Slovénie

Place du tourisme dans l’économie

En 2016, la Slovénie a enregistré plus de 4.3 millions d’arrivées de touristes de plus de 24 heures, dont plus des deux tiers venus de l’étranger (une progression de 12 % par rapport à 2015). Sur un total de 11.2 millions de nuitées, tous types d’hébergements confondus, 7.3 millions sont le fait de touristes internationaux (+11 % par rapport à 2015) et 3.8 millions de touristes internes (+3 % par rapport à 2015). Les recettes touristiques augmentent au rythme modéré de quelque 4 % par an.

Les plus gros effectifs de visiteurs proviennent des pays voisins de la Slovénie : Italie (+7.9 % par rapport à 2015 pour les séjours avec nuitée(s)), Autriche (+7.3 % par rapport à 2015) et Allemagne (+7.1 % par rapport à 2015). À eux seuls, ils sont à l’origine de 37.7 % des arrivées internationales avec nuitée(s). Les Slovènes ont effectué plus de 5.4 millions de voyages à l’étranger en 2016 – une progression de 10.1 % par rapport à l’année précédente.

Le PIB touristique a augmenté de 4.4 % entre 2012 et 2014, atteignant 1.8 milliard EUR, soit 4.9 % du PIB total. L’emploi directement lié au tourisme est passé de 48 700 emplois (6.1 % de l’emploi total) en 2014 à 51 800 emplois en 2016 (+6.3 %). D’après les données de la Banque de Slovénie, les exportations de services de voyage ont augmenté de 2.3 milliards EUR en 2016 (+3.9 % par rapport à 2015), et représentent plus du tiers de l’ensemble des exportations de services et 7 % de l’ensemble des exportations. En glissement annuel, l’excédent commercial des services touristiques a également augmenté en 2016 pour atteindre 1.5 milliard EUR.

Gouvernance et financement du tourisme

Le ministère du Développement économique et des Technologies est le principal organe gouvernemental chargé de l’élaboration et de l’exécution de la politique touristique nationale dans le cadre de la politique économique globale. Du fait de son caractère transversal, le tourisme est réglementé par différentes lois nationales nécessitant une coordination intersectorielle permanente. La législation exige l’adoption et la mise en œuvre d’une stratégie touristique quinquennale.

La planification stratégique de la politique du tourisme slovène s’inscrit dans un partenariat entre les secteurs public et privé et les ONG. Pour la planification stratégique de la politique touristique, le ministère du Développement économique et des Technologies travaille principalement en coopération et en consultation avec la Chambre du tourisme et de l’hôtellerie, la Chambre des métiers et des petites entreprises et l’Association touristique de Slovénie.

La promotion de la Slovénie en tant que destination touristique et les activités de commercialisation correspondantes relèvent de la responsabilité de l’Office national slovène du tourisme, une entité publique qui est dotée de six bureaux en Europe et travaille avec d’autres bureaux de promotion à travers le monde. L’Office national slovène du tourisme est également responsable des infrastructures d’information touristique, de la coordination des produits, de la mise en réseau des parties prenantes et de la réalisation de travaux de recherche et développement.

Le développement du tourisme au niveau régional est assuré par 12 agences de développement régional qui sont comptables de leurs actions devant les Conseils régionaux composés des maires locaux. Il est régi par la législation nationale et les objectifs de développement national du tourisme slovène, qui incluent des objectifs de développement régional spécifiques. Le ministère du Développement économique et des Technologies a souhaité mettre en place des organismes régionaux de gestion des destinations dans le but d’aboutir à une meilleure intégration des destinations touristiques. Ces organismes appliquent maintenant des programmes de développement et de commercialisation spécifiques dans chacune des douze régions statistiques.

Au niveau local, chaque maire et conseil municipal est responsable du développement du tourisme conformément à la législation nationale et aux objectifs stratégiques nationaux. La taxe sur les hébergements touristiques prélevée au niveau local vient directement alimenter le budget dont celui-ci dispose. Elle constitue la principale source financière pour le développement du tourisme local et est utilisée à cette fin, notamment pour l’aménagement de centres d’information, de sentiers, de parcs et d’équipements sportifs, ainsi que pour des activités de commercialisation locale. En 2016, les recettes de la taxe touristique se sont élevées à 11.8 millions EUR.

Le budget national affecté à la promotion et au développement du tourisme en 2017 est de 16.1 millions, dont 11.4 millions EUR pour la commercialisation et le développement du tourisme et 2.2 millions EUR pour l’Office national slovène du tourisme. De plus, des fonds européens s’élevant à 2.5 millions EUR ont été alloués à la création de nouveaux projets touristiques et au développement des infrastructures touristiques.

Slovénie : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après le ministère du Développement économique et des Technologies, 2018.

Politiques et programmes liés au tourisme

Le gouvernement de la République de Slovénie a adopté en octobre 2017 la nouvelle Stratégie de développement pour la croissance durable du tourisme slovène 2017-21, dont l’objectif prioritaire est d’accroître la compétitivité et la visibilité du tourisme slovène. La principale tâche des pouvoirs publics est d’instaurer un environnement propice aux affaires et aux investissements dans tous les secteurs, y compris le tourisme, ce qui suppose un cadre réglementaire adapté et des mesures d’incitation au développement de l’investissement. La stratégie mettra l’accent sur cinq domaines d’action cruciaux :

  • Organisation : réorganiser la structure du tourisme en Slovénie en cinq grandes régions offrant les possibilités de développement les plus importantes – Slovénie alpine, Slovénie méditerranéenne, Slovénie des stations thermales de Pannonie et Slovénie centrale comprenant la capitale Ljubljana.

  • Questions institutionnelles et juridiques : réduire les obstacles administratifs pour améliorer le développement des PME du tourisme, notamment les règles sur le classement des établissements d’hébergement et sur les conditions techniques minimales à remplir pour les activités des restaurateurs et des entreprises touristiques. Revoir la législation actuelle, avec notamment une nouvelle loi sur la promotion du développement du tourisme, la nouvelle loi sur le haras de Lipica et une loi sur le secteur hôtelier modifiée.

  • Investissements : lancer un nouveau cycle d’investissements privés et publics tant dans des terrains vierges que dans des sites industriels désaffectés pour développer des infrastructures touristiques.

  • Petites et moyennes entreprises (PME) : promouvoir la création de nouvelles PME touristiques, ainsi que le développement de la compétitivité et de la productivité des PME touristiques existantes.

  • Développement des ressources humaines : promouvoir la formation du personnel touristique en fonction des besoins des entreprises touristiques, et encourager la formation et l’acquisition de compétences professionnelles au service du tourisme.

L’une des principales activités de l’Office national slovène du tourisme en 2016 a été la promotion de la Slovénie en tant que destination écologique, dynamique et saine de charme. Les activités de promotion se sont concentrées sur la campagne numérique « Slovénie – Créez-vous de nouveaux souvenirs », que l’Office national slovène du tourisme a mise en œuvre en coopération avec le secteur du tourisme slovène sur 13 marchés internationaux.

Plusieurs politiques et actions cruciales ont été définies pour le programme des cinq prochaines années :

  • Promotion des investissements dans des offres/services touristiques innovants et durables, dans l’esprit du positionnement de marque incarné par la campagne de promotion évoquée plus haut

  • Introduction de nouvelles technologies de l’information dans le domaine de la promotion et de la commercialisation du tourisme national

  • Mesures découlant de la politique des transports qui auront des retombées sur le tourisme : soutien à la mise en place et au développement de nouvelles lignes et de nouveaux services de transport notamment aérien, ferroviaire et maritime afin d’améliorer l’accessibilité ; investissements dans la rénovation et la construction d’installations à câbles et de réseaux cyclables

  • Actions connexes ayant trait à la politique culturelle, notamment les investissements dans la rénovation du patrimoine culturel construit présentant un intérêt particulier, comme les châteaux, les manoirs, les monastères, etc.

  • Nouveaux investissements dans des centres d’information touristique et dans des infrastructures dédiées au tourisme de congrès.

La Slovénie souhaite attirer des investissements dans un tourisme respectueux de l’environnement, de qualité et des quatre saisons

En positionnant la Slovénie comme une destination de charme au cœur de l’Europe, l’un des grands enjeux sera d’attirer de nouveaux investissements dans les infrastructures touristiques des quatre régions principales. Les installations les plus fréquentées sont les établissements de santé et les lieux de villégiature en bord de mer ou à la montagne, qui tous requièrent des investissements dans les infrastructures touristiques conformes au positionnement du pays : une destination écologique, dynamique et saine. La Slovénie a besoin de nouveaux investissements dans la construction de capacités d’hébergement et la rénovation du parc d’hébergements existant, ainsi que dans de nouvelles attractions touristiques et les infrastructures générales. Étant donné ce contexte et le positionnement de la marque Slovénie, les autorités encourageront particulièrement les investissements viables écologiquement, de qualité élevée et capables de susciter un intérêt dans l’intersaison. Le but sera de désaisonnaliser le tourisme slovène tout en améliorant la compétitivité, la productivité et la durabilité des PME du tourisme.

Profil statistique

Tableau 1. Slovénie : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716785

Tableau 2. Slovénie : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716804

Tableau 3. Slovénie : Consommation du tourisme interne
Millions EUR

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716823