copy the linklink copied!État de santé et incapacité autodéclarés à 65 ans

Alors même que l'espérance de vie à 65 ans a augmenté dans les pays de l'OCDE, de nombreux individus passent une grande partie de leur vie âgée dans un état de santé moyen à mauvais (voir la section « Espérance de vie et espérance de vie en bonne santé ». En 2017, plus de la moitié des personnes âgées de plus de 65 ans dans 35 pays de l'OCDE faisaient mention d’un état de santé moyen ou mauvais (Graphique 11.6). Les personnes âgées des pays de l'OCDE d'Europe orientale déclarent des taux de santé moyenne ou mauvaise parmi les plus élevés, avec plus de trois quart de la population âgée de 65 ans ou plus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais en Lituanie, en Lettonie, en Estonie, en Hongrie, en Pologne et en République slovaque. Des taux élevés de mauvaise santé sont également déclarés au Portugal et en Corée. Les femmes sont légèrement plus nombreuses à faire mention d’un état de santé moyen ou mauvais ; elles sont ainsi 59 % en moyenne dans l'OCDE à déclarer que leur santé est moyenne, mauvaise ou très mauvaise, contre 54 % pour les hommes. Moins de 40 % de la population totale âgée de 65 ans et plus déclarait un état de santé moyen ou mauvais dans cinq pays européens (Norvège, Irlande, Suisse, Suède et Pays-Bas). C'est en Irlande que le taux de santé moyenne ou mauvaise déclaré par les femmes est le plus bas (31 %), et en Norvège pour les hommes (31 % également).

Dans pratiquement tous les pays de l'OCDE pour lesquels on dispose de données, les personnes âgées situées dans le quintile de revenu le plus bas sont plus susceptibles de se déclarer dans un état de santé moyen ou mauvais (deux personnes sur trois) que celles qui se situent dans le quintile le plus élevé (moins d'une sur deux) (Graphique 11.7). Dans tous les pays à l'exception du Luxembourg, l'écart entre les déclarations de santé moyenne ou mauvaise chez les personnes du quintile de revenu le plus bas et le quintile le plus élevé est supérieur à 14 points de pourcentage. Dans cinq pays (Islande, Norvège, Finlande, Suède et Irlande) les personnes de 65 ans et plus appartenant au quintile de revenu le plus bas sont deux fois plus susceptibles de déclarer un état de santé moyen ou mauvais que celles appartenant au quintile le plus élevé.

Dans 26 pays de l'OCDE, 50 % des personnes de 65 ans et plus déclarent au moins certaines limitations dans leurs activités quotidiennes : 33 % déclarent être modérément limitées, et 17 % être fortement limitées (Graphique 11.8). Dans la plupart des pays où les taux de mauvaise santé les plus élevés sont déclarés, on observe également des taux élevés de limitation des activités quotidiennes chez les 65 ans et plus. Trois individus de plus de 65 ans sur quatre en République slovaque et en Lettonie déclarent au moins un certain niveau de limitation, et un sur quatre déclare être fortement limité en Lettonie, en République slovaque et en Estonie. En revanche, environ une personne de plus de 65 ans sur cinq en Suède (21 %) et en Norvège (22 %) déclare être limitée dans ses activités quotidiennes (moins d'une sur douze déclare être fortement limitée dans les deux pays).

copy the linklink copied!
Définition et comparabilité

L’état de santé perçu traduit la perception globale qu’ont les individus de leur propre santé, tant du point de vue physique que psychologique. La question est habituellement posée en ces termes : « Comment estimez-vous votre santé en général ? Très bonne, bonne, moyenne, mauvaise, très mauvaise ». La base de données Statistiques de l’OCDE sur la santé fournit des chiffres sur la proportion de la population qui évalue son état de santé combiné comme « moyen/mauvais/très mauvais ».

La prudence s’impose quant aux comparaisons internationales de l’état de santé perçu, pour au moins deux raisons. Premièrement, l’appréciation générale que les personnes portent sur leur santé est subjective et peut être influencée par des facteurs culturels. Deuxièmement, la formulation de la question et les catégories de réponses proposées ne sont pas identiques d’une enquête ou d’un pays à l’autre. En particulier, l’échelle de réponses utilisée en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande et aux États-Unis est asymétrique (elle est orientée en faveur des réponses positives) car elle propose les catégories suivantes : « excellente, très bonne, bonne, moyenne, mauvaise ». Les résultats présentés dans les Statistiques de l’OCDE sur la santé renvoient à l’une des deux réponses négatives (moyenne, mauvaise). Au contraire, dans la plupart des autres pays de l’OCDE, l’échelle des réponses est symétrique, comportant les catégories : « très bonne, bonne, moyenne, mauvaise, très mauvaise ». Les données relatives à ces pays renvoient aux trois dernières catégories (« moyenne, mauvaise, très mauvaise »). Les résultats peuvent donc être biaisés vers le bas dans les pays utilisant une échelle asymétrique par rapport à ceux qui utilisent une échelle symétrique.

La limitation des activités quotidiennes est mesurée par l’indicateur général de limitation de l’activité (GALI), qui est issu des Statistiques de l’Union européenne sur le revenu et les conditions de vie (EU-SILC). La question est : « Êtes-vous limité(e), depuis au moins six mois, en raison d’un problème de santé, dans vos activités habituelles ? ». Les possibilités de réponse sont : « Oui, fortement limité(e) ; Oui, limité(e) ; Non, pas limité(e) du tout ». Les personnes résidant en établissement ne sont pas couvertes par l’enquête, ce qui entraîne une sous-estimation de la prévalence de l’incapacité. La mesure est là aussi subjective, et des facteurs culturels peuvent influencer les réponses.

Références

[1] Hirosaki, M. et al. (2017), « Self-rated Health Is Associated with Subsequent Functional Decline Among Older Adults in Japan », International Psychogeriatrics, vol. 29, n° 9, pp. 1475 1483, http://dx.doi.org/10.1017/S1041610217000692.

[2] Schnittker, J. et V. Bacak (2014), « The Increasing Predictive Validity of Self-Rated Health », PLoS ONE, vol. 9, n° 1, e84933, https://doi.org/10.1371/journal.pone.0084933.

copy the linklink copied!
Graphique 11.6. Adultes de 65 ans et plus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais, 2017 (ou année la plus proche)
Graphique 11.6. Adultes de 65 ans et plus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais, 2017 (ou année la plus proche)

Note : Les chiffres pour les hommes et les femmes sont très proches au Canada, aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en République tchèque. Les données concernant la Nouvelle-Zélande, le Canada, les États-Unis et l'Australie ne sont pas directement comparables avec celles des autres pays en raison de biais entraînant une sous-estimation.

Source : Statistiques de l'OCDE sur la santé 2019.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934070871

copy the linklink copied!
Graphique 11.7. Adultes de 65 ans et plus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais, par niveau de revenu, pays européens, 2017 (ou année la plus proche)
Graphique 11.7. Adultes de 65 ans et plus déclarant un état de santé moyen, mauvais ou très mauvais, par niveau de revenu, pays européens, 2017 (ou année la plus proche)

Source : Base de données d’Eurostat.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934070890

copy the linklink copied!
Graphique 11.8. Limitations dans les activités quotidiennes, population âgée de 65 ans et plus, pays européens, 2017 (ou année la plus proche)
Graphique 11.8. Limitations dans les activités quotidiennes, population âgée de 65 ans et plus, pays européens, 2017 (ou année la plus proche)

Source : Base de données d’Eurostat.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934070909

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

https://doi.org/10.1787/5f5b6833-fr

© OCDE 2019

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : http://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.