de partenariats public-privé destinés à améliorer l’expérience vécue par les touristes à leur arrivée ; et le recours de plus en plus fréquent aux programmes Trusted Traveler (qui n’ont cessé de battre des records de niveaux de participation), à des kiosques et autres améliorations technologiques apportées aux processus d’arrivée aux points d’entrée sur le territoire.

Pour répondre à la demande croissante des clients, le Department of Homeland Security (ministère de la Sécurité intérieure) participe aux côtés de partenaires des secteurs privé et public à de nombreuses initiatives : aménagement des zones d’attente à l’immigration, amélioration de la signalétique pour faciliter l’orientation des voyageurs internationaux, suivi et notification des temps d’attente.

Les États-Unis sont en train de mener des essais pilotes d’un système biométrique de sortie de territoire utilisant les actuelles infrastructures aéroportuaires et aériennes, les systèmes et processus des différents acteurs déjà en place, et les données existant sur les voyageurs et les infrastructures informatiques. Le système a pour but d’offrir une expérience de voyage plus harmonieuse, de renforcer la sécurité des voyages au départ et à l’arrivée, d’améliorer les processus commerciaux et de permettre une collaboration plus étroite entre la puissance publique et le secteur privé.

D’autres priorités d’action pour les États-Unis consistent notamment à se focaliser sur les marchés émergents tels que la Chine et l’Inde ; à mettre en place des mesures de retour à la normale après une catastrophe naturelle pour aider les entreprises touchées ; et à mesurer certains résultats tels que l’expérience vécue par les visiteurs à leur arrivée.

Profil statistique

Tableau 1. États-Unis : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717165

Tableau 2. États-Unis : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717184

Tableau 3. États-Unis : Consommation du tourisme interne
Millions USD

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717203