copy the linklink copied!Espérance de vie selon le sexe et le niveau d’éducation

Dans tous les pays de l’OCDE et pays partenaires, les femmes vivent plus longtemps que les hommes. L’écart était en moyenne de 5.3 ans dans les pays de l’OCDE en 2017 – l’espérance de vie féminine à la naissance était de 83.4 ans, celle des hommes de 78.1 ans (Graphique 3.4). Il s’est toutefois resserré d’un an depuis 2000, en raison de gains d’espérance de vie masculine plus rapides dans la plupart des pays.

En 2017, l’espérance de vie des hommes dans les pays de l’OCDE s’échelonnait entre 70 ans environ en Lettonie et en Lituanie et 81 ans ou plus en Suisse, au Japon, en Islande et en Norvège. Chez les femmes, elle atteignait 87.3 ans au Japon, mais était inférieure à 80 ans au Mexique, en Hongrie et en Lettonie.

La disparité d’espérance de vie entre hommes et femmes est relativement faible en Islande, aux Pays-Bas, en Norvège, en Suède, en Nouvelle-Zélande, en Irlande, au Royaume-Uni et au Danemark (moins de quatre ans d’écart). Elle est toutefois plus importante dans de nombreux pays d’Europe centrale et orientale, tout particulièrement en Lettonie et en Lituanie (environ dix ans), en Estonie (neuf ans) et en Pologne (huit ans). Dans ces pays, la longévité masculine a nettement moins augmenté ces dernières décennies. Cela s’explique en partie par leur plus grande exposition à des facteurs de risque, en particulier une plus forte consommation de tabac, une consommation excessive d’alcool et un régime alimentaire moins sain, ce qui se traduit par un plus grand nombre de décès dus à des maladies cardiaques, des cancers et d’autres maladies. Dans les pays partenaires, l’écart entre les deux sexes est d’environ dix ans en Fédération de Russie, et d’un peu plus de sept ans en Colombie, au Brésil et en Afrique du Sud. Il est plus faible (environ trois ans) en Chine et en Inde.

Les écarts d’espérance de vie liés aux inégalités socioéconomiques sont également manifestes dans tous les pays de l’OCDE pour lesquels on dispose de données (Graphique 3.5). Globalement, dans 26 pays de l’OCDE, l’espérance de vie d’une personne de 30 ans n’ayant pas atteint le niveau du deuxième cycle secondaire est inférieure de 5.5 ans à celle d’un diplômé de l’enseignement supérieur du même âge (diplôme universitaire ou équivalent). Ces écarts sont plus prononcés chez les hommes (6.9 ans en moyenne) que chez les femmes (4 ans).

Les inégalités socioéconomiques ont des retombées particulièrement importantes chez les hommes de nombreux pays d'Europe centrale et orientale (République slovaque, Hongrie, Pologne, République tchèque, Lettonie), où l’on constate un écart de plus de dix ans entre les hommes au niveau d’éducation élevé et ceux qui sont peu instruits. Les disparités d’espérance de vie en fonction du niveau d’instruction sont relativement faibles en Turquie, au Canada et en Suède.

L’écart lié au niveau d’instruction s’explique en grande partie par le plus grand nombre de décès parmi les adultes peu éduqués d’âge actif (25-64 ans). Les taux de mortalité des hommes de cette catégorie sont près de quatre fois supérieurs à ceux des diplômés de l’enseignement supérieur ; ceux des femmes de cette catégorie représentent près du double de ceux des diplômées du supérieur (analyse fondée sur les données de 23 pays de l’OCDE). Chez les personnes plus âgées, ces écarts sont moins prononcés, les taux de mortalité des moins instruites restant toutefois supérieurs, ce qui tient principalement au plus grand nombre de décès dus à des maladies cardiovasculaires et au cancer (Murtin, 2017[1]).

Le taux de tabagisme supérieur des catégories socioéconomiques défavorisées contribue fortement aux écarts d’espérance de vie selon le niveau d’instruction ou d’autres indicateurs de la situation socioéconomique. D’autres facteurs de risques sont aussi plus répandus dans ces groupes, notamment la consommation excessive d’alcool chez les hommes, et des taux d’obésité plus élevés chez les hommes et les femmes (voir le chapitre 4, « Facteurs de risque pour la santé »).

copy the linklink copied!
Définition et comparabilité

L’espérance de vie à la naissance indique le nombre moyen d’années de vie en fonction de taux de mortalité par âge donnés (actuels). Les données d’espérance de vie par sexe proviennent d’Eurostat pour les pays européens, et de sources nationales pour les autres pays.

Les pays suivants ont directement communiqué à l’OCDE les données concernant l’espérance de vie par niveau d’instruction : Australie, Autriche, Belgique, Canada, Chili, France, Islande, Israël, Lettonie, Mexique, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse et Turquie. Celles concernant les autres pays européens proviennent de la base de données Eurostat. Les niveaux d’instruction sont définis d’après la Classification internationale type de l'éducation (CITE) de 2011. Le niveau le plus faible correspond aux personnes qui n’ont pas mené à terme le cycle d’enseignement secondaire (CITE 0-2), le plus élevé à celles qui sont diplômées de l’enseignement supérieur (CITE 6-8, diplôme universitaire ou équivalent).

Les données nationales relatives à la mortalité ne précisent pas toujours le niveau d’instruction. Dans ces cas, il conviendra de les associer à une autre source (un recensement, par exemple) contenant des informations à ce sujet. Les données ventilées par éducation ne sont disponibles que pour un sous-ensemble de la population pour la Belgique, la République tchèque et la Norvège. Dans ces pays, l’absence d’informations concernant le niveau d’instruction d’une forte proportion de la population décédée risque de compromettre l’exactitude des données.

Références

[1] Murtin, F. et al (2017), « Inequalities in Longevity by Education in OECD Countries: Insights from New OECD Estimates », OECD Statistics Working Papers, n°2017/02, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/6b64d9cf-en.

[2] OCDE (2019), Health for Everyone? Social Inequalities in Health and Health Systems, OECD Health Policy Studies, Éditions OCDE, Paris, https://doi.org/10.1787/3c8385d0-en.

copy the linklink copied!
Graphique 3.4. Espérance de vie à la naissance par sexe, 2017 (ou année la plus proche)
Graphique 3.4. Espérance de vie à la naissance par sexe, 2017 (ou année la plus proche)

Source : Statistiques de l’OCDE sur la santé 2019.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934067432

copy the linklink copied!
Graphique 3.5. Écart d’espérance de vie à 30 ans entre niveaux d’instruction élevé et faible, par sexe, dernière année disponible
Graphique 3.5. Écart d’espérance de vie à 30 ans entre niveaux d’instruction élevé et faible, par sexe, dernière année disponible

1. Données de 2010-2012. Toutes les autres données correspondent à la période 2015-17.

Source : Statistiques de l’OCDE sur la santé 2019.

 StatLink https://doi.org/10.1787/888934067451

Mentions légales et droits

Ce document, ainsi que les données et cartes qu’il peut comprendre, sont sans préjudice du statut de tout territoire, de la souveraineté s’exerçant sur ce dernier, du tracé des frontières et limites internationales, et du nom de tout territoire, ville ou région. Des extraits de publications sont susceptibles de faire l'objet d'avertissements supplémentaires, qui sont inclus dans la version complète de la publication, disponible sous le lien fourni à cet effet.

https://doi.org/10.1787/5f5b6833-fr

© OCDE 2019

L’utilisation de ce contenu, qu’il soit numérique ou imprimé, est régie par les conditions d’utilisation suivantes : http://www.oecd.org/fr/conditionsdutilisation.