Turquie

Place du tourisme dans l’économie

En Turquie, le tourisme connaît une croissance et une évolution significatives, accompagnées d’une restructuration économique et politique depuis le début des années 2000. En 2016, le pays a reçu 31.3 millions de touristes internationaux, engrangeant des recettes internationales (exportations) de 22.1 milliards USD. Cependant, malgré cette tendance encourageante sur le long terme (+210 % entre 2002 et 2014), les chiffres 2016 accusent une baisse par rapport à 2014, année où les arrivées et les recettes internationales ont respectivement culminé à 39.8 millions et 37.4 milliards USD.

Gouvernance et financement du tourisme

Le ministère de la Culture et du Tourisme est chargé du tourisme en Turquie, plusieurs directions différentes couvrant les activités liées à la commercialisation, l’investissement, la formation et la préservation du patrimoine du pays. Le pays compte également 81 directions provinciales de la culture et du tourisme. Le ministère de la Culture et du Tourisme possède 46 bureaux de la culture et de la promotion à l’étranger dans 41 pays différents, qui mènent des activités de promotion et de commercialisation, et organisent des événements culturels et artistiques afin de promouvoir la destination Turquie. Les autres ministères qui jouent un rôle déterminant sont le ministère de l’Environnement et de l’Urbanisation, le ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de l’Élevage, le ministère de l’Économie, le ministère du Développement, le ministère des Eaux et Forêts et le ministère des Transports, des Affaires maritimes et de la Communication. Les administrations locales et les communes ont également des responsabilités en matière de tourisme.

Plusieurs institutions professionnelles et associations du secteur privé travaillent en étroite collaboration avec le ministère de la Culture et du Tourisme à la planification de l’avenir du tourisme en Turquie et au traitement de questions spécifiques. Il s’agit notamment de l’Association turque des agences de voyage, de l’Association des hôtels et investisseurs touristiques, de la Fédération turque des hôteliers, de l’Association des investisseurs touristiques, de l’Association des guides touristiques et de l’Agence du Premier ministre pour le soutien aux investissements et le développement. Il existe également de nombreuses associations locales à travers la Turquie dans le secteur des voyages et du tourisme.

Le budget public global alloué au secteur du tourisme en 2017 est de 493.6 millions TRY et la part du ministère de la Culture et du Tourisme de 138.3 millions TRY. Le budget du ministère inclut 20 millions TRY pour soutenir les investissements touristiques, 42.2 millions TRY pour les travaux concernant les infrastructures touristiques d’hiver et 40 millions TRY pour les travaux intéressant les infrastructures touristiques thermales. Le ministère dispose également d’un budget supplémentaire de 28.7 millions TRY pour favoriser l’accès à l’eau potable et aux systèmes d’assainissement dans les régions à forte intensité touristique.

  • Le ministère de la Culture et du Tourisme de Turquie organise périodiquement un Conseil sur le tourisme auquel participent des représentants de l’administration centrale et locale et des représentants du secteur privé.

  • La Stratégie du tourisme de la Turquie-2023 mise sur ces Conseils pour assurer la coordination dans l’ensemble du secteur du tourisme aux niveaux national et régional. Ces Conseils devraient soutenir les actions visant à diversifier davantage et à améliorer en permanence la qualité des produits touristiques.

Turquie : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après le ministère de la Culture et du Tourisme, 2018.

Politiques et programmes liés au tourisme

Pour favoriser un développement compétitif, durable et inclusif du tourisme en Turquie, l’enjeu majeur est de faire en sorte de donner une image juste et positive du pays à ceux qui ne l’ont pas encore visité.

Les autres problèmes et défis auxquels les pouvoirs publics turcs doivent faire face en matière de tourisme sont les suivants :

  • Remédier au problème de la saisonnalité de la demande. La Turquie étant une destination « soleil et mer », ses flux touristiques et ses taux d’occupation se caractérisent par des pics, ce qui limite la rentabilité des entreprises et la contribution du tourisme à l’économie.

  • Accroître l’emploi, et le tourisme en tant que source de développement, dans les différentes régions de Turquie.

  • Améliorer la durabilité des produits touristiques, notamment en trouvant des solutions aux problèmes liés au changement climatique et à l’utilisation des ressources.

  • Faire face aux crises politiques et économiques mondiales et à leurs effets sur le tourisme.

  • Améliorer la qualité et les compétences dans la filière touristique.

Plusieurs actions sont en cours pour relever ces défis, qui consistent notamment à :

  • diversifier l’offre et développer davantage de produits touristiques de niche et thématiques ;

  • adopter une démarche axée sur le marché tenant compte des attentes des consommateurs ;

  • se concentrer sur la promotion et la commercialisation numériques ;

  • augmenter la demande des marchés habituels et des marchés émergents en expansion ;

  • élaborer 33 normes nationales et créer 24 diplômes de formation professionnelle.

Le Plan stratégique 2015-19 du ministère de la Culture et du Tourisme définit les objectifs et ambitions de la Turquie en matière de tourisme en ce qui concerne la commercialisation et la promotion, qui sont notamment :

  • d’accroître la compétitivité de la Turquie, sa part de marché et la valeur de la marque Turquie dans le tourisme à l’échelle internationale ;

  • de déployer et développer les activités touristiques tout au long de l’année et dans toutes les régions du pays en se diversifiant dans d’autres types de tourisme, en particulier le tourisme de santé, et d’améliorer la qualité du secteur touristique.

La Stratégie du tourisme de la Turquie-2023 accompagne la diversification en améliorant les infrastructures nécessaires aux activités et segments touristiques spécialisés, dans le but d’accroître les recettes touristiques et de générer davantage d’emploi et de revenus pour tous les pans de la société en utilisant de façon rationnelle les ressources stratégiques naturelles, culturelles, historiques et géographiques, et en veillant à leur préservation. Le 10e Plan de développement pour la période 2014-18 préconise des activités visant à améliorer le tourisme médical, le tourisme hivernal, le tourisme autour du golf, le tourisme culturel, les croisières et les conférences.

La stratégie de commercialisation de la destination Turquie mise sur la diversité des produits du pays et sur ce qui motive les voyages en dehors du tourisme balnéaire, en cherchant à répartir les visites sur toute l’année et sur toutes les régions de manière équilibrée.

Le ministère se concentre également sur la croissance du tourisme interne, en mettant en avant les valeurs culturelles et touristiques du pays auprès des ressortissants turcs, en apportant son concours à l’organisation de foires et d’autres événements pertinents, et en faisant en sorte que tous les pans de la société aient accès à des vacances au moyen de stratégies tarifaires telles que des prix bas en basse saison. Il travaille également en coopération avec l’Association turque des agences de voyage (TURSAB), dans le cadre d’une campagne de réservation anticipée proposant des prix bas aux visiteurs internes qui réservent un voyage entre quatre et sept mois à l’avance.

L’un des 25 programmes de transformation prioritaires élaborés pour atteindre les objectifs et ambitions à l’horizon 2023 dans le cadre du 10e Plan de développement est le Plan d’amélioration du tourisme de santé. Ce programme, qui est une collaboration entre le ministère de la Santé et le ministère de la Culture et du Tourisme, améliore la compétitivité en relevant la qualité des services dans le domaine du tourisme thermal. L’objectif est de mettre en place une capacité de 100 000 lits afin de proposer des services de tourisme thermal à 1.5 million de touristes étrangers et de générer 3 milliards USD de recettes. Le ministère accompagne les investissements et la planification de certaines stations de tourisme thermal en instaurant de nouveaux modèles de développement tels que l’intégration d’un hôtel thermal, d’un centre de soins et d’un parc.

Depuis 2017, le Programme des Nations Unies pour le développement et le ministère de la Culture et du Tourisme œuvrent en partenariat au développement local. Aux côtés d’Anadolu Efes, un groupe d’entrepreneurs turcs de premier plan, ce partenariat est en train de mettre en œuvre le projet baptisé « L’avenir est dans le tourisme ». À ce jour, 13 destinations ont été choisies pour ce projet de renforcement des capacités qui veut fournir aux acteurs touristiques locaux et aux ONG les conseils, outils et ressources nécessaires pour contribuer au développement du tourisme durable à travers des partenariats avec des organismes publics et privés.

Le programme du ministère en matière de tourisme se concentre principalement sur la compétitivité, la planification du tourisme durable, l’adaptation aux tendances mondiales récentes dans le tourisme, la planification et la commercialisation axée sur les destinations. Les voyages évoluent en permanence en fonction des nouvelles tendances telles que les voyages d’aventure, les voyages en solitaire et le tourisme responsable. La technologie joue un rôle important dans l’étude et l’organisation des étapes d’un voyage – avant, pendant et après son déroulement. De plus, le ministère de la Culture et du Tourisme attache une grande importance aux médias sociaux et numériques en tant que moyen de promouvoir la Turquie, ainsi qu’à l’utilisation de vidéos et de films.

Utilisation de vidéos et de films pour promouvoir la Turquie

Depuis 2014, une campagne mondiale de publicités et d’images intitulée « Turkey: Home » fait connaître le mode de vie et les atouts historiques, culturels et naturels du pays à l’aide d’outils numériques et de médias sociaux multiples. Vingt et un films promotionnels ont été produits, notamment Turkish Coffee, Grand Bazaar, Two Continents, Baklava, Troy, Poetry et Evil Eye Bead, ainsi que des films plus classiques propres à chaque destination. Cette campagne mondiale compte aujourd’hui près de sept millions d’abonnés.

Un film publicitaire thématique intitulé « Turquois » a été diffusé en extérieur sur des écrans numériques et des panneaux d’affichage, des chaînes TV et dans des cinémas des pays cibles. Un film promotionnel, présenté dans différents festivals en coopération avec le Comité international des festivals du film touristique (CIFFT), a été sélectionné comme meilleur film de l’année 2016 (www.hometurkey.com).

Profil statistique

Tableau 1. Turquie : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717070

Tableau 2. Turquie : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933717089