copy the linklink copied!Corée

copy the linklink copied!Introduction

L’Examen par les pairs réalisé par le Comité d’aide au développement (CAD) en 2017 saluait la Corée pour la croissance régulière de son budget d’aide publique au développement (APD), son rôle de champion de la coopération pour le développement au niveau international, et pour le bilan impressionnant qui est le sien en termes de partage de l’expérience. Le Comité d’aide au développement (CAD) encourageait la Corée à envisager de nouvelles augmentations de son budget assorties d’une hausse de la part de l’aide non liée.

La politique de la Corée en matière de coopération pour le développement est définie dans la Loi cadre de 2010 et l’actuelle Stratégie à moyen terme de coopération pour le développement pour 2016-20, qui est alignée sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030. La Stratégie 2016-20 présente une liste actualisée de pays partenaires et de cibles d’APD, et aide à mettre en évidence les priorités d’action de la Corée, notamment le partage de l’expérience de développement du pays et la mise en place d’infrastructures économiques et sociales.

copy the linklink copied!Aide publique au développement

Depuis l’adhésion de la Corée au CAD, son APD augmente régulièrement, mais les budgets et les prévisions d’APD demeurent bien en-deçà des objectifs internationalement acceptés. Si la Corée établit des programmes comportant une forte proportion d’APD au niveau des pays, la moitié du budget d’APD de la Corée reste liée à des biens et services coréens.

En 2018, les apports totaux d’APD de la Corée se sont élevés à 2.35 milliards USD (données préliminaires, en prix courants), selon la nouvelle méthodologie de l’équivalent don (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations) adoptée par les membres du CAD en vue de son application à compter de la notification des apports de 2018, qui permet de mesurer avec plus d’exactitude l’effort effectivement fourni par les donneurs lorsqu’ils accordent des prêts de développement1. Ce chiffre représente 0.15 % du revenu national brut (RNB). Selon l’ancienne méthodologie fondée sur les flux financiers, l’APD nette s’élèverait à 2.42 milliards USD, soit une hausse de 6.1 % en termes réels par rapport à 2017.

La part de l’APD coréenne non liée (hors frais administratifs et coût des réfugiés dans le pays donneur) a été de 50.2 % en 2017 (contre 56 % en 2016), alors que la moyenne des pays du CAD était de 82.1 %. L’élément de libéralité de l’APD totale a été de 93.2 % en 2017. Les apports ne revêtant pas la forme de dons ont représenté 29.2 % de l’APD brute.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 74 % de l’APD brute coréenne ont été dispensés sous forme d’aide bilatérale, dont 13 % ont été acheminés par le canal d’organisations multilatérales (contributions multibilatérales/extrabudgétaires). La Corée a affecté 26 % de son APD totale aux contributions au budget central d’organisations multilatérales. En savoir plus sur le financement multilatéral du développement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’aide-pays programmable (APP) a représenté 80 % de l’APD bilatérale de la Corée, contre 48 % en moyenne pour les pays du CAD (voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur l’aide-pays programmable). Les interventions de type projet ont représenté 83 % de l’APP.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Corée a acheminé 82.6 % de son APD bilatérale brute par le biais du secteur public (ce qui représente une baisse par rapport à 2016, où cette part s’établissait à 84 %). La part de l’APD bilatérale acheminée par le canal d’organismes du secteur privé s’est établie à 0.3 %. En 2017, La Corée a acheminé 18 millions USD à travers des partenariats public-privé, soit l’équivalent de 1.1 % de son APD bilatérale brute et 6 millions USD par le biais d’établissements universitaires, ce qui représente 0.3 % de son APD bilatérale brute. Voir les notes méthodologiques pour plus d’informations sur les canaux d’acheminement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale dirigée vers ou transitant par des organisations de la société civile (OSC) s’est élevée à 46 millions USD. Entre 2016 et 2017, l’APD apportée aux OSC ou acheminée par leur intermédiaire a augmenté en pourcentage de l’APD bilatérale (passant de 2.4 % à 2.7 %). En savoir plus sur les apports d’APD acheminés vers ou par des OSC et sur les Journées de la société civile.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, l’APD bilatérale a été principalement orientée vers l’Asie et l’Afrique subsaharienne.  458 millions USD ont été affectés à l’Asie extrême-orientale et 283 millions USD à l’Asie du Sud et l’Asie centrale. La Corée a en outre alloué 392 millions USD à l’Afrique subsaharienne.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Corée a affecté 40.3 % de son APD bilatérale brute aux dix principaux bénéficiaires de son aide. Ces derniers se situent pour beaucoup dans la région Asie-Pacifique. Les dotations à destination de contextes fragiles ont représenté 643 millions USD en 2017 (37.7 % de l’APD bilatérale brute). En savoir plus sur le soutien apporté aux contextes fragiles.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!
Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 35.8 % de l’APD bilatérale brute de la Corée (609 millions USD) ont été dirigés vers les pays les moins avancés (PMA), contre 23.5 % en moyenne pour les pays du CAD. Ce chiffre représente une baisse par rapport à 2016, où cette part atteignait 36.6 %. Ce sont les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui ont reçu la part la plus importante de l’APD bilatérale coréenne en 2017 (38.8 %), mais il faut noter que 17.2 % de cette aide n’étaient pas ventilés par groupe de revenu.

L’APD totale de la Corée octroyée aux PMA a représenté 0.05 % de son RNB en 2017 (y compris apports multilatéraux imputés), ce qui est inférieur à l’objectif de 0.15-0.20 % fixé par les Nations Unies.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, 39.7 % des engagements d’APD bilatérale de la Corée (970 millions USD) ont été affectés aux services économiques, tandis que 36.9 % (903 millions USD) ont été alloués à l’infrastructure et aux services sociaux, l’accent étant mis sur les transports et les communications (849 millions USD) ainsi que sur la santé et la population (406 millions USD). L’aide humanitaire a représenté 88 millions USD. En 2017, les engagements de la Corée en faveur de la promotion de l’aide pour le commerce ainsi que de l’amélioration des résultats commerciaux des pays en développement et de leur intégration dans l’économie mondiale ont atteint 1.2 milliard USD (50.9 % de l’aide bilatérale ventilable).

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

L’APD bilatérale en faveur de l’égalité femmes-hommes s’est élevée à 253 millions USD. En 2017, 10.8 % de l’aide bilatérale ventilable de la Corée avaient l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes pour objectif principal ou significatif (contre 15.4 % en 2016), la moyenne des pays du CAD étant de 36 %. En savoir plus sur l’APD axée sur l’égalité des sexes et sur le Réseau du CAD sur l’égalité homme-femme.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Les engagements de l’APD bilatérale dans le domaine de l’environnement se sont élevés à à 341 millions USD. En 2017, 14.6 % de l’aide bilatérale brute ventilable de la Corée ciblaient l’environnement et 10.4 % (245 millions USD) étaient plus particulièrement orientés vers la lutte contre le changement climatique, contre respectivement 33 % et 25 % en moyenne pour les pays du CAD. Les dotations à l’appui de l’environnement ont chuté par rapport à 2016 où elles s’élevaient à 15.4 %, tandis que celles ciblées sur le changement climatique, qui se montaient à 10.1 % en 2016, ont légèrement augmenté. La part de l’APD bilatérale ventilable axée spécifiquement sur l’adaptation au changement climatique est restée stable, à 10 %, entre 2016 et 2017, tandis que la part plus spécialement consacrée aux mesures d’atténuation est passée de 2.7 % en 2016 à 3.3 % en 2017. En savoir plus sur le financement du développement axé sur le climat.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Autres apports financiers et montants mobilisés auprès du secteur privé

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

En 2017, la Corée a mobilisé 19.8 millions USD auprès du secteur privé à la faveur de dispositifs simples de cofinancement.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Sur les financements privés ventilables par pays mobilisés sur la période 2012-17, 46 % ont été destinés à des pays à revenu intermédiaire et 54 % aux PMA.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Les fonds privés mobilisés par la Corée ont concerné essentiellement des activités dans les secteurs suivants : éducation (29 %) ; santé (21 %) ; et agriculture, sylviculture et pêche (10 %). En savoir plus sur la mobilisation du secteur privé au service du développement.

copy the linklink copied!Cadre institutionnel

La politique de la Corée en matière de coopération pour le développement est du ressort du ministère des Affaires étrangères (MOFA) et du ministère de l’Économie et des Finances (MOEF) et les programmes sont menés à bien par leurs organismes d’exécution respectifs, l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) pour ce qui est des dons, et la Banque d’import-export de Corée (Korea EXIM Bank) s’agissant des prêts concessionnels. Ensemble, les deux ministères gèrent environ 80 % du budget d’APD de la Corée, le reste étant réparti sur un grand nombre de départements ou institutions publics. Le Comité de la coopération internationale pour le développement (CIDC), sous la présidence du Premier ministre, supervise la coopération coréenne pour le développement. Le CIDC s’efforce d’améliorer l’efficacité du développement grâce à une meilleure coordination entre les ministères.

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

copy the linklink copied!Système d’évaluation

Les procédures d’évaluation de la coopération internationale de la Corée pour le développement sont menées à bien sous la supervision du sous-comité de l’évaluation qui relève du CIDC. Le sous-comité est composé de grands ministères de tutelle et d’organismes d’exécution chargés de la mise en œuvre de l’APD, ainsi que d’experts de la société civile.

Le sous-comité passe en revue le processus et les résultats des auto-évaluations soumises par le Fonds de coopération économique pour le développement (EDCF), l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA) et d’autres ministères, et examine les informations communiquées. L’EDCF et la KOICA ont leur propre unité d’évaluation. Tant la KOICA que l’EDCF suivent la même structure hiérarchique en la matière, le ministère de tutelle de chaque organisme (le ministère de l’Économie et des Finances pour l’EDCF et le ministère des Affaires étrangères pour la KOICA) rendant compte au sous-comité.

Le sous-comité sélectionne alors de grands projets dans le domaine des politiques et des stratégies, par pays et par secteur, et en assure l’évaluation, qui est confiée à des évaluateurs externes. Il réalise en outre une méta-évaluation tous les deux ans à des fins diagnostiques et en vue d’améliorer la qualité des auto-évaluations conduites par les ministères et autres organismes.

Pour garantir la transparence et satisfaire à l’exigence de redevabilité, le CIDC publie les résultats des évaluations sur son site web dédié à l’APD (http://www.odakorea.go.kr). En savoir plus sur le système d'évaluation de la Corée.

Consulter le site web du Centre de ressources du CAD sur l'évaluation du développement (DEReC) pour plus d’informations sur les évaluations de la coopération coréenne pour le développement.

copy the linklink copied!Résultats obtenus au regard des engagements pris en faveur de l’efficacité de la coopération pour le développement

Partager

Embed code for this view

Copy code
Code copied!

Consulter le Tableau de bord de suivi du Partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement (en anglais).

copy the linklink copied!Ressources complémentaires

2018 DAC Peer Review of Korea : https://www.oecd.org/dac/oecd-development-co-operation-peer-reviews-korea-2018-9789264288829-en.htm.

Membre du Comité d’aide au développement de l’OCDE (CAD) depuis 2010.

← 1. La Corée ne notifie pas au CAD l’aide éligible à l’APD qu’elle apporte à la République populaire démocratique de Corée. La part de son aide à la République populaire démocratique de Corée éligible à l’APD était estimée à approximativement 1.09 million USD en 2018.

Mentions légales et droits

https://doi.org/10.1787/5cd4ba84-fr

© OCDE 2019

La copie, le téléchargement ou l’impression du contenu OCDE pour une utilisation personnelle sont autorisés. Il est possible d’inclure des extraits de publications, de bases de données et de produits multimédia de l’OCDE dans des documents, présentations, blogs, sites internet et matériel pédagogique, sous réserve de faire mention de la source et du copyright. Toute demande en vue d’un usage public ou commercial ou concernant les droits de traduction devra être adressée à [email protected]. Toute demande d’autorisation de photocopier une partie de ce contenu à des fins publiques ou commerciales devra être soumise au Copyright Clearance Center (CCC), [email protected], ou au Centre français d’exploitation du droit de copie (CFC), [email protected].