Attitude à l’égard de l’entrepreneuriat

À savoir

  • L’analyse des faits observés montre généralement qu’il existe une différence entre les femmes et les hommes dans la perception des obstacles à la création d’entreprises. Cependant, les femmes se sentent tout aussi confiantes que les hommes au sujet de leur entreprise et de son avenir, notamment des perspectives de création d’emplois, une fois que celle-ci est opérationnelle.

  • La formation et les médias en ligne sont considérés aussi bien par les femmes que par les hommes comme des sources de connaissances utiles pour améliorer leur aptitude à gérer une entreprise. En revanche, les femmes dirigeantes d’entreprise tendent davantage que leurs homologues masculins à mettre à profit l’expérience des membres de leur famille ou d’amis, alors que les hommes chefs d’entreprise préfèrent apprendre auprès de leurs pairs.

  • Les entreprises dirigées par des hommes sont plus souvent engagées dans le commerce international, pour faire de l’exportation ou de l’importation, que celles qui ont une femme à leur tête. De plus, une part appréciable des entreprises dirigées par des hommes (en moyenne 33 % dans les pays de l’OCDE) exportent uniquement vers des entreprises, alors que dans tous les pays, une forte proportion des entreprises dirigées par des femmes exportent seulement vers des consommateurs (50 % en moyenne dans les pays de l’OCDE), ce qui tient en partie aux différences existant quant aux secteurs d’activité où les femmes et les hommes chefs d’entreprise sont respectivement le plus présents.

Pertinence

L’attitude des individus à l’égard du risque entrepreneurial, ainsi que la confiance qu’ils éprouvent en tant que propriétaires d’entreprises résultent de la conjonction de diverses caractéristiques personnelles (dont les compétences acquises au cours de la formation et de la vie professionnelle) et de facteurs étroitement liés aux valeurs sociétales, ainsi que des conditions fondamentales de l’activité des entreprises. Les indicateurs qui permettent de mesurer les différences entre femmes et hommes quant à l’attitude à l’égard de l’entreprise peuvent apporter des informations précieuses pour étayer l’élaboration de politiques visant à promouvoir l’égalité entre les sexes dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Définitions

Les entreprises appartenant à des hommes (femmes) ou gérées par des hommes (femmes) sont définies comme des entreprises dont au moins 65 % des propriétaires ou des hauts responsables sont des hommes (femmes).

Une appréciation positive de la situation actuelle de l’entreprise et une appréciation positive des perspectives de l’entreprise correspondent à la réponse « Positive(s) » donnée respectivement aux questions suivantes : « Comment évaluez-vous la situation actuelle de votre entreprise ? » et « Quelles sont, selon vous, les perspectives de votre entreprise pour les six prochains mois ? », les réponses possibles étant « Positive(s) », « Neutre(s) » et « Négative(s) ».

Les perspectives de création d’emplois à court terme sont mesurées d’après les perspectives d’évolution de l’emploi dans les entreprises, telles qu’elles ressortent de la réponse à la question « Comment prévoyez-vous l’évolution du nombre de salariés de votre entreprise au cours des six prochains mois ? », réponse qui peut être l’une des suivantes : « Augmentation », « Pas de changement » et « Diminution ».

Les sources de l’apprentissage sont déterminées d’après la proportion de répondants pour chacune des catégories de sources proposées dans la question à choix multiples suivante : « Quels moyens utilisez-vous pour acquérir de nouvelles connaissances utiles à la gestion de votre entreprise ? », ces catégories de sources étant « Autres entreprises », « Amis et famille », « Recherches en ligne », « Blogs et forums en ligne », « Formation en ligne », « Formation en mode présentiel », « Médias ».

L’engagement dans le commerce international est déterminé d’après les réponses positives à la question « Votre entreprise est-elle engagée dans le commerce international ? », cette activité pouvant consister à faire uniquement de l’exportation, de l’importation, ou l’une et l’autre à la fois.

Les destinataires des exportations sont déterminés d’après la proportion de répondants pour chacune des catégories de destinataires entre lesquelles il est proposé de choisir, à savoir « Entreprises seulement », « Consommateurs seulement » et « Les deux ».

Informations sur les données concernant Israël : http://dx.doi.org/10.1787/888932315602.

Comparabilité

Les données sont tirées de l’enquête sur l’avenir des entreprises (Future of Business Survey), effectuée chaque mois par Facebook et conçue en collaboration avec la Direction des statistiques de l’OCDE et la Banque mondiale. Cette enquête est réalisée au moyen d’un questionnaire en ligne portant sur la perception qu’ont les personnes interrogées de la situation actuelle et des perspectives futures de leur entreprise et, plus généralement, de l’économie et du secteur d’activité concerné, ainsi que de l’évolution passée et attendue de l’emploi dans cette entreprise. L’enquête couvre à l’heure actuelle 42 pays développés ou émergents, la population de référence étant celle des entreprises ayant un compte Facebook. Les échantillons retenus pour chaque pays ne sont pas stratifiés et les graphiques figurant dans cette section présentent des données non pondérées selon la taille des entreprises, leur âge et leur activité économique.

Il y a lieu de faire preuve de circonspection lors de la comparaison des résultats de l’enquête concernant les pays développés avec ceux des pays en développement. Il a été délibérément choisi de faire porter cette enquête uniquement sur les entreprises ayant une présence sur Facebook. Dans les pays avancés, cette cohorte d’entreprises est susceptible d’être plus représentative de l’ensemble de la population des entreprises que dans les pays en développement.

Source

Enquête de Facebook sur l’avenir des entreprises (Future of Business Survey), www.futureofbusinesssurvey.org

Pour en savoir plus

Banque mondiale, Facebook, OCDE (2017), Future of Business Survey - Gender Management in Business, janvier 2017, www.futureofbusinesssurvey.org

Banque mondiale, Facebook, OCDE (2016), Future of Business Survey, septembre 2016, www.futureofbusinesssurvey.org

OCDE (2003), Business Tendency Surveys. A Handbook, Éditions OCDE, Paris, https://www.oecd.org/std/leading-indicators/31837055.pdf.

Graphique 6.11. Appréciation positive de la situation actuelle et des perspectives de l’entreprise, selon le sexe des propriétaires ou des hauts responsables
En pourcentage des répondants à l’enquête, moyenne 2016-17
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933653325

Graphique 6.12. Appréciation positive des perspectives de création d’emplois, selon le sexe des propriétaires ou des hauts responsables de l’entreprise
En pourcentage des répondants à l’enquête, moyenne 2016-17
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933653344

Graphique 6.13. Sources de l’apprentissage, selon le sexe des propriétaires ou des hauts responsables de l’entreprise
En pourcentage des répondants à l’enquête, moyenne 2016-17
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933653363

Graphique 6.14. Engagement dans le commerce international, selon le sexe des propriétaires ou des hauts responsables de l’entreprise
En pourcentage des répondants à l’enquête, moyenne 2016-17
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933653382

Graphique 6.15. Destinataires des exportations, selon le sexe des propriétaires ou des hauts responsables de l’entreprise
En pourcentage de l’ensemble des entreprises exportatrices, moyenne 2016-17
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933653401