Royaume-Uni

Place du tourisme dans l’économie

Le tourisme est un secteur important de l’économie britannique. Le compte satellite du tourisme de l’Office for National Statistics (ONS) montre qu’en 2015 la contribution directe du tourisme à la valeur ajoutée brute (VAB) s’est élevée à quelque 62.4 milliards GBP. Le tourisme connaît une croissance plus rapide que l’économie britannique dans son ensemble, avec une progression de 3.3 % entre 2014 et 2015 à comparer avec une hausse globale de 2.2 %.

La contribution du tourisme à l’emploi est substantielle. En 2015, 1.6 million d’emplois britanniques étaient directement imputables au tourisme. Si l’on prend en compte les emplois dans les secteurs connexes, ce chiffre monte à environ 3 millions, soit un emploi sur dix.

En 2016, le nombre de visiteurs internationaux a augmenté de 4 % par rapport à 2015, atteignant le chiffre record de 37.6 millions, tandis que la valeur des dépenses a augmenté de 2 % pour s’établir à 22.5 milliards GBP. Les dix premiers marchés ont représenté près de deux visites sur trois (64 %), et plus de la moitié des dépenses (55 %). Les cinq premiers marchés en termes de volume étaient la France, les États-Unis, l’Allemagne, l’Irlande et l’Espagne. Les visiteurs en provenance des États-Unis ont dépensé 1.8 milliard GBP de plus que ceux du second marché émetteur en importance, l’Allemagne, suivie de la France, de l’Australie et de l’Irlande.

Londres enregistre de loin la part la plus élevée de visiteurs, de nuitées et de dépenses au Royaume-Uni. Par exemple, elle a reçu en 2016 19.1 millions de visites avec nuitée(s), ce qui représente des dépenses totales de 11.9 milliards GBP. La même année, les autres destinations au Royaume-Uni ont enregistré 16 millions de visites avec nuitée(s) et 7.8 milliards GBP de dépenses associées, dont 2.7 millions de visiteurs et 1.9 milliard GBP de dépenses pour l’Écosse, 1.1 million de visites et 444 millions GBP de dépenses pour le Pays de Galles, et 2.6 millions de visiteurs externes (y compris en provenance d’autres régions britanniques) pour l’Irlande du Nord.

Le volume global de voyages internes en Grande-Bretagne a augmenté de 9 % en 2015, à 124.4 millions, tandis que le nombre de nuitées a augmenté de 8 % pour atteindre 377.1 millions. Les dépenses liées aux voyages avec nuitée(s) ont également progressé, augmentant de 9 % pour atteindre 24.8 milliards GBP. Sur le nombre total de voyages internes de plus de 24 heures, 102.7 millions ont eu lieu en Angleterre, pour 299.6 millions de nuitées et 19.6 milliards GBP de dépenses. En Écosse, 12 millions de voyages, 41.3 millions de nuitées et 3.3 milliards GBP de dépenses ont été comptabilisés, tandis que le Pays de Galles a enregistré environ 10.4 millions de voyages, qui ont donné lieu à 36.2 millions de nuitées et à 2.0 milliards GBP de dépenses ; ces derniers chiffres sont les plus élevés jamais atteints en dix ans au Pays de Galles.

Gouvernance et financement du tourisme

La Division du tourisme du Department for Digital, Culture, Media and Sport (DCMS, ou ministère du Numérique, de la Culture, des Médias et des Sports) est l’organe ministériel responsable du secteur au Royaume-Uni. Le tourisme fait partie des compétences dévolues à l’Écosse, au Pays de Galles, à l’Irlande du Nord et à Londres. Le DCMS en conserve la responsabilité en Angleterre, ainsi que celle de la promotion de la Grande-Bretagne en tant que destination.

VisitBritain et VisitEngland sont des noms commerciaux de la British Tourist Authority (BTA), qui est l’organe gouvernemental britannique responsable du tourisme. À la suite de l’examen des dépenses de 2015, les pouvoirs publics ont clarifié les activités distinctes que la BTA entreprendrait en tant que VisitBritain et VisitEngland, chaque entité disposant d’une dotation budgétaire affectée à une utilisation précise. Dans la mesure où la réussite de VisitBritain et VisitEngland suppose une collaboration les actions ont été regroupées sous l’égide du directeur général de la BTA.

VisitBritain est chargé de promouvoir le Royaume-Uni à l’étranger et de développer l’économie nationale du tourisme. Financé principalement par le DCMS et par d’autres sources liées à la campagne intergouvernementale GREAT, VisitBritain s’emploie avec tout un éventail de partenaires publics et privés à accroître la valeur du tourisme récepteur. L’objectif annuel de VisitBritain est que les dépenses des visiteurs internationaux en Angleterre, au Pays de Galles, à Londres et en Écosse de manière dépassent de 1.5 %, grâce à ses activités, le niveau enregistré dans l’International Passenger Survey (IPS). VisitBritain a également pour fonction officielle de conseiller les autorités sur les questions ayant trait au tourisme, et de proposer des services de recherche et de veille.

VisitEngland est un organisme consultatif qui s’emploie à accroître la valeur et la qualité du tourisme en Angleterre.

VisitScotland est un organisme public qui relève de l’exécutif écossais. Sa mission principale est d’optimiser les retombées économiques du tourisme sur l’Écosse. Il est chargé de commercialiser l’Écosse au Royaume-Uni et à l’étranger, d’encourager l’adoption d’excellentes normes de qualité dans le secteur, de fournir des informations sur les visiteurs et de déployer une stratégie événementielle pour soutenir le tourisme et accroître la dimension internationale du pays. Les Enterprise Agencies écossaises apportent une aide et des investissements pour favoriser la croissance au sein du secteur.

Visit Wales relève du portefeuille du Department for Economy and Infrastructure (ministère des Affaires économiques et des Infrastructures) du Pays de Galles. Il est chargé de formuler la politique du tourisme, d’encourager les investissements dans ce domaine et de rehausser la qualité des séjours touristiques au Pays de Galles. Visit Wales a également pour mandat de commercialiser le Pays de Galles au sein du Royaume-Uni et à l’étranger.

En Irlande du Nord, la stratégie et la politique du tourisme relèvent du Department for the Economy (ministère des Affaires économiques) qui contrôle deux organismes touristiques : Tourism Northern Ireland, chargé de développer des produits et d’en assurer la commercialisation auprès des visiteurs de toute l’Irlande, et Tourism Ireland, qui commercialise toute l’île en Grande-Bretagne et à l’étranger. De plus, Invest NI gère les subventions aux hébergements et apporte un appui et des conseils aux entreprises touristiques.

Le DCMS finance la BTA au moyen de subventions d’État. Pour la période de dépenses 2016-20, la BTA recevra environ 26.5 millions GBP par an, dont 19.5 millions GBP destinés à VisitBritain et 7 millions GBP à VisitEngland. De plus, la BTA reçoit environ 23 millions GBP par an de la campagne GREAT pour promouvoir la Grande-Bretagne à l’étranger. Le financement du tourisme en Écosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord est déterminé par les exécutifs décentralisés.

Des financements publics supplémentaires ont également été mis à disposition en 2015-16 pour un South West Tourism Growth Fund de 5 millions GBP et un Northern Tourism Growth Fund de 10 millions GBP (prolongé sur 2016-17) pour soutenir le tourisme récepteur dans ces zones, principalement par le biais d’actions de commercialisation.

Royaume-Uni : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après le Department for Culture, Media and Sport (DCMS), 2018.

Politiques et programmes liés au tourisme

Publié en 2016, le Tourism Action Plan précise les cinq priorités des pouvoirs publics britanniques en matière de tourisme :

  • Paysage touristique : renforcer la coordination et la collaboration

  • Compétences : encourager l’apprentissage et attirer davantage de personnes dans les carrières touristiques

  • Rationalisation de la réglementation : étudier les possibilités de déréglementation

  • Transports : faire en sorte qu’il soit plus facile pour les visiteurs d’explorer le pays en train, en bus et en car

  • Qualité de l’accueil (campagne GREAT) : veiller à l’amélioration permanente du service britannique d’octroi de visas.

L’objectif global de VisitBritain est d’accroître le tourisme international et ses effets bénéfiques partout en Grande-Bretagne, et notamment de faire en sorte que les visiteurs explorent le pays au-delà de Londres. Ses campagnes de commercialisation en tiennent compte, notamment la campagne GREAT, qui est déployée en collaboration avec des entreprises du secteur privé.

La campagne GREAT s’appuie sur les principaux facteurs qui motivent les voyages en Grande-Bretagne, à savoir la culture, le patrimoine et la campagne, ainsi que les achats, la gastronomie, les sports, l’aventure et la musique. Ses objectifs sont les suivants :

  • faire mieux connaître les attraits de la destination touristique Grande-Bretagne à ceux qui n’y sont encore jamais allés ;

  • encourager les touristes qui connaissent le pays à y retourner ;

  • offrir, en partenariat avec le secteur privé, des occasions de visiter le Royaume-Uni sans tarder, et des incitations à le faire.

VisitBritain s’est également fixé comme priorité de contribuer à consolider et améliorer le secteur du tourisme d’affaires et événementiel. Il continue de travailler à l’amélioration de l’accessibilité pour tous et à la fourniture d’un soutien aux entreprises touristiques.

L’une des grandes priorités de VisitEngland pour la période 2016-20 est le Discover England Fund. VisitEngland s’est vu attribuer 40 millions GBP sur trois ans pour mettre au point et développer des produits touristiques anglais exceptionnels susceptibles d’attirer les touristes internationaux dans tout le pays.

VisitScotland a lancé en 2016 une nouvelle campagne de commercialisation mondiale intitulée « The Spirit of Scotland ». Elle fait valoir et célèbre les attraits touristiques exceptionnels de l’Écosse, l’expérience vécue par les visiteurs et l’esprit palpable qu’ils décrivent pendant leur voyage. Cette campagne utilise la puissance des médias sociaux, de nouvelles plateformes numériques et des technologies telles les applications de réalité virtuelle pour attirer des visiteurs du monde entier.

Travaillant en étroite collaboration avec le secteur du tourisme, VisitScotland et l’exécutif écossais ont mis au point et développé une série d’années thématiques pour maintenir la destination touristique de premier choix qu’est l’Écosse sous les feux des projecteurs. Il s’agit de la Year of History, Heritage and Archaeology 2017 ; de la Year of Young People 2018 ; et de la célébration en 2020 de l’année Coast and Waters écossaise.

S’appuyant sur la réussite des Jeux du Commonwealth, de la Ryder Cup 2014 et de Homecoming Scotland 2014, VisitScotland continue de constituer, développer et alimenter un portefeuille de grandes manifestations. Par exemple, l’Écosse accueillera en 2018 la première édition des « Championnats sportifs européens », qui regroupe en un seul événement multisports les championnats de sept sports de premier plan d’Europe, et en 2019 la Solheim Cup.

La stratégie Visit Wales 2013-2020 se concentre sur trois principaux marchés internationaux (Irlande, Allemagne et États-Unis/Canada). Elle met l’accent sur l’amélioration de l’offre touristique en apportant son soutien aux hôtels de grand luxe, en proposant des attractions emblématiques par tout temps et en améliorant ce que retirent les visiteurs des attractions du patrimoine, des musées et des événements culturels dans le but de les viabiliser sur le long terme. Elle cherche aussi à renforcer les possibilités en matière de tourisme d’affaires et événementiel, un domaine dans lequel le Pays de Galles enregistre depuis longtemps des résultats insuffisants.

En partenariat avec National Parks, les autorités locales, National Trust Wales et Natural Resources Wales, Visit Wales s’efforce de développer l’offre axée sur les montagnes, les voies navigables intérieures, la campagne, la côte et les jardins.

Question stratégique plus générale, Visit Wales concentre son action sur les compétences professionnelles utiles pour faire face à la pénurie que connaît le secteur du tourisme et sur la nécessité d’accroître son attrait en tant que perspective de carrière.

La stratégie touristique de l’Irlande du Nord sera actualisée et aura pour horizon 2025, conformément à l’une des recommandations clés de l’examen indépendant des structures touristiques publié en 2014. L’examen portait sur quatre grands thèmes : définir les orientations stratégiques du tourisme ; renforcer les relations au sein du secteur ; veiller à une harmonisation plus étroite avec Invest NI ; et favoriser une évolution culturelle au sein de Tourism Northern Ireland pour élaborer une approche plus centrée sur le client. Les manifestations et événements continuent d’occuper une place importante dans la promotion du tourisme.

Profil statistique

Tableau 1. Royaume-Uni : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717108

Tableau 2. Royaume-Uni : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717127

Tableau 3. Royaume-Uni : Consommation du tourisme interne
Millions GBP

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717146