1. Connectivité

Pénétration du haut débit mobile par technologie, décembre 2016
Pour 100 habitants
picture

Source: OCDE, Portail de l’OCDE sur le haut débit, www.oecd.org/fr/sti/hautdebit/portaildelocdesurlehautdebit.htm, juillet 2017. Davantage de données via StatLink. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933722504

Le saviez-vous ?

Le nombre d’abonnements au haut débit mobile a plus que doublé dans la zone OCDE entre 2010 et 2016, pour atteindre environ 1.3 milliard – soit près d’un abonnement par habitant.

Les réseaux de communication haut débit et les services fournis à travers eux soutiennent les activités économiques et sociales existantes et affichent un formidable potentiel d’innovation. Le haut débit continue de gagner du terrain dans l’ensemble de la zone OCDE, mais à des degrés variables selon les pays. En décembre 2016, on y recensait 387 millions d’abonnements au haut débit fixe, ce qui représente un taux de pénétration moyen de 30 %, contre 25 % fin 2010. La Suisse affichait le taux le plus élevé (50 %), suivie du Danemark, des Pays-Bas et de la France (qui présentaient tous des chiffres supérieurs à 40 %).

La progression du haut débit mobile a été particulièrement fulgurante. De fait, le taux de pénétration dans la zone OCDE est passé de 44 % en 2010 à 99 % en décembre 2016 – soit près d’un abonnement par habitant. Au cours de la même période, le nombre total d’abonnements au haut débit mobile a bondi de 544 millions à 1.275 milliard. Ils représentent désormais 77 % de l’ensemble des accès haut débit de la zone OCDE. Les taux de pénétration ont connu, dans les pays membres de l’Organisation, une croissance spectaculaire entre 2010 et 2016, en particulier en République tchèque (où ils ont été multipliés par 16) et au Mexique (multipliés par 14).

Les connexions haut débit des ménages renseignent sur l’accès des particuliers aux informations et aux services. Les disparités en termes d’accès haut débit s’expliquent en partie par les clivages infranationaux entre zones urbaines et zones rurales. Les écarts les plus importants ont été constatés en Grèce (21 points de pourcentage), au Chili (19 points) et au Portugal (15 points).

La progression de la pénétration du haut débit s’est traduite par une réduction des écarts entre petites et moyennes entreprises. Ceux-ci restent toutefois notables au Mexique (17 points de pourcentage), en Grèce (14 points), en Pologne (7 points) et au Royaume-Uni (6 points).

Définitions

La pénétration du haut débit correspond au rapport entre, d’une part, le nombre d’abonnements aux services de haut débit fixe et mobile (caractérisé par des débits de données annoncés de 256 kbit/s ou plus), et, d’autre part, le nombre de résidents dans chaque pays. Le haut débit fixe englobe les technologies suivantes : DSL, câble, FTTH (fibre jusqu’au domicile) et FTTB (fibre jusqu’à l’immeuble), hertzien satellite, hertzien fixe terrestre, et autres technologies fixes filaires. Le haut débit mobile comprend à la fois les abonnements voix/données et les abonnements portant exclusivement sur la transmission de données.

Selon la Typologie régionale de l’OCDE, une région est considérée comme rurale si plus de 50 % de la population vit dans des unités locales présentant une densité inférieure à 150 habitants par kilomètre carré. Elle est considérée comme urbaine si moins de 15 % de la population vit dans de telles unités locales. Au Japon et en Corée, le seuil est établi à 500 habitants, la densité de population nationale étant supérieure à 300 habitants par kilomètre carré.

Les classes de taille des entreprises sont les suivantes : petites entreprises (de 10 à 49 salariés), entreprises moyennes (de 50 à 249 salariés) et grandes entreprises (plus de 250 salariés).

Ménages équipés d’une connexion haut débit, régions urbaines et rurales, 2010 et 2016
En pourcentage du nombre de ménages dans chaque catégorie
picture

Source: OCDE, Base de données sur l’accès et utilisation des TIC par les ménages et les individus, http://oe.cd/hhind, juin 2017. Davantage de données via StatLink. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933722523

Petites et moyennes entreprises dotées d’un accès haut débit, fixe ou mobile, 2016
En pourcentage du nombre total d’entreprises dans chaque classe de taille
picture

Source: OCDE, Base de données sur l’accès et utilisation des TIC par les entreprises, http://oe.cd/bus, juillet 2017. Davantage de données via StatLink. Voir notes de chapitre.

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933722542

Mesurabilité

Dans les pays de l’OCDE, les données relatives aux abonnements au haut débit fixe et mobile sont recueillies sur la base de définitions communes et présentent un niveau élevé de comparabilité (OCDE, 2015a). Les données afférentes aux abonnements au haut débit mobile gagnent fortement en qualité depuis quelques années, notamment pour ce qui est des abonnements voix/données et des abonnements dédiés à la transmission de données. S’agissant des abonnements voix/données, seuls ceux qui étaient actifs dans les trois mois précédant la date du recensement sont comptabilisés, ce qui peut soulever des problèmes. Des données conformes à ces critères sont à présent disponibles pour la plupart des pays de l’OCDE.

La typologie régionale de l’OCDE peut aider à expliquer les écarts régionaux en matière de résultats économiques et de comportement du marché du travail. En revanche, dans la mesure où elle se fonde sur la densité de la population, elle ne permet pas d’opérer une distinction entre les régions proches d’une grande agglomération à forte densité et les régions éloignées. Pour y remédier, on y a intégré un critère supplémentaire, basé sur le temps de déplacement nécessaire pour que 50 % de la population d’une région rejoigne une agglomération (Brezzi et al., 2011). Pour l’heure, la typologie étendue a été appliquée uniquement aux calculs effectués pour les régions Amérique du Nord (Canada, Mexique et États-Unis) et Europe.