Canada

Place du tourisme dans l’économie

La contribution directe du tourisme au PIB du Canada s’est élevée à 38.8 milliards CAD en 2016, soit une hausse de 5.1 % par rapport à 2015. Globalement, le tourisme continue de représenter approximativement 2 % du PIB. Un emploi sur 10 (1.8 million) était en lien avec la filière touristique en 2015, et 721 600 lui étaient directement rattachés en 2016. Cette même année, le tourisme interne au Canada a représenté 78 % des recettes touristiques.

Le nombre d’arrivées internationales au Canada a très fortement augmenté ces dernières années. En 2016, le pays a accueilli près de 20 millions de visiteurs séjournant plus de 24 heures, soit une hausse de 11.1 % par rapport à 2015, qui était elle-même déjà une année de forte croissance. 2016 est la deuxième meilleure année jamais enregistrée.

Le marché international le plus important du Canada est celui des États-Unis, avec 13.9 millions de visiteurs avec nuitée(s) en 2016, soit une augmentation de 9.7 % par rapport à l’année précédente. Le pays a enregistré une forte croissance des arrivées en provenance de plusieurs marchés étrangers clés, notamment le Royaume-Uni (+16.5 % à 833 300) ; la Chine (+23.6 % à 610 100) et la France (+9 % à 545 800). Parmi les pays émetteurs à la taille plus réduite, la Corée du Sud et le Mexique ont affiché une croissance particulièrement forte (+29.6 % et +24 % respectivement).

Le tourisme événementiel d’affaires reste stable, attirant près de 2 millions de visiteurs chaque année, ce qui représente des dépenses totales d’environ 1.7 milliard CAD.

Gouvernance et financement du tourisme

Au Canada, le gouvernement fédéral, les dix gouvernements provinciaux, les trois gouvernements territoriaux et de nombreuses municipalités jouent tous un rôle dans la promotion du tourisme.

Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) est le ministère fédéral qui a pour mission de favoriser l’essor d’une économie canadienne concurrentielle et axée sur le savoir. Au sein d’ISDE, le ministre des Petites entreprises et du Tourisme est chargé au premier chef de la politique du tourisme.

ISDE est chargé de diriger la coordination des ministères fédéraux pour favoriser une approche gouvernementale intégrée en ce qui concerne la mise en œuvre de la « nouvelle vision du tourisme » du Canada. Pour ce faire, il s’appuie sur un comité directeur réunissant 18  ministères et organismes fédéraux jouant un rôle direct dans cette vision. Les organisations fédérales participantes sont notamment : Parcs Canada, qui est responsable des parcs nationaux, des sites historiques nationaux et des aires marines nationales de conservation ; les six agences de développement régional du Canada, qui prêtent leur concours à de nombreux projets locaux d’investissement ; et Destination Canada, l’organisme national de commercialisation du tourisme.

Destination Canada est une entité de la Couronne canadienne qui est entièrement détenue par l’État. Elle entreprend des actions pour commercialiser le Canada, en association avec ses partenaires, qui sont notamment des organismes provinciaux, territoriaux et régionaux ayant pour mission de commercialiser les destinations. Les pouvoirs publics canadiens ont fixé le financement annuel de Destination Canada à 95.5 millions CAD.

Canada : Organigramme des organismes de tourisme
picture

Source : OCDE, d’après Innovation, Sciences et Développement économique Canada, 2018.

S’appuyant sur de multiples initiatives, Destination Canada assure la promotion du Canada en tant que destination de choix et met en avant les attraits les plus remarquables du pays. Le Canada septentrional et le Canada rural, par exemple, restent en grande partie inexplorés par les touristes étrangers. Destination Canada a conclu des partenariats avec des organismes de commercialisation des destinations, comme Tourisme Yukon, pour promouvoir cette frontière inexplorée. Elle a créé des « expériences distinctives » dans les trois territoires du Nord canadien (qui viennent s’ajouter à celles proposées dans le reste du pays), lesquelles permettent aux voyagistes locaux de proposer des aventures exceptionnelles dans le Nord, comme des safaris arctiques, des croisières et des excursions pour admirer les aurores boréales. Destination Canada assure également la promotion du tourisme dans les zones rurales canadiennes grâce à sa collection d’expériences distinctives. Par exemple, dans l’Alberta, les touristes sont invités à participer au rassemblement du bétail dans un ranch et à dormir dans une authentique bunkhouse (dortoir pour cowboys).

Les administrations provinciales et territoriales jouent également un rôle actif dans le développement et la promotion du tourisme au niveau infranational partout dans le pays. Les ministres responsables du tourisme au sein des différents exécutifs se réunissent chaque année dans le cadre du Conseil canadien des ministres du Tourisme pour examiner les tendances, débattre des questions préoccupant le secteur canadien du tourisme et rechercher ensemble des solutions.

Statistique Canada est l’organisme de statistique national chargé de collecter et d’analyser les statistiques relatives au tourisme, qui portent sur différentes branches du tourisme : transport par avion, bateau, train, bus et taxi ; hébergement des voyageurs ; restauration et débits de boissons ; divertissements et loisirs ; services d’organisation de voyages. Statistique Canada est en train de revoir ses deux enquêtes nationales phares sur le tourisme afin de mettre sur pied l’Enquête nationale sur les voyages et l’Enquête sur les voyages internationaux, qui seront opérationnelles en 2018. Statistique Canada compile également des données sur tous les voyageurs internationaux autorisés à entrer sur le sol canadien, et génère deux grands produits pour l’évaluation macroéconomique du tourisme : le compte satellite du tourisme et les indicateurs nationaux du tourisme.

Politiques et programmes liés au tourisme

Le 11 mai 2017, le ministre des Petites entreprises et du Tourisme a annoncé la « nouvelle vision du tourisme » du Canada, une approche gouvernementale intégrée stratégique coordonnant l’action entre 18 ministères et organismes fédéraux destinée à favoriser la croissance du secteur touristique canadien et à accroître la fréquentation internationale. La vision est axée sur trois objectifs prioritaires :

  • accroître la fréquentation internationale du Canada de 30 % d’ici 2021 ;

  • doubler le nombre de visiteurs en provenance de Chine d’ici 2021 ;

  • faire en sorte que le Canada figure parmi les dix premières destinations internationales d’ici 2025.

L’investissement à l’appui de la « nouvelle vision du tourisme » du Canada

Au niveau fédéral, la nouvelle vision du tourisme du Canada et son plan d’action en 20 points ont reçu le soutien de nouveaux et importants investissements annoncés dans le budget fédéral 2017. Pour attirer davantage de visiteurs internationaux au Canada, le budget 2017 a fixé le financement annuel de Destination Canada, l’organisme national de commercialisation du tourisme du Canada, à 95.5 millions CAD, à compter de 2018-19. Ce financement stabilisé lui permettra de poursuivre sa solide collaboration avec les partenaires du secteur afin d’optimiser l’impact de ses campagnes de commercialisation pour attirer davantage de touristes en provenance de l’étranger et accroître l’activité économique.

Pour compléter les activités de Destination Canada, le budget 2017 prévoit également 8.6 millions CAD sur quatre ans, à compter de 2017-18, pour les Affaires autochtones et du Nord Canada, afin de soutenir le développement de la branche spécifique et authentique du tourisme autochtone canadien.

Enfin, pour veiller à ce que les acteurs du secteur touristique et les autorités tirent le maximum de leurs efforts et de leurs investissements, le budget 2017 prévoit 13.6 millions CAD sur cinq ans, à compter de 2017-18, et 2.7 millions CAD par an par la suite, afin que Statistique Canada puisse élargir sa collecte de données sur le tourisme.

Face à ces objectifs, la vision expose un plan d’action détaillé qui définit 20 éléments centrés sur trois axes d’investissement : renforcer et pérenniser les actions de commercialisation ; faciliter l’accessibilité du pays (pour y venir et y voyager) ; et développer les produits touristiques (aide aux entreprises et acteurs de la filière touristique qui s’efforcent d’améliorer leurs offres au moyen de produits et de services nouveaux et innovants).

Le gouvernement du Canada travaille également très activement avec ses collègues provinciaux et territoriaux pour accroître la compétitivité du secteur touristique canadien. En 2016, le Conseil canadien des ministres du Tourisme a annoncé la Déclaration du Nunavut, qui acte la collaboration des échelons fédéral, provincial et territorial, et vise à renforcer la compétitivité, étoffer l’offre touristique du Canada et favoriser un système statistique qui réponde aux besoins d’information des décideurs (encadré 1.2).

Profil statistique

Tableau 1. Canada : Tourisme interne, récepteur et émetteur

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933715417

Tableau 2. Canada : Entreprises et emploi dans le tourisme

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933715436

Tableau 3. Canada : Consommation du tourisme intérieur
Millions CAD

picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933715455