Rémunération des salariés par taille d’entreprise

À savoir

  • Dans la plupart des pays, la rémunération des salariés constitue la plus grande part de la valeur ajoutée, en particulier dans les PME, qui ont généralement une intensité capitalistique moins forte que les grandes entreprises.

  • La part de la rémunération des salariés dans la valeur ajoutée totale est particulièrement faible en Corée, en Irlande, au Japon et au Mexique, à la fois dans les entreprises de petite et de grande taille. Dans d’autres pays comme la Hongrie où les participations étrangères au capital des entreprises ou au contrôle des chaînes d’approvisionnement sont importantes, cette part est aussi généralement inférieure à la moyenne de l’OCDE. En revanche, en Allemagne et en France, la rémunération des salariés représente plus de 70 % de la valeur ajoutée.

  • Entre 2008 et 2014, la part de la rémunération des salariés dans la valeur ajoutée totale a diminué dans plusieurs pays, à la fois dans les PME et les grandes entreprises, notamment au Danemark, en République slovaque, en République tchèque, en Slovénie et dans les pays baltes, alors qu’elle a augmenté dans d’autres, comme la Finlande, la Grèce et l’Irlande.

Pertinence

Ces dernières années, une attention croissante a été accordée à la part du travail dans la valeur ajoutée, et plus particulièrement à l’impact des variations à la hausse ou à la baisse du différentiel capital-travail sur les inégalités.

Définitions

La rémunération des salariés comprend la rémunération totale, en espèces ou en nature, versée aux salariés en paiement du travail accompli par ces derniers au cours de la période de référence. Aucune rémunération n’est payable pour le travail non rémunéré accompli sur une base volontaire, notamment le travail accompli par les membres d’un ménage au sein d’une entreprise non constituée en société et détenue par ce même ménage. La rémunération des salariés n’inclut pas les taxes payables par l’employeur sur les traitements et salaires. Elle comprend donc les traitements et salaires des salariés et les autres cotisations patronales.

La rémunération du travail pour toutes les personnes occupées est équivalente à la somme des traitements et salaires de toutes les personnes salariées et des autres cotisations patronales versées au bénéfice des salariés.

Informations sur les données concernant Israël : http://dx.doi.org/10.1787/888932315602.

Comparabilité

De nombreuses PME sont des entreprises non constituées en société. Leurs propriétaires ne se versent pas de salaire, mais reçoivent une rémunération sous forme de revenu mixte (selon la définition du Système de comptabilité nationale de 2008), qui est un élément de la valeur ajoutée. Les estimations qui ne se basent que sur la rémunération des salariés rapportée à la valeur ajoutée totale ont donc toutes les chances, par rapport aux estimations concernant les grandes entreprises, de sous-estimer la contribution relative du travail dans les PME. Ainsi peuvent s’expliquer les parts moindres observées par exemple pour l’Italie et la Lettonie.

Les données relatives à l’Australie, au Brésil et à Israël font référence à la rémunération de l’ensemble des personnes occupées. Les données concernant les États-Unis se rapportent aux établissements.

On observe une rupture de séries dans les données en 2013 pour la Finlande et le Portugal et en 2014 pour la France. Pour le Royaume-Uni, les données présentées n’incluent pas les quelque 2.6 millions de petites entreprises non enregistrées, c’est-à-dire des entreprises n’atteignant pas le seuil prévu pour le régime de la taxe sur la valeur ajoutée et/ou celui de la retenue de l’impôt à la source (pour les entreprises employant des salariés).

Source

OCDE, Statistiques structurelles et démographiques des entreprises (SDBS) (base de données), http://dx.doi.org/10.1787/sdbs-data-fr.

Pour en savoir plus

OCDE (2017), OECD Compendium of Productivity Indicators 2017, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/pdtvy-2017-en.

OCDE (2017), Small, Medium, Strong. Trends in SME Performance and Business Conditions, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/9789264275683-en.

OCDE (2015), Perspectives de l’emploi de l’OCDE 2015, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/empl_outlook-2015-fr.

OCDE (2010), Structural and Demographic Business Statistics, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/9789264072886-en.

Graphique 2.21. Rémunération des salariés rapportée à la valeur ajoutée, par taille d’entreprise, activités de fabrication
En pourcentage
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933652071