Portugal

Place du tourisme dans l’économie

2016 a été une excellente année pour le Portugal en termes de résultats dans le secteur du tourisme, les indicateurs du tourisme ayant pour la plupart affiché une croissance à deux chiffres. Le nombre total de séjours avec nuitée(s) s’est élevé à 53.5 millions (+9.6 %), 71.5 % de la demande touristique étant générée par les marchés internationaux et 28.5 % par les marchés internes.

Les recettes au titre du tourisme international se sont élevées à 12.7 milliards EUR en 2016, en progression de 10.7 % par rapport à l’année précédente. Par ordre d’importance, les trois premiers marchés émetteurs internationaux étaient le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne, représentant à eux seuls 48 % de la demande.

S’agissant des établissements d’hébergement commerciaux, on a dénombré 19.1 millions d’arrivées de touristes dans les hôtels et établissements assimilés en 2016, dont 40.1 % de visiteurs internes et 59.9 % de clients internationaux. Les séjours avec nuitée(s) de touristes internationaux dans des hôtels ont progressé de 11.4 % en 2016 tandis que le marché interne a enregistré une augmentation de 5.2 %. Les recettes des hôtels ont établi un nouveau record avec 2.9 milliards EUR en 2016, soit 421 millions EUR de plus qu’en 2015.

Le tourisme joue un rôle très important dans l’économie portugaise ; il est le principal secteur exportateur, représentant 16.7 % de l’ensemble des exportations et 48.3 % des exportations de services en 2016.

Gouvernance et financement du tourisme

Le Secrétariat d’État au tourisme fait partie du ministère de l’Économie (le « ministère »). Turismo de Portugal I.P. est l’autorité nationale du tourisme. Elle est chargée de mettre en œuvre la politique touristique au niveau national et rend compte au Secrétariat d’État au tourisme. Turismo de Portugal supervise la promotion, la valorisation et la durabilité des activités touristiques, ainsi que la formation et les investissements.

Les principales missions de Turismo de Portugal sont d’améliorer et d’entretenir les infrastructures touristiques ; de promouvoir la formation des ressources humaines ; de soutenir l’investissement dans le secteur touristique ; de coordonner la promotion au niveau national et international ; et de réglementer et contrôler les jeux de hasard.

Cinq organismes régionaux de tourisme (ERT) interviennent au Portugal. Ce sont des personnes morales de droit public dotées d’une compétence territoriale spécifique, qui font fonction d’organisations de gestion des destinations et sont autonomes sur le plan administratif et financier. Elles sont responsables de la commercialisation sur le marché interne et du développement de produits en étroite collaboration avec Turismo de Portugal, à qui elles sont liées contractuellement. Outre ces organismes, deux directions régionales du tourisme sont en place dans les régions autonomes de Madère et des Açores.

On recense également sept agences régionales de promotion du tourisme (ARPT) qui sont des associations de droit privé, à but non lucratif, constituées par des entreprises privées et les ERT. Elles mènent des activités de commercialisation sur les marchés internationaux en coordination avec Turismo de Portugal. Avec ses partenaires, ce dernier vérifie que les plans et campagnes de commercialisation financés sur fonds publics et privés sont conformes à la stratégie nationale.

Le budget total de Turismo de Portugal est de 244 millions EUR en 2016, dont la moitié provenant de taxes spéciales sur les jeux de hasard, le reste étant financé par des fonds structurels de l’UE et d’autres financements publics. Le budget promotionnel, d’environ 45 millions EUR, recouvre les dépenses de promotion nationale et internationale et le cofinancement de la promotion régionale à l’étranger (ARPT), auquel des entreprises privées et des organismes touristiques régionaux contribuent également.

Portugal : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après Turismo de Portugal, 2018.

Politiques et programmes liés au tourisme

Comme de nombreuses destinations touristiques connues, le Portugal est confronté à la difficulté de rester compétitif dans un contexte de changement, d’où la nécessité d’innover en permanence.

La durabilité est sans doute l’enjeu majeur pour le Portugal. Plus précisément, il s’agit pour le pays de trouver le moyen de rester compétitif tout en faisant la promotion du tourisme en tant qu’outil de développement régional, en préservant les ressources naturelles et culturelles et l’authenticité des destinations, en créant des emplois de qualité, en réduisant la saisonnalité et les déséquilibres régionaux, et en maintenant un bon équilibre entre les résidents et les touristes.

Pour relever ce défi, le ministère a inauguré la Stratégie touristique 2027 (la « TS27 »), qui établit un cadre stratégique de développement du tourisme au Portugal pour la prochaine décennie. De nombreux acteurs du tourisme de tout le pays ont contribué à l’élaboration de cette stratégie dans le cadre d’un processus ouvert et participatif qui s’est appuyé sur des plateformes internet et l’organisation d’ateliers régionaux.

La TS27 définit le tourisme comme étant un élément pivot du développement économique, social et environnemental à travers le territoire, positionnant le Portugal comme l’une des destinations touristiques les plus compétitives et durables au monde.

Une stratégie sur dix ans exige un certain degré de souplesse et la TS27 sera mise en œuvre dans le cadre de différents programmes et projets qui associent un objectif à long terme et des actions à court terme.

Plaçant la population au cœur de la politique du tourisme, la TS27 définit cinq axes stratégiques :

  • Valoriser le territoire : utiliser le patrimoine historique et culturel et préserver son authenticité ; promouvoir la réhabilitation urbaine ; améliorer le développement des produits pour qu’ils correspondent mieux aux besoins des consommateurs ; protéger les ressources naturelles et rurales ; promouvoir l’importance du tourisme en termes d’économie maritime.

  • Stimuler l’économie : promouvoir la compétitivité des entreprises de tourisme, en simplifiant et réduisant les formalités administratives et la bureaucratie ; attirer les investissements ; développer l’économie circulaire ; favoriser l’entrepreneuriat et l’innovation.

  • Promouvoir les connaissances : améliorer les métiers du tourisme ; promouvoir le développement des ressources humaines ; promouvoir la formation continue des entrepreneurs à leur rôle de dirigeant ; diffuser les connaissances et les données et travaux de recherches sur le tourisme ; et promouvoir une stratégie de destination intelligente.

  • Créer des réseaux et favoriser la connectivité : améliorer l’accessibilité aérienne ; développer la mobilité au sein de la destination ; promouvoir le « tourisme pour tous » dans une optique de cohésion sociale ; faire participer la société au processus de planification et de développement touristiques ; promouvoir les réseaux et la coopération entre acteurs du tourisme.

  • Attirer l’attention sur le Portugal : améliorer le positionnement du Portugal en tant que destination attractive, qu’il s’agisse de la visiter, d’y investir, d’y vivre ou d’y étudier ; favoriser le marché interne ; promouvoir le Portugal en tant que destination adaptée aux congrès et événements, et aux étudiants/études ; promouvoir l’internationalisation des entreprises de tourisme.

Pour la première fois, la TS27 a également défini des objectifs et des cibles pour chacun des trois axes du développement durable. Les objectifs économiques concernent les séjours avec nuitée(s) et les recettes touristiques ; les objectifs sociaux concernent la saisonnalité, les compétences et qualifications, et la satisfaction des résidents ; et les objectifs environnementaux concernent l’énergie, l’eau et les déchets.

La mise en valeur de la destination est un domaine d’action crucial au Portugal. Par exemple, le programme Valorizar a pour but de soutenir l’investissement et d’améliorer la qualité et la valeur du Portugal en tant que destination touristique. Le programme a été créé spécifiquement pour lutter contre la saisonnalité et parvenir à une répartition plus équilibrée de la demande sur l’ensemble du territoire. Avec un budget annuel de 30 millions EUR, Valorizar apporte un soutien financier à la réhabilitation des espaces publics à des fins touristiques, au développement de nouveaux produits touristiques et à l’optimisation de la valeur intrinsèque du patrimoine culturel et naturel (encadré 1.8).

Profil statistique

Tableau 1. Portugal : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716671

Tableau 2. Portugal : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716690

Tableau 3. Portugal : Consommation du tourisme interne
Millions EUR

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933716709