Taux de renouvellement

À savoir

  • En 2014, le taux de renouvellement des entreprises employant des salariés s’élevait environ à 20 % en moyenne dans la zone OCDE ; seul un petit nombre de pays affichait un taux beaucoup plus faible (Belgique) ou beaucoup plus élevé (Hongrie).

  • Dans plusieurs pays, tels que l’Autriche, le Canada, la Hongrie, le Luxembourg, la Nouvelle-Zélande, la République tchèque et la Slovénie, le taux de renouvellement a augmenté en 2014 par rapport au niveau qu’il affichait au début de la crise mondiale.

  • La création nette d’emplois associée au renouvellement des entreprises employant des salariés varie fortement entre les pays. Ainsi, en Lettonie et en Slovénie, la création d’emplois due au renouvellement représentait plus de 55 % du changement total de l’emploi dans le secteur marchand entre 2013 et 2014, et environ 25 % en Norvège, au Royaume-Uni et au Brésil. Dans plusieurs autres pays, le renouvellement des entreprises s’est traduit à l’inverse par une destruction nette d’emplois, et représentait aux Pays-Bas et en Hongrie plus de 40 % de la variation totale de l’emploi dans le secteur marchand entre 2013 et 2014.

Pertinence

Le taux de renouvellement, c’est-à-dire la somme des taux de naissances et de décès d’entreprises, fournit une mesure de la fréquence à laquelle des entreprises nouvelles se créent et des entreprises en activité ferment. Dans la plupart des économies, le nombre de naissances et de décès d’entreprises représente une part considérable du nombre total d’entreprises. L’indicateur rend compte du niveau de « destruction créatrice » d’un pays et corrobore, par exemple, l’analyse de la contribution du dynamisme du secteur des entreprises à la hausse globale de la productivité.

Définitions

Le taux de renouvellement des entreprises employant des salariés est calculé en additionnant le taux de naissance et le taux de décès de ces entreprises. Les données sur les naissances et les décès d’entreprises employant des salariés qui sont utilisées pour obtenir le taux de renouvellement de cette catégorie d’entreprise sont conformes aux définitions recommandées dans le manuel intitulé Eurostat-OECD Manual on Business Demography Statistics (2008).

Le taux de renouvellement des entreprises employant des salariés n’inclut pas les entrées et les sorties dues à des fusions, dissolutions, scissions, reprises ou restructurations au sein d’un groupe d’entreprises. Il exclut également les entrées et les sorties qui, au sein d’une sous-population, ne résultent que d’un changement d’activité.

La création nette d’emplois due aux naissances et décès d’entreprises employant des salariés correspond à la différence entre le nombre de personnes occupées dans les entreprises créées au cours de la période de référence t, et le nombre de personnes occupées dans les entreprises détruites en t.

Informations sur les données concernant Israël : http://dx.doi.org/10.1787/888932315602.

Comparabilité

Comme précisé dans les sections précédentes, les indicateurs concernant les « entreprises employant des salariés » permettent une meilleure comparaison internationale que ceux englobant toutes les entreprises, dans la mesure où ces derniers dépendent du champ couvert et des seuils utilisés par les registres d›entreprises.

Pour l’Australie, les naissances et décès d’entreprises et les indicateurs connexes ne tiennent pas compte des entreprises sans salarié devenues des entreprises employant au moins un salarié, et vice versa. Autrement dit, lorsqu’une entreprise sans salarié devient une entreprise employant des salariés, ce changement de statut n’est pas considéré comme une « naissance d’entreprise employant des salariés » et lorsqu›une entreprise employant des salariés devient une entreprise sans salarié, ce changement de statut n’est pas considéré comme un « décès d’entreprise employant des salariés ».

Source

OCDE, Statistiques structurelles et démographiques des entreprises (SDBS) (base de données), http://dx.doi.org/10.1787/sdbs-data-fr.

Pour en savoir plus

Ahmad, N. (2006), « A Proposed Framework for Business Demography Statistics », OECD Statistics Working Papers, vol. 2006, n°3, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/145777872685.

OCDE/Eurostat (2008), Eurostat-OECD Manual on Business Demography Statistics, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/9789264041882-en.

Graphique 4.17. Taux de renouvellement des entreprises employant des salariés, secteur marchand
En pourcentage du total des entreprises employant des salariés, 2014 ou dernière année disponible
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933652584

Graphique 4.18. Évolution du taux de renouvellement des entreprises employant des salariés, secteur marchand
En pourcentage du nombre total des entreprises employant des salariés
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933652603

Graphique 4.19. Taux de renouvellement des entreprises et créations nettes d’emplois, secteur marchand
Contributions et pourcentage de variation entre 2013 et 2014, ou dernière année disponible
picture

 StatLink http://dx.doi.org/10.1787/888933652622