copy the linklink copied!Slovénie

copy the linklink copied!Introduction

En avril 2017, l’Assemblée nationale slovène a adopté la nouvelle loi de la République slovène sur la coopération internationale au développement. Cette loi a été complétée en septembre 2017 par une Résolution, en novembre 2018 par un décret, et en décembre 2018 par une stratégie relative à la coopération pour le développement et l'aide humanitaire, qui maintiennent le cap sur les priorités géographiques de la Slovénie que sont les Balkans occidentaux, les pays du voisinage européen et les pays les moins avancés (PMA) d’Afrique subsaharienne, avec un accent particulier sur le Monténégro et la Macédoine du Nord. La Résolution identifie deux priorités thématiques : 1) la promotion de sociétés pacifiques et inclusives ; et 2) la gestion durable des ressources naturelles et énergétiques et la lutte contre le changement climatique. Elle réaffirme la détermination de la Slovénie à allouer au moins 10 % de son aide publique au développement (APD) bilatérale à l’aide humanitaire. Comme l’indique l’Examen par les pairs réalisé par le Comité d’aide au développement (CAD) en 2017, la Slovénie s’emploie actuellement à élaborer un plan d’action visant à hisser progressivement la part de l’APD à 0.33 % du revenu national brut (RNB) d’ici 2030. Ce plan en est encore au stade de la coordination interministérielle.

L’Examen par les pairs réalisé par le CAD en 2017 prenait acte des efforts déployés par les autorités en vue de renforcer la coopération pour le développement de la Slovénie, suggérant une réduction du périmètre géographique couvert de manière à maximiser l’avantage comparatif du pays.

copy the linklink copied!Aide publique au développement

En 2017, la plus grande partie de l’APD de la Slovénie (67 %) a emprunté le canal multilatéral. Si l’APD bilatérale a été majoritairement destinée aux pays prioritaires de la région des Balkans occidentaux, seulement 35 % ont fait l’objet d’une programmation avec des pays partenaires. En 2017, 51 % de l’aide bilatérale slovène ventilable par secteur ont porté sur l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes, contre 18 % en 2016, et 30 % ont été consacrés à des objectifs environnementaux.

En 2018, les apports totaux d’APD de la Slovénie se sont élevés à 83 millions USD (données préliminaires, en prix courants), soit 0.16 % du RNB. L’APD nette de la Slovénie en 2018 a connu une hausse de 2.8 % en termes réels par rapport à 2017, due à une augmentation de l’aide bilatérale et des contributions de la Slovénie à l’Union européenne.

La part non liée de l’APD bilatérale de la Slovénie (hors frais administratifs et coût des réfugiés dans le pays donneur) a été de 99.6 % en 2017 (contre 53.4 % en 2016), alors que la moyenne des pays du CAD s’est établie à 82.1 %. L’élément de libéralité de l’APD totale a été de 100 % en 2017.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 33 % de l’APD brute slovène ont été dispensés sous forme d’aide bilatérale, dont 16 % ont été acheminés par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). La Slovénie a affecté 67 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales. En savoir plus sur le financement multilatéral du développement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’aide-pays programmable (APP) a représenté 35 % de l’APD bilatérale slovène, contre 48 % pour la moyenne des pays du CAD (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté 45 % de cette aide.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Slovénie a acheminé 75.6 % de son APD bilatérale brute par le biais du secteur public (ce qui représente une baisse par rapport à 2016, où le pourcentage s’établissait à 81.4 %). Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale brute dirigée vers des organisations de la société civile (OSC) ou transitant par celles-ci s’est élevée à 2 millions USD. Entre 2016 et 2017, l’APD apportée aux OSC ou acheminée par leur intermédiaire a augmenté en pourcentage de l’APD bilatérale, passant de 7 % à 8 %. En savoir plus sur les apports d’APD acheminés vers ou par des OSC et sur les Journées de la société civile.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale de la Slovénie a été principalement orientée vers l’Europe (18.6 millions USD), conformément à l’attention privilégiée que la Slovénie porte à son voisinage immédiat.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Slovénie a affecté 74.2 % de son APD bilatérale brute aux dix principaux bénéficiaires de son aide. Quatre des cinq principaux bénéficiaires de son aide sont des pays prioritaires de la région des Balkans occidentaux, en droite ligne de l’intérêt que la Slovénie porte à son voisinage immédiat. Le soutien alloué dans des contextes de fragilité a représenté un montant de 0.9 million USD en 2017 (3.7 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 1.8 % de l’APD bilatérale brute de la Slovénie (0.5 million USD) a été dirigé vers les PMA, contre 23.5 % en moyenne pour les pays du CAD. Ce sont des pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure qui ont reçu la part la plus importante de l’APD bilatérale de la Slovénie en 2017 (63.1 %), suivis par les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure (11.2 %), mais il faut noter que 23.8 % de cette aide n’étaient pas ventilés par groupe de revenu.

L’APD totale de la Slovénie aux PMA a représenté 0.03 % de son RNB en 2017 (y compris apports multilatéraux imputés), ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 70.4 % des engagements d’APD bilatérale de la Slovénie (16 millions USD) ont été destinés à l’infrastructure et aux services sociaux, avec un soutien particulier apporté à l’éducation (10 millions USD). L’aide humanitaire a représenté 0.9 million USD. Cette même année, ses engagements en faveur de la promotion de l’aide pour le commerce ainsi que de l’amélioration des résultats commerciaux des pays en développement et de leur intégration dans l’économie mondiale se sont élevés à 1 million USD (11 % de l’aide bilatérale ventilable).

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

L’APD bilatérale en faveur de l’égalité femmes-hommes s’est élevée à 3 millions USD. En 2017, 51 % de l’aide bilatérale ventilable de la Slovénie avaient l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes pour objectif principal ou significatif, la moyenne des pays du CAD étant de 36 %. L’aide dispensée par la Slovénie au titre de la population et de la santé/fertilité est axée sur la problématique femmes-hommes. En savoir plus sur l’APD axée sur l’égalité des sexes et sur le Réseau du CAD sur l’égalité homme-femme.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Les engagements de l’APD bilatérale dans le domaine de l’environnement se sont élevés à 3 millions USD. En 2017, 30 % de l’aide bilatérale brute ventilable de la Slovénie ciblaient l’environnement et 11 % (1 million USD) étaient plus particulièrement orientés vers la lutte contre le changement climatique, contre respectivement 33 % et 25 % en moyenne pour les pays du CAD. Les dotations à l’appui de l’environnement et du changement climatique, qui s’établissaient respectivement à 24 % et 10 % en 2016, ont augmenté. La part de l’APD bilatérale ventilable spécifiquement ciblée sur l’adaptation est passé de 8 % en 2016 à 9 % en 2017, tandis que la part axée spécifiquement sur les mesures d’atténuation a été portée de 5 % à 7 %. En savoir plus sur le financement du développement axé sur le climat.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Autres apports financiers

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

Le ministère slovène des Affaires étrangères (MAE), qui coordonne la coopération pour le développement au niveau national, est responsable de la coordination entre les ministères sectoriels des politiques de coopération et de leur mise en œuvre, ainsi que des consultations avec les fournisseurs d’aide, le secteur privé, la société civile et les autres parties prenantes. Le Groupe permanent de coordination pour la coopération internationale pour le développement assure la planification, la coordination et le suivi de la mise en œuvre des activités dans ce domaine. En 2017, c’est le ministère des Finances qui a versé le montant d’APD le plus élevé (39.6 millions USD), essentiellement à des institutions multilatérales, suivi du MAE (18.7 millions USD). Les versements d’autres ministères et organismes se sont chiffrés à 17.5 millions USD.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Système d’évaluation

Selon la politique d’évaluation de la Slovénie (2014), c’est au MAE qu’incombe la mission de coordonner au niveau national l’évaluation de la coopération pour le développement. Au sein de ce ministère, l’unité d’évaluation du Département de la coopération au développement et de l’aide humanitaire est chargée de l’évaluation, et elle procède à des évaluations de vaste portée et d’importance stratégique portant sur des programmes ou des questions thématiques. Son mandat couvre l’évaluation de l’ensemble des fonds d’APD slovènes. L’unité communique des informations en retour au MAE et à d’autres ministères et unités qui gèrent des fonds d’APD concernant les processus de coopération, et rend compte au parlement et au grand public par voie de rapports sur les résultats des activités de coopération pour le développement de la Slovénie.

Les tâches dont est investie l’unité de l’évaluation consistent à gérer les appels d’offres, à sélectionner les évaluateurs indépendants (qui réalisent les évaluations conformément à la politique et aux directives y afférentes) et à approuver les rapports. Le contenu des rapports est sous la responsabilité des évaluateurs. En savoir plus sur le système d’évaluation slovène.

copy the linklink copied!Résultats obtenus au regard des engagements pris en faveur de l’efficacité de la coopération pour le développement

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Consulter le Tableau de bord du suivi du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (en anglais).

copy the linklink copied!Ressources complémentaires

2017 DAC Peer Review of Slovenia : http://www.oecd.org/dac/oecd-development-co-operation-peer-reviews-slovenia-2017-9789264279308-en.htm.

Ministère des Affaires étrangères de la République de Slovénie : www.mzz.gov.si/en/foreign_policy_and_international_law/international_development_cooperation_and_humanitarian_assistance/documents.

Membre du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD) depuis 2013.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].