République slovaque

Place du tourisme dans l’économie

En 2016, les recettes du tourisme international en République slovaque ont atteint 2.483 milliards EUR, en progression de 13.3 % par rapport à l’année précédente, ce qui représente une contribution de 2.7 % au PIB et de 28.9 % aux exportations de services.

Les dépenses des citoyens slovaques voyageant à l’étranger en 2016 se sont élevées à 2 milliards EUR, soit 5.5 % de plus qu’en 2015. L’excédent de la balance des paiements des voyages internationaux a augmenté significativement, de 67 %, et est resté positif à 460 millions EUR en 2016.

La République slovaque a attiré plus de visiteurs en 2016 que les années précédentes. Le nombre total de touristes nationaux et internationaux a augmenté de 16 % en 2016 pour s’établir à plus de 5 millions, dont plus de 2 millions venus de l’étranger. Les cinq principaux marchés émetteurs sont la République tchèque, la Pologne, l’Allemagne, la Hongrie et l’Autriche qui, ensemble, ont représenté 58 % des arrivées de touristes internationaux en 2016.

Au total, 19 834 entreprises ont fourni des services d’hébergement et de restauration en 2016, soit 1.8 % de plus qu’en 2015. Parmi elles, 3 489 ont assuré des services d’hébergement (quelque 63 819 chambres et 160 939 lits). En 2016, les établissements d’hébergement et de restauration ont employé 113 900 personnes, c’est-à-dire 4.6 % environ de la population active.

Gouvernance et financement du tourisme

C’est le ministère des Transports et de la Construction (le « ministère ») qui est responsable du tourisme. La Division du tourisme du ministère est divisée en cinq départements. Parmi leurs responsabilités figurent l’élaboration des règles législatives, la formulation des stratégies, la mise en œuvre de la loi de soutien au tourisme (développement de la gestion des destinations), le traitement des données statistiques, l’administration du registre des offices de tourisme locaux et régionaux, et la commercialisation et la promotion.

La commercialisation et la promotion de la République slovaque en tant que destination touristique était assurée auparavant par l’Office national slovaque du tourisme. Toutefois, ce dernier a été dissout à la fin de 2016 et ses responsabilités ont été reprises par le ministère.

À l’échelon régional, la compétence du tourisme a été dévolue en 2001 aux organismes autonomes des huit régions. Les exécutifs municipaux jouent en outre un rôle important dans le développement du tourisme local.

Les organismes touristiques locaux et régionaux créés en vertu de la loi de soutien au tourisme sont chargés du développement du tourisme et de la création et de la promotion de produits touristiques compétitifs sur le territoire qui leur est attribué. Actuellement, 35 organismes touristiques locaux et 5 entités régionales sont en activité en République slovaque et sont cofinancés sur le budget de l’État. En 2016, le ministère a mis 4.4 millions EUR à la disposition de ces organisations pour concourir au développement de produits, d’infrastructures touristiques et de la commercialisation.

Les associations de tourisme apportent leur concours aux échelons local et régional, principalement en matière d’amélioration de la qualité, de formation professionnelle, d’application des normes de qualité et de diffusion des meilleures pratiques. En 2011, les représentants des sept principales associations nationales touristiques ont fondé l’Association pour le tourisme slovaque, une organisation professionnelle bénévole et sans but politique d’employeurs du secteur, qui s’efforce d’encourager une plus grande coopération dans la filière et les modifications législatives nécessaires.

Le budget ministériel consacré au tourisme en 2016 s’est élevé à 4.5 millions EUR, dont 115 000 EUR représentent le budget de la Section du tourisme et près de 4.4 millions EUR des subventions aux organisations touristiques locales et régionales. De plus, le budget de l’Office national du tourisme s’est monté à 4.1 millions EUR.

République slovaque : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après le ministère des Transports et de la Construction, 2018.

Politiques et programmes liés au tourisme

D’après leur programme gouvernemental pour 2016-20, les autorités slovaques ont pour objectif d’accroître la compétitivité du secteur du tourisme, tout en créant de nouveaux emplois. Pour réaliser cet objectif, elles ont reconnu la nécessité :

  • d’étudier la possibilité d’adopter des formes plus souples d’emploi étant donné la nature saisonnière du tourisme ;

  • d’adopter des mesures pour améliorer la coordination entre les acteurs des lieux touristiques et le secteur du transport ferroviaire et par autocar, toute l’année et de façon saisonnière ;

  • de présenter le pays comme une destination attrayante et sûre, et d’accroître le volume de touristes, ainsi que d’encourager ces derniers à séjourner plus longtemps en République slovaque ;

  • d’encourager la gestion des destinations par le biais d’organisations touristiques régionales et d’assurer activement la présentation de la destination slovaque dans le cadre de ses activités ;

  • de renforcer le développement des produits touristiques qui offrent une plus grande valeur ajoutée et un rapport coût-efficacité supérieur ;

  • de mettre davantage l’accent sur l’aide au développement du thermalisme.

Le gouvernement slovaque a approuvé en 2013 la Stratégie de développement touristique à l’horizon 2020, axée sur deux éléments essentiels : la qualité de l’offre touristique, et la présentation et la promotion de la République slovaque en tant que destination touristique.

Les principales priorités et principaux enjeux définis dans la Stratégie de développement du tourisme ont été traitées par différentes actions au cours des deux dernières années :

  • Mise en place et lancement du dispositif slovaque de qualité des services touristiques, outil systématique mais non obligatoire d’amélioration de la qualité et de la compétitivité. Le dispositif offre également des conseils et une assistance aux entreprises touristiques. La délivrance d’un label de qualité permettant les comparaisons internationales est gage de qualité pour les clients potentiels et de motivation pour les salariés.

  • Signature d’un accord entre le ministère et l’Office statistique de la République slovaque visant à améliorer les statistiques relatives au tourisme récepteur et à établir des comptes satellites du tourisme. Le ministère fournit également une assistance financière à l’Office à cette fin.

  • Étude des contraintes législatives pesant sur certaines entreprises du secteur du tourisme. L’étude a permis d’identifier les textes de loi ayant le plus d’impact financier et administratif sur les entreprises. Ses conclusions ont formé une feuille de route pour réduire ces contraintes et pour simplifier et améliorer les conditions dont bénéficient les entreprises – en particulier petites et moyennes.

  • Étudier l’impact macroéconomique de l’instauration de bons de loisirs sur la promotion et l’accompagnement du tourisme interne. L’étude permet de systématiser la promotion du tourisme interne, notamment par le biais d’un projet de loi.

  • Lancement en décembre 2016 d’un réseau officiel de trois géoparcs, que le ministère considère comme un nouveau produit touristique durable prometteur, offrant des possibilités de développement du tourisme. Le ministère a élaboré des recommandations et des orientations pour leur gestion et leur fonctionnement.

  • Organisation en 2016, pour la quatrième fois, d’un concours pour les élèves de l’enseignement secondaire intitulé « Premières destinations touristiques de la région ». L’un des buts de ce concours est de renforcer la relation entre les élèves et le tourisme.

  • Réalisation d’activités de commercialisation et de promotion dans les pays voisins et dans les pays présentant de bonnes perspectives commerciales, qui ont notamment consisté à participer en 2016 à 17 salons du tourisme dans 11 pays.

  • Signature d’un accord de coopération en 2016 avec les représentants des pays du V4 (Hongrie, Pologne, République slovaque et République tchèque) pendant leur réunion à haut niveau à Prague. Le protocole de coopération dans le domaine du tourisme vise à accroître les activités conjointes de commercialisation et de promotion sur les marchés étrangers, et ainsi favoriser une augmentation des arrivées de touristes en provenance de marchés éloignés des pays du V4.

Profil statistique

Tableau 1. République slovaque : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716728

Tableau 2. République slovaque : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716747

Tableau 3. République slovaque : Consommation du tourisme interne
Millions EUR

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716766